mardi 22 avril

Valeur "travail"

ceeLucie Davoine et Dominique Méda ont publié (février 2008, Documents de travail du CEE, 96-1) Place et sens du travail en Europe : une singularité française ?

L’examen des données françaises et européennes montre que les Français entretiennent un rapport singulier au travail. Plus encore que les autres Européens, les Français déclarent en effet que le travail est très important dans leur vie, mais, plus que les autres, ils souhaitent que le travail prenne moins de place dans leur vie. Comment expliquer ce paradoxe ? L’objectif premier de ce travail est de comprendre la diversité des perceptions en Europe et de proposer des interprétations qui permettraient d’avancer dans la résolution de ce paradoxe. L’originalité de ce travail provient en partie de la confrontation des résultats des diverses enquêtes françaises et internationales sur ces questions, qui restent aujourd’hui épars et peu diffusés.
Dans un premier temps, les auteurs analysent les déterminants de l’importance accordée au travail et les sens que peut revêtir cette notion. Deux hypothèses sont mobilisées pour expliquer les réponses des Français : d’une part, le taux de chômage élevé, la prégnance de l’emploi précaire et un fort sentiment d’insécurité de l’emploi ; d’autre part, les attentes plus fortes à l’égard de l’intérêt du travail. Les Français se distinguent en effet par des attentes de réalisation dans le travail plus intenses que celles de leurs voisins européens. Dans une seconde partie, les auteurs tentent de comprendre pourquoi les Français considèrent que ce serait une bonne chose que le travail occupe une place moins grande dans leur vie.
[d'après la présentation de l'éditeur]

Nous sommes loin de la simplification démagogique du Travaillez plus pour gagnez plus ! Non ?


Posté par brich59 à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

samedi 19 avril

Chiffres du chômage : le mensonge d'État

C'est connu, mais devant le bourrage de crâne orchestré par le gouvernement et amplifié benoîtement par les principaux médias, il n'est jamais inutile de le dire : les statistiques du chômage que le gouvernement jette mensuellement à l'opinion sont fausses, archifausses !

Divers sites donnent la bonne info, dont l'incontournable ACDC (collectif Autres chiffres Du Chômage) et APNÉEacdc080228 (Alternatives Pour une Nouvelle Économie de l'Emploi) qui publie le fameux actuchômage.org...

Pour ma part, je m'autorise un petit schéma très simple.


Posté par brich59 à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le parler-vrai du Figaro... (suite)

figaroCette fois-ci, c'est Marianne (je ne suis pas abonné au Figaro, ni ne lis cette feuille malodorante : faut bien que j'ai recours aux autres) qui lève le voile sur les abus de manipulation publique que peut commettre cette équipe de presse qui prétend que, sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur ! Pauvre Beaumarchais ! Le journal de Serge Dassault et Étienne Mougeotte traficote encore et toujours le discours, quand ce n'est pas la méthode (idée de panel "sarko-représentatif") !

Cette fois-ci, c'est encore plus radical que la dernière fois. Je cite Marianne : Quand le Figaro commande une enquête à Opinion Way sur les Français et les réformes, les questions sont tellement ouvertes que la réponse ne peut être que : le gouvernement a raison.

Opinion way au Figaro,
ça veut dire Power way !

ou alors

grâce au Figaro, Opinion way,
c'est le chemin de l'opinion qu'il faut avoir !
c'est le chemin de l'opinion qui sied au pouvoir !

ou encore

Opinion way au Figaro,
ça veut dire Opinion War !


Magique, non ?


vendredi 18 avril

Je t'opprime, tu m'opprimes, ...

cesaireLe poète et homme politique de la négritude est mort.

Tous les oppresseurs et leurs représentants rendent hommage au grand homme, saluant en lui le poète des
...
opprimés.

Fort-de-France, novembre 2001
photo © 2001, Susan Wilcox


Posté par brich59 à 13:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 17 avril

transparence

Quand on cherche sur la toile, avec Google ou avec Exalead (au hasard), quels rapports Nicolas Sarkozy et sa troupe entretiennent avec l'idée de transparence, on apprend plein de chose. Notamment que cet exécutif-là a toujours promis et promet toujours la plus grande transparence...
Le coup de la CAF est un excellent exemple, tout chaud, le dernier en date !

Mais ce doit être juste un problème de pédagogie, comme dit l'excellent De Charette, car, comme dit le non moins excellent Bruno Le Maire, député UMP, la grande nouveauté avec Sarkozy, c’est la transparence absolue et sincère avec laquelle il agit (cf. ci-dessous). Quand il va se promener à Disneyland ?

