mardi 29 septembre

Les dessous d'une cantatrice

InboxMa ami Bogdan l'accordéoniste nous avertit de la nouvelle création de la Cie Mots en musique à la Maison Folie de Moulin, le 2 octobre à 17h30.

Entrée gratuite

C'est au 47/49 rue d’Arras
(Proximité Parc JB Lebas)
[Tél : 03 20 95 08 82 / Fax : 03 20 95 92 00]

Les dessous d'une cantatrice est spectacle tendre et burlesque nous emporte dans une confidence musicale pour voix et accordéon. Au travers de ses émotions les plus intimes, la cantatrice reprend un répertoire d'airs d'opérettes, de chansons réalistes et nous fait vivre ses hystéries, son rock'n'roll et ses drôleries romantiques.

On peut visionner des extraits et ITW du spectacle cliquer ici.


Posté par brich59 à 04:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 28 septembre

Implants rhétoriques

Étonnante cette histoire Clearstream, non ? À l'heure où un tribunal doit décider de la culpabilité des quelques personnes (il paraît qu'il y en a pas mal !), celui que les Français ont choisi pour être le gardien de la Constitution malmène celle-ci et décide, en paroles certes, de la culpabilité de ces quelques personnes ! Il a déclaré il y a une semaine : "Au bout de deux ans d'enquête, deux juges indépendants ont estimé que les coupables devaient être traduits devant un tribunal correctionnel". No comment ! Tellement il est évident qu'il y a faute ici.

Mais les rhétoriqueurs de la cour ne l'entendent pas de cette oreille et veulent justifier, c'est-à-dire rendre "juste" a posteriori, la  déclaration de leur grand chef. Par exemple, il en est un qui, évoquant le trouble causé par cette déclaration, affirme que "cette polémique est curieuse parce que, dans un procès, il y a des victimes et il y a des coupables. C'est la justice qui déterminera (mais) les coupables sont toujours parmi les prévenus", a déclaré M. Lefebvre sur France-Inter, même si "les prévenus ne sont pas toujours coupables"[dépêche AFP du 25 sept.].

Je ne m'intéresse pas au fond de ce que dit ce Monsieur, tellement il est évident qu'il dit une énorme bêtise. Je voudrais juste traduire sa pensée si profonde en une formule : "tous les coupables ont été prévenus" - que je rapproche de cette autre, issue du marketing déployé au profit de la plus grande arnaque légale qui soit : "100% des gagnants ont joué"... La rhétorique mercatique comme modèle de la rhétorique politique, voilà qui en dit long sur les arrières-pensées de cette droite néolibérale qui nous gouverne...

Puis, comme pour faire passer l'énormité de son propos, il fait glisser la culpabilisation au sens propre en auto-culpabilisation :
"Je ne comprends pas pourquoi certains prévenus se sentent si coupables, précisément". On admirera le fiel baveux de tels propos... Ce n'est pas lui, suppôt du roi d'Maubeuge, qui le dit, c'est le prévenu lui-même - qui, par ailleurs souhaite faire de ce roi un prévenu en règle ! Mais, comme dit si bien M. Lefebvre, "les prévenus ne sont pas toujours coupables" !


dimanche 27 septembre

Sur la "politique insensée" menée envers les enseignants documentalistes

"Si l'on a entendu l'Inspection générale EVS affirmer que le CDI était 'le cœur' de l'établissement, si Richard Descoings y voit son 'poumon', le décalage entre l'affichage et la réalité est insupportable, écrit le Sgen-CFDT dans un courrier adressé à la Dgesco du ministère de l'Éducation nationale, mercredi 23 septembre, afin de dénoncer la "politique insensée" menée envers les enseignants documentalistes.

Et le syndicat de pointer :

  • la diminution des effectifs (192 postes ouverts au concours pour quelque 800 postes vacants) ;
  • la GRH du Ministère et des Rectorats qui "casent" au CDI des enseignants disciplinaires en reconversion, en réadaptation ou en surnombre, ou qui y affectent des contractuels sans qualification, ni même envie d'être là
  • la méconnaissance foncière par les autorités des réalités du métier d'enseignant documentaliste

"Le CDI est encore trop souvent utilisé comme un lieu de simple gestion des flux d'élèves, une salle de permanence améliorée", écrit le syndicat, alors que "le documentaliste a un rôle essentiel dans le développement des connaissances et compétences" et qu'il "peut être un élément moteur pour que se mettent en place dans le projet d'établissement, des actions impliquant toute la communauté éducative".

