jeudi 17 novembre

Gaudeamus ! Un concert JOSQUIN DESPREZ

AfficheGaudeamusLille_petit.

L’association La Chapelle des Flandres organise un concert pour fêter le lancement du dernier enregistrement de  Maurice Bourbon consacré aux Messes La sol fa re mi et Gaudeamus de Josquin Desprez (1450-1521) .

Pour ce lancement, les trois ensembles vocaux dirigés par Maurice Bourbon sont  mobilisés : Métamorphoses, Coeli et Terra et Biscantor !

Après Josquin & Venise, Josquin & Cambrai et Josquin & Rome 1, voici donc Josquin & Rome 2 .

.


Gaudeamus ! Un concert
dimanche 27 novembre 2011, 17h.
Notre-Dame de Consolation
Rue Colbert, LILLE


tarif normal : 13€ (10€ en prévente auprès d'un chanteur)
tarif réduit : 8€ (seniors, étudiants, demandeurs d’emploi)
enfants moins de 16 ans : 5€



mercredi 29 juin

Le point sur les messes de Josquin Després

Tu le sais bien, lecteur assidu, une intégrale des messes de Josquin est en cours de réalisation sous la direction de Maurice Bourbon.

À ce jour, cinq messes sont enregistrées : Mater Patris, Di dadi et la Missa ad fugam, ainsi que le Credo quarti toni autour duquel Régis Campo a construit sa Missa Amici.

JosquinRome1(200x180)Les deux messes de « L'Homme armé » font l'objet d'un CD diffusé par Calliope (CAL9441). L'autre nom de cet enregistrement est Josquin et Rome 1.

Le prochain enregistrement (cet été) concernera les messes Gaudeamus et La sol fa ré mi. Ces oeuvres, écrites dans la période romaine et la maturité resplendissante de Josquin, représentent le 4° volet de l'intégrale, intitulé Josquin et Rome 2.

Toute l'information est sur le site de l'association La Chapelle des Flandres qui met à l'écoute des extraits de ces enregistrements. Voir aussi l'article Josquin des Prés de Wikipedia (§ discographie).


 

Posté par brich59 à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 12 avril

Le matin des musiciens

65000042_bandeauL'émission d'Edouard Fouré Caul-Futy de ce lundi 18 avril (11h-12h30) est consacrée aux
Métamorphoses de Josquin,
avec Maurice Bourbon et l'ensemble Métamorphoses


Les autres musiciens font ce qu’ils peuvent avec la musique, Josquin seul en fait ce qu’il veut.
Martin Luther à propos de Josquin des Prés

 

Le prince de la musique au passage du XVème et du XVIème siècle avait un nom. Il s’appelait Josquin des Prés.
Ce Matin des musiciens est le premier entièrement consacré à ce compositeur dont l’œuvre va au-delà de tout superlatif, tant son importance dans l’histoire de la musique savante occidentale est immense. Nous vous dévoilerons deux de ses messes, ses deux messes sur le timbre dit de 'L’Homme armé' qui est un tube pendant cent ans et qui générera plus d’une quarantaine de messes. Et pour cela, il n'y a pas moins de huit musiciens dans le studio, l’ensemble Métamorphoses dirigé par Maurice Bourbonx_Mau_2356_m_.
Josquin était le compositeur le plus célèbre d’Europe au tout début du XVIème siècle. Sa notoriété, qui le mena de Milan à Rome, à la chapelle Sixtine, la chapelle papale, il la doit à sa prodigieuse virtuosité. Mais où se trouve donc la virtuosité d’un compositeur de la Renaissance ?
En fait, je n’ai qu’une certitude, tout le reste n'est qu'interrogations : cette virtuosité, ce terrain esthétique chargé d’enjeux où on attend le compositeur, c’est dans la messe qu’ils se trouvent. Et dans la messe, nous allons nous intéresser aux techniques de canon, au contrepoint de toutes les voix, aux proportions rythmiques, aux jeux de l’esprit et de l’harmonie, au pouvoir du nombre, mais surtout à la manière dont la mélodie qu’on emprunte est mise en scène, en son, par tous ces aspects de la composition. Cela est très savant, mais pas du tout inaccessible !
Je vous parlais de timbre, c'est-à-dire de cette mélodie qui va structurer toute la messe et qu’on appelle 'cantus firmus'. Les deux messes qui nous occupent ce matin, la Missa super voces musicales et la Missa sexti toni, empruntent toutes les deux au timbre de 'L’Homme armé'...

extrait du site de France Musique


 

Posté par brich59 à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 04 avril

Métamorphoses de Josquin

Le Matin des musiciens CoverJosquinRome1du lundi 18 avril (de 11h à 12h30)

Les Métamorphoses de Josquin

nous permettra d’entendre Maurice Bourbon et l’ensemble Métamorphoses.
À ne manquer sous aucun prétexte !

