RéconfortdelaLectureCette belle image, je la reprends d'un message de l'haïtien Eliphen Jean, qui, de septembre 2014 à janvier dernier, a écrit de fort belles choses sur son blog Regard pluriel... Son dernier message, martial, veut partir en guerre contre cette pseudo­-démocratie qui mine son pays - comme elle mine le mien. En voici le début :

Les multiples valeurs qui fondent Haïti se dévaluent en faveur d’une démocratie qui ne colle pas. Les gouvernements, tous de mouvance despotique, adoptent des mesures d’exception qui réduisent les libertés citoyennes. Des gouvernements dont l’objectif est de rester au pouvoir à s’en rassasier jusqu’au dégoût. Des dirigeants virtuoses de la politique politicienne, des politicards vautours qui ne peuvent émaner que du fumier social.
La jeunesse comme fer de lance de la nation, doit, aujourd’hui plus que jamais, endosser les habits de soldats de guerre, contre les attentats de la colonisation, de l’impérialisme culturel et économique, contre tout un système de gouvernance politique, complice de cataclysmes et des fléaux de tout genre, qui maintient le pays dans le fouillis inextricable de ses crises. Crises qui paupérisent jour après jour les classes déjà défavorisées et le prolétariat.

Ces paroles, transposées avec beaucoup de prudence et de finesses (toutes choses égales par ailleurs, comme on dit quand on cause bien), pourraient être miennes dans ce si beau pays de France où le nationalisme trouillard pourrit la tête des gens et le 49-3 le fonctionnement démocratique de base...

Relire Rousseau, Marx, Castoriadis...