À tout cela, j'ajouterai qu'à l'heure où le gouvernement, appuyé par les sénateurs, entend améliorer le dispositif d'information et d'orientation, voire promouvoir la mise en œuvre d'un véritable droit à l'information et à l'orientation, allant jusqu'à prévoir la nomination d'un délégué interministériel à l'information et l'orientation, il serait peut-être bon de compter les enseignants documentalistes des collèges et des lycées comme d'authentiques professionnels de l'information mobilisables dans un tel projet qu'il serait dommage de limiter à la simple coordination des trois grands opérateurs publics actuels de l'information-orientation (ONISEP, Centre Inffo et CIDJ) - coordination par ailleurs problématique en elle-même.

Mais déjà, dans le plan Orientation active du ministère, comme dans le livre vert de Martin Hirsch, les compétences documentalistes me semblent remarquablement sous-estimées, voire tout simplement ignorées.
Dommageable gaspillage de compétences !


Posté par brich59 à 00:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 26 septembre

Votation citoyenne : privatisation de La Poste

Diapositive1
Diapositive2
Diapositive3
Diapositive4
Diapositive5
Diapositive6
Diapositive7
Diapositive8
Diapositive9
Diapositive10
Diapositive11
Diapositive12
Diapositive13
Diapositive14
Diapositive15

Diapositive16
Diapositive17


Posté par brich59 à 00:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 25 septembre

Face à la crise du capitalisme : relance "verte", arrêt de la croissance ou décroissance ?

Les Amis du Monde diplomatique et ATTAC nous invitent, mardi 6 octobre à 20h, à la Scène nationale de la Rose des vents à Villeneuve d'Ascq (boulevard Van Gogh), à une conférence-débat sur le thème :

Face à la crise du capitalisme :
relance "verte", arrêt de la croissance ou décroissance ?

Alors que le monde occidental s'oriente vers les énergies renouvelables pour relancer l'économie, un débat essentiel existe à gauche entre ceux qui pensent qu'il faut très vite relancer la croissance (qu'ils qualifient de verte) et ceux qui estiment qu'il faut profiter de la crise pour en finir avec le culte de la croissance et proposer une autre vision du progrès. En effet 2 % de croissance par an d'ici 2100 signifient six fois plus de biens et de services produits. Indépendamment même de l'aggravation dramatique de la crise écologique que cette accumulation provoquerait, on peut se poser la question : six fois plus de quoi ? Quand arrête-t-on cette course folle ? La croissance ne fait-elle pas désormais partie des problèmes au lieu d'être à la base des solutions ?

avec Jean Gadrey (professeur émérite d'économie à l'Université de Lille1, membre de la « commission Stiglitz », auteur de En finir avec les inégalités, 2006) et Serge Latouche (professeur émérite d'économie de l'université de Paris-Sud, auteur de Le pari de la décroissance, 2006).

Pour nous initier à la question :


Posté par brich59 à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 24 septembre

Full text OR thesaurus

Un visiteur de BRICH59 m'adresse le présent message :

Full text OU thésaurus (vocabulaire dirigé) ?

Si nous nous trouvons devant le choix d'un logiciel de gestion documentaire (monographies certes, mais aussi fichiers MS Office (word, xls, ppt...) et surtout PDF, quel peut-être le choix le plus judicieux aujourd'hui : un logiciel qui ne permet que la recherche full text ou un logiciel qui se base exclusivement sur le recours à un thésaurus élaboré dans les règles de l'art (termes génériques, termes spécifiques, synonymes et faux-synonymes, etc.) ? J'aimerais avoir l'avis d'un professionnel. Je sais toutefois que dans le second cas, une recherche full text est possible sur une base SQL... Je prends un exemple : [formation continue, formation continuée, formation permanente, éducation permanente, formation professionnelle permanente] - Je m'imagine déjà ce que peut donner une recherche full text dans ce cas de recherche par un utilisateur d'un Centre de documentation... Merci de votre réponse.
                                                                                                     signé PvW

Que dire, sinon répéter à l'envi les avantages comparés de l'un et l'autre modes de recherche et comprendre qu'ils sont, à bien des égards, très complémentaires ?

