dimanche 27 mars

Une parole adolescente superbement restituée

Grandir connectés. Les adolescents et la recherche d'information / Anne Cordier. - Caen : C&F Éditions, 2015. - 303 p. - (Les enfants du numérique). - ISBN 978-2-915825-49-7

Grandir connectésImaginaires, représentations, pratiques formelles et non formelles de la recherche d’information sur Internet : Le cas d’élèves de 6ème et de professeurs documentalistes. Tel est le titre de la thèse en Sciences de l’information et de la communication qu’Anne Cordier a soutenue à l’université de Lille3 en 2011[1]. L’ouvrage publié en 2015 et que nous lisons aujourd’hui en est un prolongement attendu. Il est intitulé Grandir connectés : Les adolescents et la recherche d’information. Le champ d’investigation s’est élargi : on passe des collégiens de 6ème aux adolescents qu’ils soient collégiens ou lycéens. L’écriture ne vise plus le même lecteur : on passe des membres du jury de thèse au public composite des parents, enseignants, professionnels de l’information et de la documentation et autres médiateurs. Le propos aussi a changé : il s’est à la fois allégé et élargi. On est passé de l’établissement d’un réseau d’hypothèses à consolider puis à éprouver à la relation quasi narrative d’une réflexion personnelle sur les pratiques sociales et éducatives. On est passé du ‘nous’ académique au ‘je’ personnel.

Le grand intérêt de cet ouvrage - en même temps que le grand plaisir de le lire - réside à coup sûr dans la restitution des paroles adolescentes. On entend les adolescents parler, on les voit dialoguer, on devine le non verbal qui accompagne les paroles. La lecture nous incite quasiment au désir de dialogue avec eux. De là à ce que l’auteure devienne le porte-voix des adolescents, il n’y a qu’un pas qu’elle franchit, au risque de la confusion des rôles. La “cause des adolescents”[2] est ici portée par une adulte qui s’est investie très personnellement d’une mission tout à la fois sociale, scientifique et pédagogique. On est alors témoin d’une sorte d’exhibitionnisme obligé du “chercheur impliqué”. On a l’impression de se trouver devant le carnet de bord d’une recherche ethnographique “engagée”, d’une exploration immersive où la chercheuse-actrice-formatrice devient vecteur voire instrument de formalisation de pratiques (formelles, informelles), où la pensée praticienne se donne des allures d’écriture scientifique et la pensée scientifique des airs d’écriture praticienne.

Bref, l’ouvrage d’Anne Cordier place son lecteur dans l’inconfort d’un tiraillement entre parole adolescente superbement restituée et structuration imposée par le regard de l’acteur qui restitue. Ce tiraillement, pour inconfortable qu’il soit, est vivifiant et fait germer dans l’imagination intellectuelle du lecteur comme des lueurs de compréhension des scènes adolescentes.

Au premier acte, les personnages principaux se présentent : la chercheuse et les adolescents avec leurs pratiques informationnelles sur le Net. Vient ensuite l’heure des “vérités et contre-vérités” sur ces pratiques - qui, troisième acte, sont contextualisées dans l’environnement informationnel et social des adolescents en question - dont, quatrième acte, les imaginaires et les pratiques d’information sur internet sont exhibés. Le tableau final nous propose de passer de l’analyse à l’action. Certes aux actes précédents, des pistes d’action (notamment pédagogiques) étaient esquissées voire dessinées comme en sous-texte. La trentaine de pages conclusives énoncent des pistes d’action tout en relativisant l’analyse qui y a conduit. Cela n’est pas sans réactiver la question du statut de l’ouvrage : recherche scientifique, narration réflexive, carnet de bord ethnologique, rapport d’exploration, bout de recherche-action… Reste que, malgré l’inconfort vivifiant mentionné plus haut et bien qu’on reste sur sa faim quant à la profondeur attendue de l’analyse (par exemple sur les tensions entre comportements “spontanés“ et comportements prescrits ou sur ce que les imaginaires adolescents font du “document” et de l’“information”), la lecture de l’ouvrage d’Anne Cordier est agréable et enrichissante, serait-ce uniquement pour le contact qu’il offre de la gent adolescente.

Note de lecture rédigée pour l'ADBS



[2] Clin d’oeil manifeste à Françoise Dolto.

