Lue dans l'AEF, une dépêche publiée hier comme pour faire suite à mon petit mot d'avant-hier sur la majorité silencieuse. Je ne savais pas ce petit blog si lu ! Elle a si bien compris mon message, la MS (=majorité silencieuse), qu'elle refuse de s'exprimer !
Voici le début de ladite dépêche :

aef4Mobilisation anti-CPE : les "antiblocages" ne veulent pas s'exprimer sur le CPE.
700 étudiants selon la police, 1 000 selon les organisateurs, ont organisé un sit-in place de l'Hôtel de ville à Paris hier dimanche 19 mars 2006 en début d'après-midi, pour protester contre le blocage des universités. Leur banderole "ni politisés, ni syndiqués", "stop blocage, face au suffrage" revendique l'absence d'appartenance politique. Dans la foule pourtant, dominée par le bruit des cors de chasse, des tracts de l'UNI circulent.


Bon ! Commentaires à la volée :

  • La MS prétend vouloir rester silencieuse, mais elle a quand même des banderoles et publie un communiqué : je trouve que la MS joue sur les mots !

  • Quand on lit tout ça, on est édifié : voilà donc des gens, des jeunes sans idée pour leur propre avenir, ou plutôt ne trouvant de place pour leurs idées dans aucun parti politique, dans aucun syndicat... Voici ce que dit la communiqué de la MS : Nous avons choisi de ne pas nous prononcer sur le sujet du CPE car nous avons tous des opinions différentes et ce qui nous fédère, c’est notre opposition aux blocages des facs. Pourquoi pas ! Ils sont libres, ces jeunes, et le cri primal de la liberté, c'est "NON!". Alors pourquoi ne dirait-elle pas NON! aux bloqueurs de facs, la MS !

  • Qu'elle veuille être le jouet de l'Europe ultralibérale, la MS, ça la regarde, après tout ! Le problème c'est qu'elle entraîne dans son acceptation silencieuse, du coup, même ceux qui refusent d'être engloutis dans la machine à broyer les vies humaines...

  • Quelle dise être composée de jeunes "sans couleur politique et non syndiqués" (autre extrait du communiqué de la MS), c'est son droit, à la MS ! Le problème c'est qu'elle ment, la MS : l'UNI est derrière tout ce foin ! Quand j'étais jeune, on appelait ça l'apolitisme de droite, voire - quand on était méchant - la mauvaise foi des fachos...

droopy_01Décidément, la majorité silencieuse ferait bien de rester silencieuse !

Et sans jouer sur les mots !