Voilà.  C'est fait. Le F-Haine ne gouvernera pas la région Nord-Picardie. J'ai fini par me résoudre à voter pour la droite extrême pour emmerder endiguer la marée chaussée par l'extrême droite. Npdc

À mon corps défendant. Comme en 2002.
Reste qu'en 2002 on installait un homme à la tête de l'exécutif, qui avait face à lui une "représentation nationale" diversifiée.
Aujourd'hui c'est une assemblée qu'on a élue, une assemblée qui ne comprendra que des gens de droite - droite extrême et extrême droite. La seule opposition à Xavier Bertrand sera Marine Le Pen et sa clique qui claque des talons dans les couloirs de l'institution.
Drôle de démocratie en vérité - que le souci républicain efface si allègrement !
Mais avais-je vraiment le choix ?

On remarquera bien sûr que les régions dont la majorité est de gauche socialiste se sont vues imposer une triangulaire. En gros, quand le PS gagne une région, c'est contre deux adversaires, LR et F-Haine ; quand c'est le parti LR, ce peut être grâce aux voix des électeurs socialistes. Ça fait une sacrée différence ! Le ni-ni du roi d'Maubeuge et l'inexorable extrême-droitisation de l'électorat ont produit ce paradoxe qui veut que souci républicain et fonctionnement démocratique soient en contradiction concrète ! Car c'est bien grâce au souci républicain des gens comme moi que l'assemblée des conseillers régionaux ne représente plus la population de ladite région.

Bien sûr, le nouveau Président LR-de-rien va nous chanter qu'il roule pour tous les habitants de "notre belle région". C'est une parole, une promesse qui n'engage que ceux qui ont la faiblesse voire la lâcheté d'y croire. Car, mis à part quelques slogans et gestes - chargés de symbole il est vrai -, le comportement concret, hors de l'imaginaire qui l'entoure, sera quasi le même.

Je doute fort en effet que le nouveau Président LR de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie prenne à son compte les propositions politiques pour lesquelles 30% des votants du 6 décembre se sont prononcés. Bien sûr ces 30% sont loin d'être homogènes. Restent qu'ils avaient tous à leur programme politique des incitations à la justice sociale et à l'humanisme, valeurs particulièrement chétives dans le programme du nouveau Président LR, quoi qu'il dise ! Il suffit d'examiner leur rapport à l'écologie-la-vraie, celle qui met l'humain au centre du débat, pour se convaincre que LR ou F-Haine disent la même chose et que le nouveau Président LR continuera d'afficher son mépris pour l'écologie-la-vraie, celle qui met l'humain au centre du débat et de la pratique politique.

Quant au fonctionnement politique concret de l'institution régionale, il est clair que la démocratie est en deuil. Près du tiers des votants du 6 décembre n'ont plus de voix dans l'assemblée politique régionale...