Posté par brich59 à 21:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 11 janvier

Les ados et la recherche d'information

Anne Cordier présente son ouvrage :

Fruit d’une longue enquête auprès de lycéens et de collégiens, le livre «Grandir connectés» permet de mieux comprendre ce que ressentent les adolescents devant les injonctions qu’ils subissent quotidiennement. Catégorisés digital natives, ils et elles sont néanmoins de jeunes élèves, qui ont besoin de décrypter ce qui se joue derrière les écrans, de comprendre et d’évaluer l’information, de se construire comme les futurs adultes d’une société connectée.

cf. aussi son entretien au Café pédagogique

Posté par brich59 à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 07 décembre

Chercher n'est pas trouver

COVER_cherchernestpastrouver_vignette

 

Chercher n'est pas trouver : outils, méthodes et stratégies à l'usage de ceux pour qui l'information compte / Pierre-Yves Debliquy. - Edi.pro, 2015. - 323p.

 

Pierre-yves Debliquy se pose la question de la recherche d'information sur le Web depuis que l'accès à ce dernier n'est plus confidentiel. Voilà vingt ans en effet qu'il arpente les fils de la toile pour exercer son activité de veilleur puis, depuis une dizaine d'années, d'accompagnateur de petites et moyennes entreprises dans leurs pratiques d'« intelligence stratégique ». En fait d'intelligence, il s'agit bien d'intelligence économique comme il se dit plus souvent. L'auteur emploie son expression par belgicisme peut-être, par esprit corporate pourquoi pas (il est « conseiller en intelligence stratégique » de  l'agence liégeoise de développement économique), de toutes façons pour marquer la justification en même temps que la finalité de toute recherche d'information pour les entreprises qu'il côtoie : l’intelligence économique est par nature stratégique.

Reste qu'une telle finalisation n'a pas permis à l'auteur de distribuer son propos le long d'un fil conducteur. Il a pris le parti de « favoriser une lecture fractionnée » de son ouvrage. Les séquences sont courtes, comme autant de post-it répondant à chaque fois à une question précise parfois ténue, à charge pour le lecteur de reconstituer le puzzle dont il a besoin pour engager sa recherche d'information stratégiquement utile. L'auteur compare la connaissance que le décideur doit posséder de l'environnement de son entreprise à un puzzle que la recherche d'information permettra d’assembler (p. 319). Il en va ainsi de cet ouvrage.

Ce dernier comporte sept chapitres. Après avoir calé l'orientation globale de son propos dans la problématique de « l'intelligence stratégique au profit de la PME » (chap. 1), l'auteur nous invite à « bien comprendre le Web » (chap. 2). Puis on entre dans le vif du sujet, à savoir la recherche d'information : questions stratégies et méthodes d'abord (chap. 3), outils et méthodes « pour bien utiliser les moteurs de recherche » ensuite (chap. 4). Les chapitres suivants nous emmènent du côté de l'outillage propice à la recherche d'information et à son traitement, promouvant l'usage des « cartes mentales au service de l'intelligence économique » (chap. 5), proposant une panoplie d'« outils de management modernes » (chap. 6), présentant pour finir d' « autres outils utiles de la boîte à outils de l'intelligence économique » (chap. 7).

L'ouvrage est copieux (323p.) et la lecture sinueuse, fractionnée comme dit l'auteur, sans linéarité thématique ni progression didactique. Les « sujets » traités sont ainsi éparpillés au gré des post-it. Aussi regrettera-t-on l'absence d'un index rerum qui eût permis au lecteur d'entrer rapidement dans le vif du propos utile, de trouver habilement ce qu'il cherche parce qu'il en a besoin.

L'ouvrage n'entend pas cibler un lecteur particulier. L'auteur le veut « accessible à tous ceux qui veulent progresser dans le domaine de la recherche d'information, aux entrepreneurs, chercheurs, étudiants... quels que soient leur profil ou leurs niveaux techniques ». Soit. Mais il est clair que chacun n'y trouvera pas le même intérêt. L'entrepreneur y piochera les pièces de sa boîte à outils et leurs modes d'emploi. Le documentaliste y lira, lui, de quoi comprendre, pour l'endosser, la posture qu'il doit adopter s'il souhaite accompagner l'économie en marche, de quoi revêtir le costume du « cost killer » dont parlait l'ADBS il y a maintenant plus de dix ans.

Parce que « chercher n'est pas trouver », cet ouvrage mérite d'être lu, qui propose « outils, méthodes et stratégies à l'usage de ceux pour qui l'information compte ». Restera ensuite à trouver ceux pour qui l'information ne compte pas...