Je profite de cette annonce pour informer les mélomanes que le site de La Chapelle des Flandres est actuellement en cours de refonte et sera très bientôt de nouveau accessible.


Posté par brich59 à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 27 août

Militariste, moi ?

Ça y est ! Il est enfin dans les bacs du commerce culturel !

0794881976522Le troisième enregistrement pour l'intégrale des messes de JOSQUIN DES PRES par Métamorphoses sous la direction de Maurice Bourbon est paru ce 26 août chez Calliope (CAL 9441). Cette maison d'édition présente l'enregistrement et vous en propose quelques extraits sonores - ce que l'association La Chapelle des Flandres n'avait pas manqué de faire il y a déjà six mois !

Reprenons le fil de l'histoire.
Après Josquin & Venise puis Josquin & Cambrai, les pérégrinations européennes de notre compositeur franco-flamand préféré se poursuivent avec Josquin & Rome
(vol.1).
Ce volume contient deux chefs-d’œuvre absolus de la maturité de Josquin et de son "époque romaine" : les messes L’homme armé sexti toni et L’homme armé super voces musicales, composées sur le thème populaire de L’homme armé, très célèbre à la Renaissance, (ci dessous)

LhommeArme

que Josquin s’approprie et insère, toujours avec maîtrise, parfois avec malice, dans ses savantes constructions : dans plusieurs tonalités, à divers tempi, en polyrythmes, en canons multiples, en majeur et en mineur, et même, comme le fera Bach deux siècles plus tard, en mouvement rétrograde.
Mais je ne vous en dis pas davantage : le livret qui accompagne le CD vous en dira long. Il a été écrit par Jacques
Presse_papier01BARBIER (Université François-Rabelais de Tours, Centre d’Études Supérieures de la Renaissance) - auteur d'un Josquin Desprez à paraître chez bleu nuit éditeur - et Maurice BOURBON (directeur artistique de La Chapelle des Flandres).

Écoutez-le, cet enregistrement : c'est proprement éblouissant !

Métamorphoses est constitué pour cette occasion de 9 voix d’hommes : 2 contre-ténors, 2 ténors, 2 barytons, 3 basses.



mercredi 10 février

Josquin & Rome, vol.1 : messes de L'Homme armé

Toujours sous la direction de Maurice Bourbon, l'ensemble Métamorphoses, élément de l'association La Chapelle des Flandres, va bientôt faire paraître le prochain volume de son intégrale des messes de JOSQUIN DESPREZ, le grand maître de la polyphonie franco-flamande.

JosquinRome1_200x180_Josquin Desprez est à la fois un sculpteur et un architecte de musiques, et un grand mathématicien. Au service de l’émotion et du drame… Sculpteur, il travaille la pierre de la musique vocale dans une infinité de phrasés, inventant sans cesse de nouveaux volumes : envolées lyriques, suspensions aériennes, ornements vertigineux, déclamations hachées... Architecte, il mêle les lignes et combine les ensembles dans de magnifiques édifices. Mathématicien par essence, il s’impose pour ses compositions des "canons", règles techniques obligées, comme c’était l’usage à l’époque dans la musique franco-flamande, d’une complexité qui ne fut égalée ensuite que, deux siècles plus tard, par Johann-Sebastian Bach.*

Cette fois-ci, l'association propose à l'écoute libre quelques extraits de l'enregistrement :

Messe L'homme armé Super voces musicales :
➢  Kyrie            
➢  Sanctus (début)
➢  Hosanna   
➢  Benedictus : In Nomine   

Messe L'homme armé Sexti toni :
➢  Kyrie 1                  
➢  Credo (fin)   
➢  Sanctus (début)   
➢  Agnus 3         

L'enregistrement sera bientôt dans les bacs. Je ne manquerai pas de vous en avertir... Mais écoutez déjà ces extraits : que du régal musical et de l'émotion esthétique !


* Extrait de la présentation du premier volume de l'intégrale, Josquin & Venise (Messes « Mater Patris » et « Di dadi »).


Posté par brich59 à 15:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 21 décembre

Maurice Bourbon, compositeur

Maurice Bourbon, directeur artistique de l'association La Chapelle des Flandres, n'est pas qu'un excellent chef de chœur : il est aussi musicologue. Quand on chante sous sa direction, on apprend à chanter certes. On apprend aussi la musique. Chanter Josquin des Prés, Johann Hermann Schein, Claudio Monteverdi, Heinrich Schütz, Johann Sebastian Bach etc. sous sa direction est un régal musical autant qu'intellectuel.

