mercredi 13 octobre

Prévoir et rendre compte

Je crois que j'ai compris comment fonctionne le décompte erratique étatique des manifestants.

Hypothèse certes, mais qui a le mérite de montrer une forme de cohérence dans tout ce fatras communicationnel du gouvernement du roi d'Maubeuge. L'idée est la suivante et consiste en une succession d'affirmations en deux ou trois séries.

+ Première série

  1. IL EST AVÉRÉ QUE l'une des missions des services de renseignement est de prévoir les mouvements et agissements à caractère politique et d'en informer les autorités ;

  2. OR les autorités minimisent politiquement l'actuel mouvement (qui commence à dater d'ailleurs) de résistance aux projets de modification du régime de retraite ;

  3. DONC les services de renseignement annoncent aux autorités des chiffres de manifestants minimisés .

+ Deuxième série

  1. IL EST LOGIQUE QUE l'une des qualités des services de renseignement soit de prévoir juste - sinon ils se font engueuler ;

  2. OR leurs prévisions sont en deçà de la réalité ;

  3. DONC, pour ne pas se faire engueuler, ils maintiennent leurs prévisions, même fausses.

+ Troisième série (facultative, mais bien trop évidente)

  1. IL EST AVÉRÉ
    D'UNE PART QUE
    le gouvernement roi d'Maubeuge mène, depuis plus de trois ans, une campagne d'intoxication informative généralisée pour faire passer son entreprise de casse de l'État social (et pas seulement sur le sujet des retraites) - ils appellent ça la pédagogie, d'autres parlent de rhétorique, voire de pratiques mensongères ;
    D'AUTRE PART QUE le gouvernement a une vision "moutonnesque" - voire "panurgesque" - du peuple qu'il gouverne ;

  2. OR la rhétorique consiste à prétendre que tout va bien et qu'il n'y a que les râleurs professionnels (des vilains fainéants qui ne pensent qu'à faire de la politique au lieu de travailler ou de chômer bravement !) qui crient que tout va mal ;

  3. DONC le gouvernement fait l'hypothèse que, si on montre aux moutons qu'ils ne sont pas nombreux à être mécontents, ils rentreront sagement à la bergerie pour ruminer et calmer leur colère puis se faire - dans le meilleur des cas - gentiment tondre.

Bref, je ne sais pas si je suis clair, mais, quoi qu'il arrive, la culture du compte-rendu est assez spéciale dans ce gouvernement : tout étant joué d'avance (c'est le gouvernement qui a forcément raison - variante sarkozienne de la loi du plus fort ou la loi de la jungle sociale). Regardez ce compte-rendu de réunion produit par le cabinet du ministère de la Santé. Je cite Marianne2.fr : Alors que Roselyne Bachelot recevait les infirmiers-anesthésistes mobilisés depuis plus de sept mois, un compte-rendu a été publié avant même la fin de cette réunion.

Bref, rien d'erratique dans tout ça. C'est juste l'État Sarkozy.



lundi 11 octobre

Politique & libido

235880Selon Madame Lagarde, les femmes projettent "moins de libido"que les hommes en politique comme en affaires.

  • Pour la première partie de l'assertion, Madame la Ministre commente-t-elle les lapsus de Rachida qui aujourd'hui font date ?

  • Pour la seconde, il est clair que Madame la Ministre a bigrement raison : le pouvoir actuel confond la politique et les affaires !

Dieu que la politique est belle !


vendredi 08 octobre

L'UFR I D I S T s'affiche

bandeauL'UFR IDIST de l'Université de Lille3 vient de mettre à jour l'ensemble de ses guides des études. C'est sur la page web de l'institution.

 


Posté par brich59 à 11:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 27 septembre

En quittant Giverny ...

... j'ai croisé un arbre mort qui se tordait de rire entre herbe et ciel

2010_05_23_17h48

Et je ne savais pas que, quelques mois plus tard, Monet serait à l'honneur à la capitale...



Posté par brich59 à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 24 septembre

Blocage pour blocage

Le Monde daté de demain titre Syndicats contre gouvernement : le dialogue bloqué.

Mais où est le blocage ?

Il est dans le maintien contre vents et marées d'un double mensonge :

  • l'allongement de la durée de vie ne peut pas être prise en compte comme ça, telle quelle, sans être pondéré par le niveau sanitaire de la population vieillissante, sans discriminer à l'intérieur de cette population entre les riches et les pauvres ;

  • la soi-disant justesse économique néolibérale ne saurait valoir une quelconque justice sociale.

Tant que ces deux mensonges ne seront pas défaits, le dialogue ne pourra qu'être bloqué - par ceux qui refusent d'entendre la vérité.

Ajoutez à cela l'analyse de la résignation (ne pas perdre un jour de salaire quand on touche le salaire minimum) en termes d'acceptation, variante de la rhétorique de la majorité silencieuse, et vous avez le tableau quasi complet d'une droite décomplexée qui ne recule devant aucune manœuvre rhétorique pour passer en force au mépris de la vox populi.



jeudi 23 septembre

Je suis allé chez Claude Monet et j'ai trouvé...

... un buisson tranquillement ardent

2010_05_23_11h22

Posté par brich59 à 00:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 19 septembre

Je suis allé chez Claude Monet et j'ai trouvé...

... une grande fleur blanche qui regarde bizarrement de son oeil jaune de petites fleurettes innocentes

2010_05_23_11h12

Posté par brich59 à 00:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 15 septembre

La vraie politique, enfin !

Enfin, le roi d'Maubeuge se remet à parler en fin politique ! Pour faire passer l'amère pilule infligée par ma mère Viviane, il répond à celle-ci (pas en face, mais devant d'autres, ici les sénateurs du mouvement politique national qu'il dirige - pas en face, comme un vrai diplomate !) qu'elle ferait mieux d'accueillir des Roms au Luxembourg.
Moi je dis que je ne suis pas trop fier d'être Français !


Posté par brich59 à 17:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Je suis allé chez Claude Monet et j'ai trouvé...

... un drôle de tronc !

2010_05_23_11h06

Posté par brich59 à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

lundi 13 septembre

Plus d'élèves pour moins de profs ?

Le nombre d'élèves scolarisés dans les écoles maternelles et élémentaires, publiques et privées, devrait augmenter de 14 000 à la rentrée 2010 et de 1 500 à la rentrée 2011, selon les taux de scolarisation actuels. Ce n'est pas moi qui le dit, c'est un service d'études du Ministère de l'Éducation nationale, la DEPP, dans sa note d'information de septembre 2010, intitulée Prévisions nationales d'effectifs d'élèves des premier et second degré pour les rentrées 2010 et 2011.

C'est surement pour cette bonne raison que les effectifs du corps enseignants diminue au fil des départs en retraite non remplacés...

Variante du trop fameux "travailler plus pour gagner moins"...