 

-------------------------------------------------------

Note publiée initialement sur le site de l'ADBS - qui en propose une version pdf.


 

Posté par brich59 à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 01 avril

La Recherche d'information dans les environnements numériques / Jérôme Dinet

La Recherche d'information dans les environnements numériques / Jérôme Dinet. - Londres : ISTE Éditions, 2014. - 134 p. - (coll. Systèmes d'information, Web et informatique ubiquitaire). - ISBN (print) 978-1-78405-018-4 : 29 € ; ISBN (e-book) 978-1-78406-018-3 : 9,90 €
Note de lecture rédigée pour l'ADBS (i2D. Information, données et documents. Pratiques & recherche) et publiée sur le site de l'association.

Dinet Les ouvrages sont pléthore qui décrivent le fonctionnement des moteurs de recherche et autres dispositifs utiles à la recherche d'information numérique. Le volume d’information accessible à tout un chacun croît de façon proprement exponentielle, à telle enseigne qu’on ne sait plus dénombrer aujourd'hui les pages Web publiées. Reste, dit Jérôme Dinet, que ce qui évolue en parallèle peut-être plus fortement, ce sont les "rapports entre l'humain et l'information". D’où l'intérêt de faire le point sur cette question - ce que l'auteur fait en trois temps. 

Tout d’abord, du point de vue de la psychologie ergonomique qui est le sien, il tente de situer la recherche d’information dans le champ scientifique, en pointant les difficultés qui surgissent dès lors que l’on veut cerner l’objet même. Cette tentative permet de comprendre le foisonnement sémantiquement complexe des études en IR (Information Retrieval) et la relative cacophonie des études en IHM (Interaction Homme-Machine), d'articuler interaction et navigation, et enfin de mesurer les apports intéressants de l'économie, de l'informatique et de la robotique.

Le second temps propose au lecteur une revue des principales modélisations de la recherche d’information, des précurseurs (travail des chercheurs en Sciences de l’Information et de la Communication sur la notion de pertinence) à l’auteur lui-même (lorsqu’il "détourne" le Landscape Model de Van den Broek). Cette revue de modèles se clôt sur la question du statut même de l'activité de "recherche d’information".

Le troisième et dernier temps, qui constitue la majeure partie de l'ouvrage, est celui de la promotion de l'approche psycho-ergonomique de la recherche d’information, approche relativement récente dont l’auteur se fait le chantre.

Après avoir montré comment une telle approche permet que les dispositifs sociotechniques s'adaptent aux usages, grâce à l’analyse des difficultés et à l'anticipation des besoins, l’auteur déplie les différentes dimensions de la recherche d’information selon le spectre psycho-ergonomique : dimensions cognitive, motrice, culturelle, sociale et affective. Et c’est bien la prise en compte de l'interaction entre ces différentes dimensions qui fait tout l'intérêt de cette approche.

En appui sur un corpus de plus de 350 références, Jérôme Dinet nous livre ici une synthèse riche et d’une lisibilité remarquable sur la recherche d’information du point de vue de l'humain. Qui veut s'initier à l'approche psycho-ergonomique et comprendre ce qu’elle apporte à la réflexion méthodologique et scientifique sur les comportements humains engagés dans la recherche d’information dispose ici d’un outil puissant.

Par ailleurs, on aura compris l'intérêt épistémologique de l’entreprise : les croisements scientifiques et méthodologiques sont en cet ouvrage les ferments d’une compréhension de la complexité humaine.

Enfin, les documentalistes et autres professionnels de l'information et de la documentation, souvent confrontés aux difficultés d'apprentissage de la méthodologie de la recherche d’information rencontrées par leurs publics, trouveront dans l'ouvrage de Jérôme Dinet non pas un manuel pratique, mais de quoi nourrir leur réflexion didactique et pédagogique, en toute autonomie.

PDF


Posté par brich59 à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 23 septembre

Vos recherches sur Google avec Bruno-Bernard Simon

À l’heure où la pieuvre de Montain View étend sur le monde contemporain ses tentacules toujours plus nombreuses, toujours à la fois plus massives et plus affinées, il est bien vu de revenir au cœur d’activité de Google, la recherche d’information. C’est ce que propose Bruno-Bernard Simon avec cet ouvrage appelé à connaître un grand succès. Sans que son propos ne se dilue de quelque façon que ce soit, l’auteur s’adresse dans le même mouvement aux internautes, aux professionnels de l’information, de la documentation et des bibliothèques, mais aussi aux formateurs.