CDMaurice Bourbon, directeur artistique de l'association La Chapelle des Flandres, n'est pas qu'un excellent musicologue : il est aussi compositeur. Il vient d'enregistrer avec ses ensembles vocaux deux messes et une pièce de sa composition. Sa musique, nous dit Régis Campo, est savamment écrite, mais nous touche par son expressivité immédiate. Dépourvue des artifices d’une musique d’avant-garde, elle offre à nos oreilles une polyphonie claire et apaisée, hors-temps. Ça, c'est ce qu'on entend ! Quand on est à l'intérieur de l'ensemble qui chante, on a l'impression d'être collectivement une glaise que le sculpteur pétrit et façonne. Maurice Bourbon est un musicien sculpteur. Le Rodin de la vocalité musicale.

Si vous voulez une preuve de ce que j'avance, écoutez donc le dernier enregistrement diffusé par l'association La Chapelle des Flandres. J'ai déjà parlé de cet enregistrement ici. La Chapelle des Flandres vient de mettre à jour sa discographie : allez voir son site ou lisez ce document. Et n'attendez pas pour passer commande à l'association !


mercredi 30 septembre

Chers amis mélomanes,

L'association La Chapelle des Flandres, au sein de laquelle travaillent plusieurs formations musicales dont le chœur de chambre Cœli & Terra et l'ensemble vocal Métamorphoses, sous la direction artistique de Maurice Bourbon, vous invite à soutenir par souscription ou mécénat son dernier enregistrement : deux messes de Maurice Bourbon, Petits z'oiseaux (Métamorphoses) et Ex machina (Cœli & Terra), ainsi qu'une pièce pour chœur et accordéon (Bogdan Netserenko), la Déploration de Josquin.

Toutes ces pièces magnifiques ont bien sûr déjà été données en concert. Mais si vous n'avez pu en profiter, l'association vous propose de goûter quelques plaisirs de cet enregistrement :

N'hésitez pas à contacter l'association pour souscrire, pour soutenir ...


mercredi 13 mai

Souscrivez ! C'est du Bourbon, c'est du bon !

Peut-être avez-vous suivi les aventures discographiques de La Chapelle des Flandres et soutenu la réalisation de ses enregistrements des Motets de Bach, des Madrigaux de Gesualdo, des Chansons roubaisiennes ou, plus récemment, des deux premiers volets de l'intégrale des Messes de Josquin Desprez par Métamorphoses. Merci de votre fidélité.
Peut-être découvrez-vous aujourd'hui les compositions (musicales) de Maurice Bourbon et des ensembles vocaux de La Chapelle des Flandres.

Anciens ou nouveaux amis, La Chapelle des Flandres sollicite votre soutien pour la réalisation de son prochain enregistrement : deux messes « franco-flamandes » composées par Maurice Bourbon. La Missa Ex machina, confiée à Cœli et Terra, est écrite sous le signe de la machine, rythmique, mélodique, harmonique, et nous donne, par l’obstination de ses mécanismes, la mesure, si l’on peut dire, de l’immensité.
La Messe Petits Z’Oiseaux (interprétée par Métamorphoses et « Biscantor ! ») est construite, comme souvent au XVème siècle, sur la base d’une chanson populaire. Les magnifiques thèmes de « Petits Oiseaux, qui mangez… » sont ici, comme chez Josquin et Bach, manipulés à l’extrême : par superposition, par symétrie, par inversion… Le chant de la mésange, du rossignol, du pipit des arbres, du coucou, du geai, du corbeau et d’oiseaux d’îles… imaginaires émaillent le grand lyrisme de l’Agnus Dei, la valse manouche du Patrem omnipotentem, la désolation du Qui tollis peccata mundi, la violence du Crucifixus, la fraîcheur printanière du Quoniam tu solus sanctus et la sérénité du Et incarnatus est. Venez rejoindre le plaisir du compositeur…

Votre soutien est le fondement même de la réalisation de cet enregistrement : une première mondiale attendue par de nombreux amis fidèles. Vous avez le choix entre deux formules, mais vous pouvez également utiliser les deux :

  • Être souscripteur. C’est très simple, il vous suffit de commander et régler maintenant le nombre de CDs que vous désirez. Vous recevrez vos CDs en avant-première, en septembre 2009.

