jeudi 24 mars

La condensation : une technique documentaire précise

Après les copies du CAPES, c'est au tour des copies de mes étudiants de Lille3 de passer au crible bienveillant bien qu'acéré de mon oeil évaluateur. Et je retombe toujours et toujours sur la même embrouille qui, par paresse intellectuelle, stipule que le résumé indicatif est la version petit format du résumé informatif. Peut-être les indications de longueur (en nombre de mots) induisent-elles les apprentis-documentalistes voire les documentalistes patentés en erreur...
Pourtant les normes sont on ne peut plus claires sur la distinction entre ces deux produits de la condensation documentaire. À mon sens et pour dire les choses crûment, un résumé indicatif qui livre le moindre élément renseignant sur la thèse soutenue par l'auteur dudit document ne vaut pas une clopinette !
Pour situer l'activité de condensation dans l'analyse documentaire et comprendre en un regard systémique le rôle de chacun des produits de cette activité, je propose le schéma suivant :

analyser_un_documentCliquer sur l'image pour mieux la lire...

Un schéma plus complet intégrerait le catalogage dans toute son extension, avec des questions comme "qui parle ?", "où est-il rangé ?", etc. Mais ce sera pour une autre fois...


Posté par brich59 à 14:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 27 avril

4. Pratique de la condensation

  • Un premier exemple : « L’exil intérieur » de Roland Jaccard, texte et travail de condensation. Il s'agit d'un extrait de L'exil intérieur. Schizoïdie et civilisation, de Roland JACCARD aux éditions des Presses Universitaires de france (Coll. Perspectives critiques). Août 1979, 2ème édition. 160p. - ISBN 2130361692.
  • Un deuxième exemple : « Notes sur ce que je cherche » de Georges Perec, texte et travail de condensation. Il s'agit d'un article rédigé à la demande du journal Le Figaro, publié le 8 décembre 1978, et repris dans Penser/Classer, chez Hachette (coll. "Textes du XXe siècle") en 1985.
  • Un troisième exemple : « La communication audiovisuelle est libre » (Le Monde du 30 juillet 1983), texte et travail de condensation

  • Un quatrième exemple : « Éloge de l’âge » de Christian Combaz, texte et travail de condensation. Il s'agit en fait d'un extrait de l'Éloge de l'âge de Christian Combaz, édité chez Fayard en 2001.

  • Un cinquième exemple : « De l'idéologie aujourd'hui », article bien connu de François Brune.
    Le lien vers le texte (merci au Monde Diplomatique) et des résumés de tailles différentes sont déjà en ligne et accessibles sans mot de passe. La page a d'ailleurs été transportée par un webmaster qui défend l'idée libertaire sur son site très très intéressant et plein de bons textes (je ne parle évidemment pas de mes résumés !).
    Quant au travail de condensation qui a permis d'écrire ces résumés de tailles différentes, il fait l'objet d'un document spécifique et réservé.

  • Un sixième exemple : « La solidarité existait au fond de la mine » (Le Nord, 138, mars 2000), texte et travail de condensation

  • Un septième exemple, avec un texte de nature juridique. On peut travailler, cette année, la « Circulaire 14 septembre 2005 relative à la mise en œuvre du contrat dénommé PACTE », publiée au JO du 12 octobre de la même année (merci Légifrance !).

  • Un huitième exemple, avec un ouvrage. On peut mettre en regard Avenue du plein emploi, de Michel Husson & Thomas Coutrot et Emploi: les contresens français - quelques vérités trop simples pour être entendues, des Chambres de Commerce et d'Industrie.
    -> Avenue du plein emploi, de Michel Husson & Thomas Coutrot, aux éditions Mille et une nuits (Coll. Les petits libres n°33), paru le 5 déc. 2001 [ISBN: 2842055217 - EAN: 9782842055219 - Broché (format poche), 96 pages]. Ouvrage que Michel Husson propose au téléchargement sur son site: c'est .
    -> Emploi: les contresens français - quelques vérités trop simples pour être entendues, publié en juin 2004 par l'Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d'Industrie, et accessible ici.

  • Travail sur un ouvrage : Le cercle des savoirs reconnus de Claire et Marc Hébert-Suffrin (1993). Pour situer l'ouvrage, c'est par exemple ici.

Encore des textes, à la volée :


mise à jour : 01 juilelt 2010
retour à l'index