Après une contextualisation rapide (chapitre 1 : « de la rareté du document papier à la surabondance de l'information électronique »), l’auteur commence par expliquer le fonctionnement du moteur de recherche après avoir campé le décor historique (« une brève histoire des moteurs »). Dans le même mouvement, la stratégie de la Firme Google est exposée tant sa compréhension est capitale : « Google, sans être directement opposé aux professionnels de l’information, ne les aide pas pour autant. Le constat est sans appel et il faut le garder à l’esprit. Cette assertion ne reflète pas un réflexe anti-Google basé sur de mauvaises raisons émotionnelles : Google est un outil puissant et pertinent mais il n’est pas neutre. Il est donc aussi important d’en connaître le fonctionnement technique que la stratégie pour mieux l’utiliser. » (p. 54).

Le chapitre suivant (pp. 61-120) consiste en un passage en revue systématique de tous les gestes qui permettront au lecteur de « maîtriser » l’outil, c’est-à-dire de profiter à plein régime de la puissance de ce moteur hors norme. Cela va de l’agencement des mots dans la requête à l’analyse statistique des requêtes (Google Trends), en passant par la syntaxe propre à Google, l’utilisation du Googles, le décryptage de la page de résultats (la fameuse SERP), etc. Ensuite les différents « services » proposés par Google sont rapidement présentés (Livres, Actualités, Alertes et Scholar).1

Fort de l’idée qu’il est inconcevable d’enseigner la recherche d’information sans en passer par Google, l’auteur, formateur lui-même, propose quelques éléments de réflexions pédagogiques ainsi que quelques « pistes de formation ». Que l’auteur soit formateur, on le devine à la lecture ! Pas moins 77 figures illustrent un propos tout didactique. Reste que la force pédagogique de la démarche de l’auteur réside peut-être surtout dans le fonctionnement de l’attelage maîtrise technique/vigilance stratégique évoqué plus haut : précision technique sans perception stratégique (la sienne propre mais aussi celle de l’outil) n’est que ruine ...

Écrit d’une plume trempée dans la même encre que l’ouvrage de Véronique Mesguich et Armelle Thomas, l’ouvrage de Bruno-Bernard Simon est un très utile et tout à fait indispensable complément à Net recherche 2013 – bien évidemment présent dans la bibliographie ramassée (34 réf.) qui clôt l’ouvrage.

Vos recherches avec Google / Bruno-Bernard Simon. -
Paris : Éditions Klog, 2014. - 162 p. -
ISBN 979-10-92272-01-7

Cette note de lecture a été rédigée pour l'ADBS - qui en propose un fichier pdf.
Version imprimable du présent message


 1. Pour plus de détail, voyez le sommaire que l'auteur a mis en ligne.

Posté par brich59 à 15:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mercredi 23 juillet

Le 'sourcing' d'autrefois

Au milieu des années 90, c'est-à-dire avant la généralisation de l'Internet, la question des sources se posait d'une étrange façon : on raisonnait institutions et groupes sociaux, en tant que sources, et les "mots-clés" ne venaient qu'après (voyez, comme exemple, cette introduction pédagogique à la question des sources documentaires datant de 1994). Aujourd'hui, c'est l'inverse, on googlise avec des mots-clés et on évalue seulement ensuite la qualité des sources... Curieux renversement, non ?


 

Posté par brich59 à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 19 juin

Une réflexion globale sur la recherche d'information en ligne

Note de lecture de Net recherche 2013. Surveiller le web et trouver l'information utile / V. Mesguich, A. Thomas. - Editeur : De Boeck (Collection : Information & Stratégie)
publiée par l'ADBS.

 

couvNous l’attendions tous avec fébrilité : l’édition 2013 de Net recherche est enfin parue au tout début 2014. Nous tenons là la cinquième édition d’un ouvrage qui vit le jour en 2006 et connut des éditions mises à jour en 2007, 2009 et 2010. Il y a huit ans déjà, les qualités rédactionnelle, technique et pédagogique de l’ouvrage faisaient l’objet de toutes les louanges[1]. Les éditions suivantes, dont la nôtre, n’ont rien démenti. Bien au contraire !