Source : Le Monde

À côté de ça, ce bon Nicolas préfère engueuler ses troupiers et troupières. Le manque de clarté serait dû à leurs épanchements perso (= pas gouvernementalement solidaires) devant caméras et micros. Le prochain qui moufte se fait virer purement et simplement !
Mais que fait ce bon Fillon ?

Ma grand'mère disait souvent "Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage".


Posté par brich59 à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 13 avril

Décadence à l'Assemblée !

Vraiment ! Le clan au pouvoir de la représentation nationale ne sait plus ce qu'est la politique, ni le bien commun, ni même l'idée de la France !

Le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, et le secrétaire général du parti, Patrick Devedjian, ont organisé une conférence de presse spéciale vendredi après-midi pour parler de ... la condamnation de l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle par le tribunal de Rennes. L'affaire a été largement présentée et commentée dans les médias. Je n'insiste pas.
Une députée socialiste (Aurélie Filippetti) voit dans cette gesticulation du parti conservateur une "pitoyable mise en scène". "L'UMP ne sait plus quoi utiliser pour essayer de détourner l'attention de l'opinion publique de sa politique hasardeuse et calamiteuse", analyse-t-elle.
Moi j'aurais plutôt tendance à dire qu'il font tout ça pour tuer l'ennui qui les assaille depuis que Sarko est au Château (voir mon billet d'hier concernant Claude Goasguen)...

Bref, du coup, c'est l'ensemble des assistants parlementaires affiliés à l'UNSA qui, dans la foulée, estime que trop de députés "ne respectent toujours pas le droit du travail" avec leurs collaborateurs, parle de "comportements voyous" et dénonce "un catalogue de mauvaises pratiques sociales".

Bon ! Tout va bien ! Les députés sont donc fort occupés !


Posté par brich59 à 04:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 12 avril

les résultats justifie la méthode, comme la fin les moyens ?

Comique, ce député UMP de Paris, Claude Goasguen, qui déplore, dans un entretien au Journal du Dimanche à paraître demain, que, depuis la dernière élection présidentielle, "la vie politique se résume à un face-à-face entre l'Élysée et l'opinion".
Il est comique au moins pour deux raisons.

  1. Faisant partie de la famille politique du Président, il le connaît sûrement (rappelons que l'arrondissement de notre député jouxte la ville de Neuilly-sur-Seine), et donc savait très bien qu'il allait phagocyter tout le relationnel politique à son seul avantage. Le Président n'a-t-il d'ailleurs pas la très haute main sur l'UMP ?

  2. Il ne déplore tout ça que parce que ça va mal pour le Président - et donc pour l'UMP - dans les sondages ! Alors là, on touche le fond, le fond de la bêtise politique, voire tout simplement méthodologique. Voici ce qu'on pourra lire demain comme venant tout droit de la bouche du député du XVI° : "Depuis l'élection présidentielle, la vie politique se résume à un face-à-face entre l'Élysée et l'opinion. Or, si cela a bien fonctionné quand le président caracolait dans les sondages, on voit aujourd'hui que ce n'est pas la bonne méthode". La méthode, justement ! Parlons-en !

    Depuis quand une méthode n'est-elle évaluée qu'en fonction des résultats qu'elle permet ? Quel amateurisme ! Quel "expérimentalisme" à la noix ! C'est réduire la méthode à un moyen pour atteindre l'objectif qu'on s'est fixé. Or les moyens ne permettront d'atteindre l'objectif que, précisément, ils sont choisis et utilisés avec la bonne méthode. Non ? Confondre méthode et moyens, c'est vouer son entreprise à l'échec.
    D'autre part, il n'est pas dit que la chute "sondagière" (ne) soit due (qu')à cette méthode... On remarquera au passage que la plus importante préoccupation de notre bon député du XVI°, c'est le niveau de l'opinion publique, telle que les sondages la construisent. De la grande politique. Avec une certaine idée de la France ?
    Et puis, enfin, peut-on seulement parler de méthode ? Ne s'agit-il pas plutôt du fonctionnement mégalomaniaque d'un petit homme pour lequel il a voté, le député râleur du XVI°... Retour à la première raison qui fait de notre homme un grand comique de la politique.



Posté par brich59 à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 11 avril

Nous sommes biens gouvernés !

