lundi 04 juillet

Nord de France : les contrats d’apprentissage repartis à la hausse en 2015

C'est ce que constatait en mai dernier la CCI Nord de France dans son bilan 2015 de l'apprentissage. En effet, "après une chute de 6,8 % en 2014, les contrats d’apprentissage repartent à la hausse (+ 6,9 %) en 2015, selon le bilan annuel publié par la CCI Nord de France. Près de 4 200 entreprises ont ainsi eu recours à l’apprentissage (+ 10 % sur un an)" [La Voix du Nord - 20/06/2016]. Voilà une bonne nouvelle, non ?   En tous cas, Xavier Bertrand et ses chasseurs ne pourront pas s'attribuer ce succès, dû à la politique pour... [Lire la suite]

samedi 28 mai

Où l'on parle de Proch'Emploi...

... entre autres sujets.On cause aussi article2 de la loi Travail ;-) On remarquera comment on (Emmanuel Lechipre) oppose intérêt de l'entreprise et intérêt des salariés, comme si les salariés n'étaient pas l'entreprise, comme si la subordination des employés à l'employeur les empêchaient d'être la force vive de l'entreprise ! Scandaleux, non ? Proch'Emploi, on en parle à 22'30 et ça dure une dizaine de minutes... aucun bilan. Juste deux constats fort intéressants : Quand il était patron de l'ANPE, Xavier Bertrand n'a rien fait... [Lire la suite]
Posté par brich59 à 12:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 16 décembre

Les poils dans la main de Monsieur Longuet

Monsieur Longuet est formel : les demandeurs d'emploi..., ah non pardon : les Français ont des poils dans la main. Pas un poil un seul, mais plein de poils.Interrogé sur la formation professionnelle, l’ancien ministre de la Défense du roi d'Maubeuge préfère parler d’un problème de "motivation professionnelle" et de "Français qui ont des poils dans la main". Peut-être a-t-il raison ! Quand on voit comment le chantage à l'emploi conduit les Français à réduire leur salaire horaire chez Smart, quand on voit comment les entreprises... [Lire la suite]
mercredi 28 mai

Populismes droitiers, populismes ultra-libéraux

Ces élections européennes auront été riches d'enseignement sur la dictature des idées simplistes et fausses. Par exemple l'idée selon laquelle l'immigration cr&ée le chômage. Le sophisme est le suivant : "s'il travaille, l'immigré nous prive d'un emploi ; s'il ne travaille pas, il profite d'une générosité que l'état de nos finances publiques ne nous permet plus. Dans tous les cas, un immigré de plus, c'est un chômeur supplémentaire. Il suffit d'inverser l'argument pour alimenter la folie nationaliste : refoulez les immigrés, et... [Lire la suite]
mercredi 09 octobre

Plus adéquationniste, tu meurs !

Le gouvernement veut renforcer les liens entre formation et emploi, si l'on en croit le compte rendu du dernier conseil des ministres. Déploiement d'un nouveau service public de l'orientation, dialogue accru entre l'institution éducative et les acteurs socio-économiques, développement des expériences en milieu professionnel en cours d'études, partenariat renforcé entre le service public de l'emploi et les universités… tout y passe ! Car c'est bien connu : la bonne orientation des demandeurs d'emploi crée de l'emploi ; l'alignement... [Lire la suite]
vendredi 08 mars

le paradoxe et l'oxymore

La politique est farcie de paradoxe. C'est pour cette raison que le populisme est un réel danger. La politique emploi semble être particulièrement sujette à ce phénomène. Par exemple quand on focalise la finalité de la formation sur l'employabilité : cela semble aller de soi (tous ou presque tous ceux qui ont un emploi intéressant ont une bonne formation) sauf que ce n'est pas comme ça que ça marche (tous ceux qui ont un bon niveau de formation n'ont pas nécessairement un emploi intéressant et correspondant à leur qualification)... ... [Lire la suite]

vendredi 22 février

Un ANI qui nous veut du mal !

Partout en Europe, les plans d’austérité imposés par les institutions et dirigeants européens s’accompagnent d’une volonté de s’attaquer au droit du travail. En France, l’accord passé entre le MEDEF et trois syndicats minoritaires (CFDT, CGC, CFTC) s’inscrit dans cette dynamique de reculs sociaux majeurs au nom de la compétitivité et de la rigueur à tout prix – c’est-à-dire de la loi des multinationales et de la finance. Cet accord illégitime ne fait qu'aggraver la précarité du travail. Le collectif pour un audit citoyen de la... [Lire la suite]
mercredi 19 décembre

L'introuvable mais incontournable relation formation-emploi

Refusant de "réduire la formation professionnelle ni à la seule adaptation des salariés dans l'entreprise, ni à un outil au service des politiques de l'emploi", la nouvelle présidente du Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie - CNFPTLV pour les intimes - est d'accord avec le gouvernement pour rapprocher rapidement politique emploi et politique formation. Quoi ?
Posté par brich59 à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 02 octobre

Au nom de l'emploi, du fisc et du saint mépris

Un parlementaire apparenté UMP dénonce le projet de taxation de la bière au nom de l'emploi... Il va bientôt proposé que les usines se remettent à fabriquer de l'amiante ? N'empêche ! Les gens malades de boire, de fumer, de travailler dans des conditions sanitaires déplorables, tous ces gens malades vont nécessiter la création ou le maintien d'emploi dans le secteur sanitaire...Il aurait donc un peu raison, notre apparenté UMP de service ! Mais comment fait-il pour financer ces emplois ? Le point d'interrogation qui apparaît sur... [Lire la suite]
Posté par brich59 à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 28 avril

Oeil pour oeil...

Pour défendre la fumeuse théorie sarkozienne (pardon pour le pléonasme) sur la formation professionnelle, NKM clame que le président bientôt sorti "préfère créer de l’emploi ailleurs qu’au pôle emploi". C'est malin ! Comme s'il y avait une seule personne sensée qui ne souhaite pas privilégier l'emploi ailleurs qu'au Pôle Emploi ! Ceci dit, à mon sens, la théorie de "l'armée de réserve" fonctionne toujours très bien : les employeurs - ceux qui rétribuent la force de travail - ont objectivement intérêt à la rareté de l'emploi, non ?... [Lire la suite]