Le questionnement qui nous est soumis ici appelle nombre de questions. Par exemple celles des nécessaires distinctions :

  • entre langage dit naturel et langage contrôlé,
  • entre analyse documentaire et indexation informatique,
  • entre langage d'indexation documentaire et langage d'interrogation,
  • entre ergonomie du traitement de l'information et ergonomie de la recherche d'information,
  • entre mot-clé et descripteur,
  • entre "plain text" et "full text"
  • etc.

Le questionnement qui nous est soumis met en branle toutes ces questions-là et d'autres encore en forme de dichotomie. Mais aussi des questions plus concrètes, du style : quand on dit recherche full text , y a-t-il ou non possibilité de composer des équations de recherche complexes (avec opérateurs booléens, de proximité, etc.).

Autant dire que, pour aider PvW, il conviendra de connaître plus précisément le contexte concret de sa question.


mercredi 23 septembre

Famille et Droits de l'humain

LOGOPETITMessage de l'Union des familles :

En décidant de conserver aux mères salariées les deux années de durée d´assurance vieillesse que leur confère chaque enfant, le gouvernement a pris une bonne décision. Les 25 000 familles qui ont signé la pétition mise en ligne par l´Union des Familles en Europe ne diront pas le contraire.
Mais l´argument invoqué par M. DARCOS ne tiendra pas la distance. Il considère que les hommes et les femmes ont de telles disparités de carrière professionnelle qu´il faut les « compenser » pour les mères par des avantages spécifiques. Cet argument, déjà soutenu devant les tribunaux, a été jugé insuffisant. Or, il y a un argument bien plus robuste à faire savoir.
Notre système d´assurance vieillesse est contributif : cela signifie que les droits ne sont pas attribués par charité mais en contrepartie d´une contribution. Qu´il y a-t-il de plus contributif que de préparer la retraite des actifs de sa génération en donnant naissance à ceux qui la paieront ?
C´est là le seul fondement robuste aux majorations de durée d´assurance des mères. Les raisonnements de la Cour de Cassation et du Conseil d´État auraient été bien différents si ce point de vue avait été défendu devant eux. Il importe à l´avenir de soutenir cet argument, particulièrement devant la Commission de Bruxelles qui envisage de remettre en cause les majorations des mères fonctionnaires et qui va entendre prochainement M Woerth à ce sujet.
Restons donc mobilisés !

On croit rêver en entendant de tels propos, notamment l'argument dit robuste : les mères sont méritantes parce qu'elles offrent à la nation des futurs payeurs de cotisations de retraite, celle de leur mère notamment. Bel argument que voilà ! Cette vision économique de la parentalité maternité est pour le moins réductrice et contestable : moi qui suis père de quatre enfants, je peux vous jurer qu'à aucun moment de l'imaginaire du couple de la mère il n'a été question de cela.
Et pourquoi dois-je barrer 'couple' pour écrire 'mère', ou barrer 'parentalité' pour écrire 'maternité'?
Y-a quelque chose qui cloche là-dedans ! Saint Marie, mère de Dieu, toujours vierge, mater dolorosa, femme sacrifiée pour le bien supérieur, priez pour elle (pour l'Union des familles) ! À moins que ces chères dames ne décident de faire leur bébé tout seules, comme chantait Goldman dans les années quatre-vingt ?

La famille comme indécrottable lieu de mise à mal des droits de l'humain...


Posté par brich59 à 01:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 22 septembre

Diplômer l'innovation

Hier, parcourant la (revue de) presse, je lis :

  • L'innovation a désormais son diplôme
    Le dispositif J'innove en Nord-Pas-de-Calais et l'IAE de Lille ouvrent la première formation "diplômante" destinée aux professionnels de l'innovation.
    La Voix du Nord, 20/09/2009

  • Innovation : les aides publiques très prisées en période de crise

    Sur fond de crise, les deniers publics n'ont jamais été aussi prisés par les entreprises pour assurer le bon financement de leurs projets de R&D. Mais start-up, PME et grands groupes ne partent pas à armes égales dans la chasse aux autres aides françaises et européennes. Petits conseils.
    Les Échos
     21/09/2009

Déjà que je ne sens pas très bien quels peuvent être les termes du référentiel métier de l'innovateur ! Mais alors, si, en plus, ça consiste à aller chercher du financement public, je ne trouve pas cela vraiment nouveau ;-))


Posté par brich59 à 13:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
lundi 21 septembre

Quel avenir pour la Poste ?

