mardi 27 novembre

Non à la violence contre les Roms !

alarmeCliquer sur l'image pour lire le document plus confortablement.


Posté par brich59 à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


samedi 12 mai

Une autre politique d'immigration

cimadeCommuniqué de La Cimade du 11 mai 2012
Des mesures urgentes
pour une autre politique d'immigration

La Présidence de François Hollande doit marquer une rupture avec l’approche sécuritaire de la politique d’immigration dont La Cimade constate chaque jour les conséquences violentes pour les personnes qu’elle accompagne, ses répercutions sur l’ensemble de la société et sur le regard porté sur les étrangers.

La maltraitance dont sont victimes les personnes étrangères doit cesser. L’amélioration des conditions d’accueil et d’instruction des dossiers dans les préfectures et l’abandon des objectifs chiffrés en matière d’expulsion doivent être une première étape.

La Cimade appelle le Président de la République à prendre des mesures urgentes :

  • mettre fin au placement en rétention des familles, y compris à Mayotte ;
  • mettre fin aux expulsions de demandeurs d’asile en cours de procédure, quel que soit leur statut ;
  • régulariser les personnes engagées dans le mouvement de grève des travailleurs sans papiers qui a débuté en octobre 2009 ;
  • garantir le droit au séjour des étranges gravement malades qui vivent en France.

Par ailleurs, dans l’attente d’une réforme d’ampleur du dispositif, il est indispensable que les mesures les plus attentatoires aux libertés soient suspendues... (la suite ici)


Posté par brich59 à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 19 février

Racisme et politique

marine-le-pen-300x2901"Le livre sur ma table de chevet, ce sont les 'Fleurs du mal' de Baudelaire et je ne suis pas une droguée syphilitique", aurait dit la fille Le Pen, avant d'affirmer d'un ton docte : "Je pense que, dans notre civilisation éduquée, on a toujours su faire la différence entre l'homme et l'œuvre".

Quelques remarques s'imposent.