C'est terrible de se donner le temps de lire la presse ! On lit de ces trucs ! Tiens ! Par exemple, dans Le Monde daté d'aujourd'hui, on apprend que notre bon Président passe une partie de son temps à embêter un homme à terre, je veux parler de ce pauvre Bayrou :
    Une note détaille la stratégie de l'Elysée contre M. Bayrou
EN DÉPIT des récents déboires électoraux rencontrés par le MoDem, le " cas " de son président, François Bayrou, continue d'occuper Nicolas Sarkozy, qui cherche à isoler l'ancien candidat à l'élection présidentielle. En témoigne une note de synthèse, adressée, lundi 7 avril, au chef de l'État, par l'un de ses conseillers, Dominique Paillé.

En clair, ça signifie que chaque français, quoi qu'il ait voté en mai 2007 et y compris s'il vote MoDem depuis que le MoDem existe, s'acquitte de son devoir de travailleur imposable non pas pour que la France s'embellisse moralement et physiquement, mais pour que le locataire du Palais s'amuse a embêté le président du MoDem.
C'est-y pas de la politique, ça ?
Et pour quelqu'un qui se dit haut et fort "président de tous les Français", je trouve ça carrément lourd ! Comment croire cet homme, comment attacher la moindre once de crédit à ce qu'il dit ? Je crois que cet homme est un menteur !
En tout cas, ses vieux démons de la collusion systématique le taraude sans cesse : ne serait-ce pas plutôt à l'UMP de faire ce "travail" contre les autres partis politiques ?


Posté par brich59 à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

croissance, partage & croyance

Moi, je trouve qu'ils sont bien ces lycéens ! Ils font montre d'un sens social que les plus de ... ans ne semblent pas connaître !
Il étaient 40.000 à défiler dans les rues de Paris hier après-midi pour protester contre les suppressions de postes dans les lycées. La tonalité de leur revendication sociale globale était lisible sur une banderole qui disait

On préfère travailler tous que travailler plus.

C'est bien ça la question sociale, c'est la question du partage.
C'est-à-dire, en dernière instance dans ce monde libéral où nous sommes contraints de vivre, l'équation à deux termes : solidarité vs propriété.
Poser la question en d'autres termes est une arnaque idéologique.

Ceci dit, on ne dira pas que notre gouvernement ne sait pas partager : l'État projette de subventionner significativement l'enseignement catholique, au moment où il se "désubventionne" lui-même en supprimant 11 000 postes d'enseignants laïcs. Moi, je dis que la République peut être fière de savoir se sacrifier pour les autres ! Lisez la contribution d'Henri Pena-Ruiz parue dans Libé de mercredi 9 avril.


Posté par brich59 à 08:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

91 000 $, 15 000 €, excuses, punition et cachoteries...

PHOTOGRAPHIE: Une photo déshabillée de Carla Bruni vendue 91 000$
La photo de Carla Bruni-Sarkozy nue (cliché en noir et blanc du photographe Michel Comte), proposée lors d'une vente aux enchères organisées par la maison Christie’s, a trouvé acquéreur pour 91 000 dollars.
Formidable ! La France le vaut bien !

L'acquéreur est chinois.
Formidable ! La question du Tibet, la question du Darfour et les autres sino-questions sont en passe d'être réglées !

Non ? Ah bon ?
C'est autre chose alors ?

Ça, par exemple ?

20_du20080411

Photo reprise du quotidien gratuit et en ligne 20 minutes. Montage de photos prises à l'occasion de la réception d'un hôte officiel ce 10 mars 2008... Pour un article qui nous apprend, entre autres choses de la plus haute importance, que "Dior, Carla et Nicolas Sarkozy adorent", qu'une robe comme celles qui sont sur la photo, ça coûte environ 15 000 €, soit plus d'une année de labeur d'un smicard - y compris les heures supplémentaires. Ce qui me fait penser au désolant mais attendu spectacle d'un gouvernement minable qui s'en prend ad hominem à ceux qui ose dire que leur politique ne fonctionne même pas ("affaire" Didier Migaud à l'Assemblée Nationale)...

Vous, je ne sais pas, mais moi, je pense qu'on est dans une phase de civilisation décadente.

Bah ! Le principal, c'est que Nathalie Kosciusko-Morizet ait présenté et réitéré ses excuses publiquement pour avoir dénoncé publiquement mais une seule fois la lâcheté des gouvernants et des élus-godillots qui font carpette devant les pouvoirs financiers, au détriment de la santé publique ! En plus elle a été puni de sortie au Japon ! L'État est vraiment bien géré ! Même très bien : toute cette histoire de dénonciation de lâches et de repentance publique a occulté le vrai problème : les  véritables dangers sanitaires, environnementaux et démocratiques que la loi OGM fait courir à notre pays.


Posté par brich59 à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,