Les Amis du monde Diplomatique vous invitent le mercredi 23 septembre à la MRES, 23 rue Gosselet à LILLE, à 20h30 pour un débat sur le thème :
Après les privatisations (pudiquement appelées "ouvertures du capital" au début) d'EDF GDF et de France Télécom, c'est maintenant La Poste qui est menacée.

Service Public par excellence, tant par le maillage de son réseau, la péréquation tarifaire et les valeurs de proximité et de citoyenneté auxquelles elle renvoie, La Poste se bat pour ne pas subir le sort d'autres entreprises publiques maintenant soumises à la concurrence du marché, autant dire aux lois de la marchandise, de la finance et de l'actionnariat.
L'Union Européenne ne demandait même pas la privatisation et l'ouverture du capital, se contenant de l'ouverture du marché à la concurrence (libre et non faussée, doit-on le préciser ?) pour janvier 2011.
Les privatisations des services postaux en Europe se sont souvent révélées désastreuses tant pour les usagers que pour les salariés. Pourtant, les libéraux s'entêtent et n'ont de cesse de casser, partout, le service public et ce qu'il incarne encore de valeurs de solidarité et d'égalité.
Quel avenir pour La Poste, à la veille de la "votation" citoyenne du samedi 3 octobre organisé par les Comités contre la Privatisation de La Poste, pour faire émerger la voix citoyenne dans la démocratie directe.

Nous en débattrons avec le Comité départemental du Nord contre la privatisation de La Poste.


Posté par brich59 à 07:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 18 septembre

Patrimoines en musique

Le chœur de chambre Cœli et Terra sera à Bailleul et à Roubaix pour enchanter le patrimoine
samedi 19 septembre 2009, à 18 heures
, à la Chapelle de l'EPSM des Flandres, 790 route de Locre à Bailleul
puis
dimanche 20 septembre, à 16 heures
, au Couvent des Clarisses, 2 rue de Wasquehal à Roubaix.

  • quel_avenir_pour_le_couvent_des_claris_1563872Johann-Sebastian Bach (1685-1750), Der Geist hilft, extraits : fugue à 4 voix, choral
  • Henry Du Mont (1610-1684), Tristitia vestra, Panis angelicus
  • Johann-Herrmann Schein (1586-1630), Da Jakob vollendet hatte
  • Claudio Monteverdi (1567-1643), Madrigaux, livre III : La giovinetta pianta, Rimanti in pace, Ond’ei di morte
  • Sergei Rachmaninoff (1873-1943), Vêpres, extraits : n°1, n°6
  • Strokine (fin 19ème), Slava
  • Guillaume Bouzignac (fin XVIéme-1643), Ah ! Morior !
  • Maurice Bourbon (comp.2006), Messe Ex Machina

À noter que le Couvent des Clarisses commencera de s'emplir des voix des chanteurs dès 14heures...
Coeli et Terra, choeur de chambre :
Juliette de Massy, Catherine Remy-Betchen, Nicole Bonnardel, Thérèse Joire, Anne Tabary, sopranos ; Elisabeth Voisin, Guillemette Stremsdorfer, mezzo-sopranos ; Anne-Marie Bastien, Annie Moreau, Marie-Madeleine Vaillant, Christel Vanbesien, altos ; Gilles Collin, Etienne Cortet, Henri-Noël Courtois, Louis Moreau de Saint-Martin, Bruno Richardot, ténors ; Jean-Marc Grosheitsch, Francis Joire, Benoît Legrand, François Recher, Julien Stremsdorfer, Alain Suveg, basses.
Direction : Maurice Bourbon, Nicole Bonnardel, Catherine Betchen-Remy            


 

Posté par brich59 à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,