  1. Pauvre Baudelaire !
    Heureusement qu'un auteur n'est pas responsable de ses lecteurs ! Moi qui l'ai bien connu, je sais qu'il n'aurait pas aimé d'être posé là comme ça sur la quai de la Marine. Il détestait la mer et la Marine en général ! Il haïssait ce "mouvement qui déplace les lignes"... Alors le poser là, tout à côté de la Marine, c'est vraiment dégueulasse !
  2. "...faire la différence entre l'homme et l'oeuvre..."
    Ânnerie s'il en est ! Ça fait des lustres qu'on sait qu'il n'y a pas d'hypostase transcendante chez le créateur. S'il est certain que l'oeuvre échappe à son auteur, il est au moins aussi vrai que l'oeuvre ne saurait être détaché de son auteur de façon aussi tranchée. L'oeuvre est de l'auteur et l'auteur est dans l'oeuvre. Plutôt que d'étaler sa confiture livresque (la référence est ici Lagarde et Michard qui ne font que donner une vision tristement scolaire de la littérature...), la fille Le Pen ferait mieux de réfléchir, en appui par exemple sur le paradigme de la création dans l'Ancien Testament !
  3. "...notre civilisation éduquée..."
    Ah bon ? Y aurait-il des civilisations non-éduquées ?
    Mais c'est quoi, Madame la fille de, une civilisation éduquée par différence (vous aimez ce mot apparamment) avec une non-éduquée ? Vous faites peut-être référence aux propos de Monsieur Guéant ? Bon ! Je passe !
  4. Sacré Baudelaire !baudelaire_par_nadar
    Franchement vous m'épatez, Madame la fille de ! J'avais toujours pensé que ce poète était banni par la bourgeoisie : procès en 1857 pour "offense à la morale publique", censure qui s'ensuivit etc. Quand j'étais ado, j'ai lu Le diable au corps avec avidité. Radiguet y écrit ceci : "J'essayais de deviner ses goûts en littérature ; je fus heureux qu'elle connût Baudelaire et Verlaine, charmé de la façon dont elle aimait Baudelaire, qui n'était pourtant pas la mienne. Jy discernais une révolte. Ses parents avaient fini par admettre ses goûts. Marthe leur en voulait que ce fût par tendresse. Son fiancé, dans ses lettres, lui parlait de ce qu 'il lisait, et s'il lui conseillait certains livres, il lui en défendait d'autres. Il lui avait défendu Les Fleurs du mal. Désagréablement surpris d'apprendre qu'elle était fiancée, je me réjouis de savoir qu'elle désobéissait à un soldat assez nigaud pour craindre Baudelaire. Je fus heureux de sentir qu'il devait souvent choquer Marthe. Après la première surprise désagréable, je me félicitai de son étroitesse, d'autant mieux que j'eusse craint, s'il avait lui aussi goûté Les Fleurs du mal, que leur futur appartement ressemblât à celui de La Mort des amants. Je me demandai ensuite ce que cela pouvait bien me faire" (c'est moi qui souligne). Cette expression "assez nigaud pour craindre Baudelaire" est gravée dans le marbre de mon cervelet depuis mon adolescence et je ne conçois pas que Baudelaire ne choque pas les bourgeois, encore moins les intégristes à la Le Pen.
    Bref, là, franchement, vous m'épatez, Madame la fille de ! Ça cache sûrement quelque chose de pas clair !
  5. "...je ne suis pas une droguée syphilitique..."
    Ah, c'est là, le truc pas clair - qui justifie à lui seul l'appel contre-nature à Baudelaire !
    Disant cela, chère Madame, vous stigmatisez purement et simplement. Baudelaire - l'homme, puisque vous tenez à "faire la différence entre l'homme et l'oeuvre" par fidélité aux manuels scolaires du XIXème (je sais Lagarde et Michard date de 1948, mais il ne faisaitn que reprendre la façon d'enseigner du siècle d'avant) - est catégorisé, étiqueté comme drogué et syphilitique. Vous avez beau admirer l'oeuvre, vous ne pouvez pas ne pas stigmatiser l'homme. Stigmatiser, c'est marquer au fer rouge en punition d'un crime (sens avéré dès le XVIème siècle et toujours en vigueur). Baudelaire aurait donc commis un double crime la drogue et la syphilis. Pour ce dernier crime, ça me fait penser à l'emploi du terme 'sidaïque' il y a quelque vingt ou trente ans par un certain ... Le Pen. Dans la famille Stigmatiseurs, je demande le père ! Bref, ça stigmatise sec chez les Le Pen. Et ailleurs hélas ! Ça me rappelle en effet des pratiques récentes, témoignages de la
    pensée unique sarkozienne, pensée où la stigmatisation de l'autre tient lieu de réflexion profonde sur la diversité humaine... Mais j'en ai déjà parlé.
  6. Enfin, on remarquera que, mentionnant Les Fleurs du Mal, Madame la fille de voulait faire pièce de l'éccusation portée contre son papa d'avoir cité Brasillach, raciste de la pire espèce qui collabora avec l'occupant nazi et fut fusillé à la Libération pour cette raison. Elle fait remarquer que le roi d'Maubeuge a sur sa table de chevet à lui du Céline... Moi qui ne sépare jamais l'oeuvre de son auteur, je peux vous confier que je n'ai jamais pu lire une seule ligne de Céline, ni de Brasillach... parce que je n'ai nulle envie de valoriser de tels personnages et surtout que j'ai peur de gerber en lisant.
    Baudelaire, c'est autre chose !

Posté par brich59 à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 15 février

Un docu court sur Simone Weil


Posté par brich59 à 10:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 08 février

Réfugiés, un scandale planétaire

réfugiésLe droit d’asile est sans doute le plus incontesté des droits humains. Or, dans la pratique, chacun pense qu’il est surtout valable chez les autres. Au-delà de l’indignation, ce livre est proposé pour comprendre et agir !

Pour lancer son année d’action en faveur des réfugiés, AI France publie une synthèse unique de la situation des réfugiés dans le monde, couvrant une cinquantaine de pays sur les dix dernières années. Un outil indispensable pour décrypter le discours trompeur des États et faire prendre conscience des menaces qui pèsent sur des milliers de vies humaines.
Le commander dans l'e-boutique d'Amnesty International France.

Par ailleurs, sachez que la Cour européenne des droits de l'homme rappelle la France à son obligation de protection des réfugiés. En effet, la procédure « prioritaire » d’asile n’est pas conforme à la Convention européenne des droits de l’homme selon la Cour européenne. La France est condamnée pour ne pas permettre aux demandeurs d’asile, en procédure prioritaire, de bénéficier d’un recours suspensif devant la Cour nationale du droit d’asile.


Posté par brich59 à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


vendredi 17 juin

liberté, (in)égalité, héridité

Hier, les candidats au baccalauréat de la série ES (économique et social) ont pu planché sur cette question : "La liberté est-elle menacée par l'égalité ?". Vaste sujet où pointe la possibilité de remise en cause du modèle libéral français - ce qui, pour des élèves sensibilisés à l'analyse socio-économique devait être facile.

Avant hier, deux ingénieurs des mines, Valérian Pham Ngoc et Gilles Tauzin, présentaient leur étude sur l’inégalité des chances dans l’enseignement français. La Tribune en rend compte, proposant le diaporama de la présentation de cette étude intéressante et bienvenue...

À l'heure où la génétique - notamment la génétique moléculaire - avance à grands pas, la génétique sociale, elle, en est toujours aux mêmes balivernes que l'idéologie (ultra)libérale ne cesse d'assèner sur nos crânes endoloris. Quel élève de terminal aura oser le cri de révolte dénonciateur des cercles vicieux du libéralisme ? Il est vrai que ses parents préfèrent accuser la grande ouverture mondialisante plutôt que le système libéral lui-même (cf. ce sondage ipsos)...


Posté par brich59 à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 06 mars

Rapport européen sur la protection des droits fondamentaux

Rapport d'information déposé par la commission des affaires européennes sur la protection des droits fondamentaux en Europe et les relations entre l'Union européenne et le Conseil de l'Europe rendu par Yves Bur
FRANCE. Assemblée nationale. Commission des affaires européennes. Paris janvier 2011 ; Assemblée nationale (Documents d'information de l'Assemblée nationale , n° 3083)

Ce rapport d'information de 104 pages analyse les relations et les complémentarités envisageables entre l'Union européenne et le Conseil de l'Europe, en matière de protection des droits fondamentaux.

Le rapport est


Posté par brich59 à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 04 mars

Manifeste des droits humains. Constats et perspectives 2011-2012

manifeste2011_179253Ce "Manifeste des droits humains. Constats et perspectives 2011-2012" fait suite à celui de 2007. Elaboré pour les élections présidentielles et législatives, il dresse un état des lieux des préoccupations d’Amnesty International France sur la question du respect des droits humains dans six domaines de l'action politique.

Il se veut être à la fois un bilan des suites données aux recommandations de 2007, un constat de la situation des droits humains dans les six domaines retenus et une mise en perspective avec de nouvelles recommandations.

Ce document est destiné à interpeller le gouvernement et le Parlement actuels, les élus et les candidats aux prochaines élections sur l’urgence de placer les droits humains au cœur des débats nationaux, européens et internationaux.

Lire la suite...


jeudi 11 novembre

J'avais dix-neuf ans...

Un espace de documentation dédié à la création d’un musée ouvert comme lieu de mémoire et d’hommage aux milliers de personnes enfermées, humiliées, torturées et exécutées dans le Stade National du Chili à Santiago suite au coup d’état militaire du 11 novembre 1973 qui a renversé le gouvernement socialiste de Salvator Allende pour instaurer une dictature sous le général Augusto Pinochet. L'accès à la documentation se fait en plusieurs langues.

Proyecto de memoria y educación en el Estadio Nacional de Chile: "Museo Abierto, Sitio de Memoria y Homenaje". Auteurs du projet : Marcelo RODRÍGUEZ y Claudia WOYWOOD - arquitectos, Asociación franco-chilena "Territorios Sustentables", Chile-Francia.


mardi 02 novembre

Préférence confessionnelle

La presse annonce qu'Éric Besson propose d'accueillir 150 chrétiens irakiens. Le ministre de l'Immigration annonce qu'après l'attaque contre une église à Bagdad, la France est prête à accueillir des "personnes blessées dans l'attentat et leurs familles".

Quand on connaît l'idéologie et la mentalité du chanoine de Latran et de ses ministres, la seule explication de ce geste magnanime est la préférence chrétienne, non ?


Posté par brich59 à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,