Je ne décline pas le menu détail des chapitres. La table des matières de l’ouvrage est disponible en ligne sur le site de l’éditeur De Boeck[2]. À noter cependant que l’on en arrive aux bonnes méthodes avec les bons outils par plusieurs biais : tout au long du déroulement de la problématique de la recherche d’information (de la question des besoins jusqu’à l’automatisation de la recherche - les cinq premiers chapitres qui  l’ouvrage), mais aussi grâce à des exemples commentés de recherche (chapitre 6), enfin dans les réponses apportées à une vingtaine de questions, de l’évaluation de la qualité de l’information à l’analyse automatique de l’information (chapitre 7). En guise de conclusion, les auteures livrent une analyse prospective concluant au caractère ouvert de l’avenir de la recherche d’information. Un glossaire, une biblio-/webographie et un index ferment la marche.

De cet ouvrage, on peut donc retenir les méthodes et outils, les conseils et autres « trucs et astuces ». Mais son intérêt premier, à mes yeux du moins, est que, dispensant ces conseils pratiques, il amorce quasiment toutes les réflexions et discussions au sujet de la recherche sur le Net, ancrant la présentation des méthodes et outils dans une vision large mais claire du Web tel qu’il fonctionne aujourd’hui. Il est en effet des ouvrages méthodologiques et techniques dont les mises à jour se contentent d’ajouter des post-it censés mettre en valeur les nouveautés. Avec notre guide pour « surveiller le web et trouver l'information utile », il en va tout autrement. Dans un monde qui n’a que trop tendance à survaloriser le nouveau (fût-ce le nouvel habillage d’une réalité ancienne), on leur saura gré de maintenir le cap : offrir aux professionnels de l’information, en herbe ou confirmés, mais aussi aux enseignants et formateurs, une somme sur la surveillance du web et la recherche d’information sur Internet de façon plus générale, une somme cohérente et pédagogiquement ordonnée, en appui sur une réflexion puissante concernant cet univers toujours plus vaste et toujours plus varié, là où tant d’autres ouvrages se borneraient à énumérer des outils. Certes c’est bien un « panorama des outils et méthodes existant à ce jour » qu’offrent les auteures, mais un panorama construit par le regard de l’intelligence praticienne pour l’intelligence praticienne des lectrices et des lecteurs qui sauront mettre à leur main les très nombreuses indications de méthode qui jalonnent ce panorama. Et de fait, « l'intelligence et la capacité d'analyse, de raisonnement et de distanciation propres à la personne humaine continueront de jouer un rôle clé pour des recherches fructueuses. »



[1] Relisez ce qu’écrivait Yves Desrichard dans le BBF n°4 de 2006, p.118 [http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2006-04-0118-007].

Posté par brich59 à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 19 décembre

Visibilité sur le Web : une table ronde proposée par l'ADBS Nord-Picardie

ADBSnordpicardie logoLe vendredi 22 février 2013, de 9h à 12h, l'ADBS Nord-Picardie vous invite à une table ronde où seront abordés la recherche d'information, la rédaction Web, le référencement et l'accessibilité.

Quatre intervenants, spécialistes de ces domaines, feront le point et présenteront leurs métiers, leurs blogs et ouvrages : Olivier ANDRIEU, Sébastien BILLARD, Isabelle CANIVET et Véronique MESGUICH, co-présidente de l'ADBS. Bruno-Bernard SIMON animera la discussion.

Ça se déroule à l'ADULM, Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole, sise au 299, Bvd de Leeds – Espace International – 59777 EURALILLE (Accès : M° Lille-Flandres ou Lille-Europe).

Pour mieux organiser cette journée, la délégation Nord-Picardie de l'ADBS vous demande de vous inscrire dès maintenant, par mail à cecilewibaux@hotmail.fr. Le nombre de places étant limité, vous avez intérêt à vous inscrire avant le 15 février 2012.


 

Posté par brich59 à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 16 octobre

Boole & Venn

1

 

Pour s'exercer à la logique booléenne, bien utile aux documentalistes et autres professionnels de l'information,
il y a les "arbres renversés" et les "diagrammes de Venn". Yves Marcoux de l'EBSI nous proposent l'exerciseur de diagrammes de Venn pour s'exercer...

 

2

Pour jouer, mieux vaut Firefox (version 1.5 ou plus récente) qu'IE.
Mais les professionnels de l'information savent ça ;-)


 

Posté par brich59 à 13:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,