  • Être mécène plutôt que simple souscripteur d'1 CD pour 20€. Nous vous proposons de devenir mécène de ce nouvel enregistrement pour 100€. Vous pourrez déduire 66€ sur vos impôts et recevrez 1 CD d'une valeur de 20€. Ainsi, ce qui ne vous coûte finalement que 34€ vous rapporte 1 CD d'une valeur de 20€ et vous permet de soutenir le projet à hauteur de 100€ !

Vous pouvez également, si vous le souhaitez, être mécène à un niveau financier plus élevé. Vous bénéficierez d'une déduction fiscale de 66% du montant de votre don et recevrez 1 CD (la loi sur le mécénat des particuliers limite les contreparties matérielles à la valeur d'1 CD). Pour être mécène, il vous suffit simplement de remplir le bulletin-mécénat ci-joint en y indiquant le montant de votre don. En retour, nous vous adresserons dans quelques semaines un reçu fiscal qui vous permettra de déduire 66% de votre don sur votre impôt 2009.
Bien sûr, la simple souscription est toujours bienvenue.

Le bulletin de mécénat/souscription est .
Faites-en très bon usage et n'hésitez pas à le communiquer à vos ami(e)s.
Merci !


mardi 16 septembre

Ad fugam ... et ... Amici

  • credo_webaffiche_Cambrai_Lille_Cambrai, église St Géry,
    20 septembre, 20h
  • Lille, église de Fives,
    21 septembre, 16h30

Un regard sur
     la messe Ad fugam ...

La messe Ad fugam est manifestement une œuvre de jeunesse, où Josquin montre déjà cependant sa maîtrise. Simple, à trois ou quatre voix, elle est d’une grande cohérence, avec ses prologues de dix mesures, tous identiques – à l’exception des paroles – ouvrant les différentes parties (Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus, Agnus), et sa hardiesse de construction, autour d’un gigantesque canon à la quinte, entre superius et tenor, qui traverse presque toute l’œuvre. Les rares disparitions du canon (dans le Et in terra pax, le Patrem omnipotentem, le Et in spiritum, le Benedictus, le Pleni sunt) donnent une grande force dramatique à sa réapparition.

Le choix a été fait d’interpréter la messe Ad fugam avec six chanteurs (un contre-ténor, deux ténors, deux barytons, une basse) et une maîtrise, permettant ainsi une grande variété de couleurs dans une œuvre à quatre voix.

… et sur la messe Amici

La messe Amici a été composée par notre contemporain Régis Campo en 2005, à la demande de La Chapelle des Flandres, autour du Credo Quarti toni de Josquin, fragment conservé au fonds de partitions de Cambrai.

Le Credo, sensiblement de la même époque que la Ad fugam, comme le suggère un emploi presque identique d’un canon à la quinte entre l’altus et le tenor, est peut-être un peu postérieur, comme semble l’attester une maîtrise encore supérieure, et un emploi naissant des lignes architecturales, parfois figuratives, qui fleuriront dans les chefs d’œuvre plus tardifs de Josquin.

Régis Campo a écrit le reste de la messe, Kyrie, Gloria, Sanctus, Agnus, pour une maîtrise et trois voix adultes. Il y a alterné vigueurs rythmiques (Christe, Quoniam, In excelsis), canons (entre l’altus et le tenor au début du Sanctus, entre les deux voix du superius dans l’Agnus Dei), élans mélismatiques (Et in terra pax) et legatos lumineux (débuts du Sanctus et de l’Agnus dei). Et comme Josquin dans ses œuvres magistrales, il a chargé et compliqué progressivement l’harmonie vers la fin de l’œuvre (Sanctus, Agnus) et terminé à 5 voix, revenant à la simplicité harmonique et au calme intérieur dans l’ultime Dona nobis pacem.

Deux œuvres magnifiques, interprétées par la Maîtrise Boréale (direction Michèle Bourdiault) et par l’ensemble Métamorphoses (Frédéric Loquet, contre-ténor ; Vincent Lièvre-Picard, Thierry Bréhu, ténors ; Christophe Gautier, Maurice Bourbon, barytons ; Paul Willenbrock, basse), sous la direction de Maurice Bourbon.

Ces deux œuvres seront enregistrées du 3 au 6 novembre en l’église d’Anfroipret (59).
Une souscription est ouverte, s’adresser à La Chapelle des Flandres.

Maurice Bourbon


Coussemaker1848page11

Note au bas de la page 11 de la Notice sur les collections musicales de la bibliothèque de Cambrai et des autres villes du département du Nord de Charles Edmond Henri de Coussemaker, publié par la Soc. d'émulation, 1843.