mercredi 06 mai

Quand VOLTAIRE s'adressait à DIEU.

Priere à Dieu.

CE n'est donc plus aux hommes que je m'adresse, c'est à toi, Dieu de tous les êtres, de tous les mondes & de tous les temps, s'il est permis à de faibles créatures perdues dans l'immensité, & imperceptibles au reste de l'Univers, d'oser te demander quelque chose, à toi qui as tout donné, à toi dont les Décrets sont immuables comme éternels. Daigne regarder en pitié les erreurs attachées à notre nature! que ces erreurs ne fassent point nos calamités! Tu ne nous as point donné un cœur pour nous haïr, & des mains pour nous égorger; fais que nous nous aidions mutuellement à supporter le fardeau d'une vie pénible & passagere! que les petites différences entre les vêtements qui couvrent nos débiles corps, entre tous nos langages insuffisants, entre tous nos usages ridicules, entre toutes nos Loix imparfaites, entre toutes nos opinions insensées, entre toutes nos conditions si disproportionnées à nos yeux, & si égales devant toi; que toutes ces petites nuances qui distinguent les atomes appellés hommes, ne soient pas des signaux de haine & de persécution! que ceux qui allument des cierges en plein midi pour te célébrer, supportent ceux qui se contentent de la lumiere de ton soleil! que ceux qui couvrent leur robe d'une toile blanche pour dire qu'il faut t'aimer, ne détestent pas ceux qui disent la même chose sous un manteau de laine noire! qu'il soit égal de t'adorer dans un jargon formé d'une ancienne Langue, ou dans un jargon plus nouveau! que ceux dont l'habit est teint en rouge ou en violet, qui dominent sur une petite parcelle d'un petit tas de la boue de ce monde, & qui possedent quelques fragments arrondis d'un certain métal, jouissent sans orgueil de ce qu'ils appellent grandeur & richesse, & que les autres les voyent sans envie! car tu sais qu'il n'y a dans ces vanités ni de quoi envier, ni de quoi s'enorgueillir.

Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont freres! qu'ils ayent en horreur la tyrannie exercée sur les ames, comme ils ont en exécration le brigandage, qui ravit par la force le fruit du travail & de l'industrie paisible! Si les fléaux de la guerre sont inévitables, ne nous haïssons pas, ne nous déchirons pas les uns les autres dans le sein de la paix, & employons l'instant de notre existence à bénir également en mille langages divers, depuis Siam jusqu'à la Californie, ta bonté qui nous a donné cet instant!

----------------------

No comment !


 

Posté par brich59 à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 31 décembre

Toya comme une gazelle...

eau-argentee-syrie-autoportrait

 

Trois films.

 

Trois regards crus

sur le piétinement

de l'humain

par le pouvoir.

 

timbuktu

 

 

Trois histoires,

où la loi écrase la Vie.

Diktat du parti au pouvoir,

loi du tyran

ou charia.

 

 

 

Triste fin d'année 2014 en vérité

avec ces trois films magnifiques.

cominghome

Posté par brich59 à 12:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
mercredi 04 novembre

encore la rhétorique guerrière !

Selon l'AFP,

PARIS [3nov.09, vers 21h] — Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a "lancé l'idée d'un couvre-feu ciblé sur des mineurs délinquants" de moins de 13 ans, mardi soir, à Paris, lors des "rencontres de Beauvau" organisées avec des élus de la majorité présidentielle.

Je n'en dis pas davantage, voulant juste relever la rhétorique guerrière, si chère à notre gouvernement, mais si propice à la violence - de part et d'autre.


mercredi 28 janvier

Le religieux, le militaire et le poète

Trouvé en nombre, au moment de l'acharnement militaire sur Gaza et dans un lieu de rassemblement religieux français (communauté israélite de Strasbourg), à côté d'informations religieuses, ce tract (info lue sur le site Libertés & Internets) :

tsahal_recrute_1

Le contenu informationnel de ce tract est depuis novembre sur quelques sites israélites voire sionistes, comme Connec'Sion, le site des "Informaticiens Juifs de France" ou le blog de Gad.

Pourquoi donc faut-il toujours et toujours que
la religion instituée et la violence armée se mêlent ?

Depuis les Croisades, on sait que la religion fait le lit de la violence économique. Ou qu'elle en est la justification avancée.
Depuis l'Inquisition, depuis la révocation de l'Édit de Nantes, on sait que la religion fait le lit de la violence politique. Ou qu'elle en est la justification avancée.
Depuis la création de l'État d'Israël, on sait que la religion fait le lit du nationalisme. Ou qu'elle en est la justification avancée (cf. mes notes du 17 juin 2008 et du 31 août 2008).
Depuis le 11 septembre 2001, on sait que la religion fait le lit du terrorisme. Ou qu'elle en est la justification avancée.
Combien de victimes ? Combien de sacrifices ? Combien de martyres ? Que de haine produite par la haine !

Comme si le religieux menait fatalement à la haine. Ou en était la nécessaire justification avancée. Comme si le mécanisme du racisme (stigmatisation haineuse de l'autre) était de la même trempe que celui du religieux... Consubstantialité des haines. Et ce n'est pas le pape Benoît qui m'expliquera que j'ai tort de penser cela, lui qui vient, semble-t-il, de réhabiliter le négationnisme le plus absurde à l'endroit de la Shoah.

On dirait d'ailleurs que cet amalgame de la haine est propre aux monothéismes. Les grecs d'il y a vingt à trente siècles, dans leur grande sagesse, non seulement croyaient en plusieurs dieux, mais accueillaient à loisir les dieux des autres peuples, les dieux des immigrés nouvellement arrivés, les intégrant sans complexe à leur Panthéon. Et puis, quand ils faisaient la guerre, ils ne se cachaient pas derrière de fallacieux et spirituels prétextes ! Il n'y avait que le poète l'aède pour nous chanter que la guerre était causée par une histoire d'amour...



Posté par brich59 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
samedi 05 juillet

Ingrid Betancourt, messagère de guerre

bellaciao_allsites_ovCe titre vous étonne ?

Alors je vous invite à lire ceci !


Posté par brich59 à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :