dimanche 14 février

UGC missionne la police ?

Il y a quelques heure, Rue89 a posté une information pour le moins troublante : pour régler d'éventuelle infraction au règlement intérieur des salles UGC, les autorités de cette société n'hésitent pas à faire intervenir la marée-chaussée dans les salles de projection. Et il semble que ce ne soit pas la première fois...

Ce coup-ci, l'histoire est très édifiante : quelqu'un entre dans la salle avec une cannette de Coca qui n'a pas été acheté dans le complexe UGC...

Si c'est bien cela qui s'est passé, cela signifie que l'autorité policière, financée par les impôts des citoyens, est mobilisée pour garantir l'intérêt commercial très privé d'un commerçant. Il est en effet très clair que, toujours si cela est avéré (mais on compte sur la fiabilité a priori de Rue89 !), que le fait d'entrer dans une salle de cinéma avec une cannette qui n'a pas été achetée dans le complexe cinématographique ne saurait constituer un trouble de l'ordre public...

Étrange, non, cette histoire de forces publiques au service de la puissance commerciale privée ? Surtout après l'apparition de membres de la force publique en très bonne place sur une liste du parti du Président pour les régionales...

Vous avez dit collusion d'intérêts ?



mardi 21 juillet

Forum régional 2008 du réseau Lire

Lire1Ça y est ! Les actes du forum régional du réseau Lire qui s'est tenu le 4 décembre 2008  à Bouvines sont disponibles au C2RP. Pas encore en téléchargement sur le site. Espérons que ce sera pour bientôt ;-)

La journée avait été riche. Voyez le programme :

Lire2

Voici le sommaire des actes :

sommaire

J'y avais participé en tant que "rapporteur" de l'atelier animé par ma collègue Véronique Chabot qui avait introduit le travail en ces termes :

Il s’agira à partir de quatre expériences de terrain de s’interroger sur la problématique suivante.
Aujourd’hui, l’introduction d’actions culturelles dans les offres de formation s’appuyant sur des objectifs et des contenus de formation, est acquise. Quasiment tous les organismes de formation de la Région (notamment du réseau Lire) agissent dans ce sens. Ces activités sont reconnus par tous, notamment les institutions (État, Région) comme étant des leviers facilitant (l'accès) à la formation, comme étant sources d’apprentissages notamment sur la lecture et l’écriture ainsi que dans le domaine de la citoyenneté, tout en permettant le développement de certaines des compétences-clés prônées par l’Europe (sensibilisation culturelle et citoyenneté).
Mais, il semble que des différences, des écarts existent dans l’organisation et la qualité de ces actions selon les territoires, notamment autour des questions de la professionnalisation des intervenants, mais pas seulement...
Les questions que nous tenterons d’aborder dans cet atelier viseront à essayer de répondre aux points suivants :

  • Comment améliorer la professionnalisation des intervenants des actions culturelles de formation ?
  • Comment favoriser leur ancrage local sur les territoires ?
  • Comment permettre des transferts d’expériences d’un territoire à l’autre ?

Il s’agira aussi de souligner les éléments pertinents concernant l’impact de telles actions sur les publics et les territoires (sur la lisibilité, valorisation, maillage), de relever les freins et leviers à la conception, la mise en place, l’animation et l’évaluation de ces actions.
Nous espérons qu’à la suite de cet atelier et du forum, des échanges de pratique pourront émerger, de la curiosité, des transferts d’expériences ainsi que des projets de formation de formateurs.

Les échanges avaient été passionnants et j'avais tenté d'en rendre compte "à chaud" sur ce blog. La publication du C2RP vient clore ce travail, souhaitant que les paroles qui s'y sont échangées sèment des projets de développement d'actions culturelles pour des publics en formations de base sur nos territoires...
En attendant que ces actes soient téléchargeables, voici le scan (pdf en N&B) des pages de compte-rendu de l'atelier dont je fus le rapporteur.


samedi 24 novembre

liberté, liberté chérie !

Ça y est ! Ils y sont parvenus, les parvenus !
Ceux qui gagnent toujours plus du travail des autres ont réussi à entailler sérieusement la liberté de circuler virtuellement... Lisez le rapport Olivennes - ce dernier est le PDG de la grande surface d'une part importante de l'industrie culturelle, un homme soi-disant de gauche (il fut membre du cabinet de Bérégovoy dans les années 80) qui prône depuis des années une idéologie de la productivité comme unique ressort de la vie sociale... Par ailleurs, si je me souviens bien, la FNAC soutenait ce groupe de terroristes conduit par Virgin, groupe qui avait investi l'assemblée nationale il y a quelques mois pour corrompre le législateur faire des petits cadeaux aux députés...
Si vous lisez le texte de l'accord pour le développement et la protection des œuvres et programmes culturels sur les nouveaux réseaux qui s'ensuit, vous serez vite édifié !
Quand le roi d'Maubeuge estime que le piratage est digne des pratiques de larcins moyenâgeuses, ne sommes-nous pas en droit de voir dans l'annonce de ces mesures punitives le retour des pratiques de privilèges et de servage qui permettaient aux nobles de faire intrusion dans la vie privée des "sujets"...
Décidément la liberté que défend le libéralisme n'est pas pour tout le monde !


Ajout du 26 nov. : lire le mot d'Olivier Ertzscheid.
Ajout du 11 déc. : consulter la page de Ratiatum.
Ajout du 12 déc. : voir la valise diplomatique du Monde Diplo...


Posté par brich59 à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,