J'ai vraiment sous-estimé letaux de surdité de notre Ministre de la Culture !
22f_vrierSouviens-toi, oublieux lecteur, le 22 février, je t'ai donné à lire un mes- sage que je promettais d'adresser au webmaster du site Lestelecharge- ments.com pour qu'il y soit posté...

Et bien, rien !
Ni oui ni non ni merde !
Rien nada nichts !

Déjà que j'ai lu un peu partout que ce site était assez mauvais et qu'il avait coûté trop cher pour ce qu'il était et que c'était le contribuable qui avait payé ça, sans qu'on lui demande son avis, ou plutôt contre son avis puisque ce site est fait pour marteler au contribuable qu'il file un très mauvais coton en pensant ce qu'il pense c'est-à-dire qu'une politique de diffusion culturelle gratuite, qu'une politique d'accès à la culture pour tous était a priori politiquement et citoyennement meilleure qu'une politique de préservation des privilèges économiques des aristocrates de la finances !

22f_vrierexplos_Déjà que j'ai constaté - avec d'autres - que ce site ne semble pas permettre le débat promis, comme l'annonçait ce Thomas que je ne connais pas mais qui se présente comme maître des lieux : Avec ce site nous voulons vous permettre de continuer à débattre autour de ce projet de loi. Jour après jour, nous vous proposerons de réagir librement (pas de censure sur ce site) à de nombreux témoignages. Même que c'est pas beau de mentir si effrontément ! Même si on est dans le camp du Président ! C'est pas une raison ! C'est pas en faisant le flou que vous nous grugerez, Monsieur le Sinistre Valet des Compagnies de diffusion se disant culturelle !

Déjà que je m'interrogeais sur les liens entre l'État et la Démocratie l'autre jour ! Aujourd'hui je ne m'interroge plus sur les pratiques dictatoriales de l'État ! Et les manoeuvres du gouvernement et du groupe UMP réunis, ces jours-ci à l'Assemblée, ne font que confirmer mon désarroi citoyen...
Plus besoin de m'interroger !
Constater suffit. Faire le lien entre ça et le comportement gouvernemental dans l'affaire du CPE où les ministres mentent effrontément ou alors envoient la cavalerie pour déloger des étudiants en Sorbonne, c'est-à-dire chez eux !
Constater suffit.
Et pleurer.