vendredi 06 avril

Putain de concurrence !

lavoixdunord-cover




Ras le bol


de ces étalonnages


qui tuent !



Posté par brich59 à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 27 mars

Admirable Figaro !

lefigaro-coverLe quotidien de Sarkodassozy

est le seul est remettre

l'affaire Merah en Une...


Mais pourquoi donc ?


Mais où est la hausse du chômage ?

heu ! Pardon :

la baisse de la hausse du chômage ?

etc.


Mais pourquoi donc ?


Posté par brich59 à 08:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 20 mars

L'humain repointe son nez ?

Pas inintéressant cet échange entre Jean-Paul Delevoye, président du CESE (Conseil économique, social et environnemental) et quatre lecteurs de La Gazette des Communes sur le site de ... La Gazette des Communes ! Voici la fin de la discussion :


Jean-Paul Delevoye - Excès de pouvoir par lagazettefr


Posté par brich59 à 10:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 18 mars

Toujours la rhétorique du retournement !

Sarkozy_basLu sur le blog Elysée du Monde.fr:

Sarkozy accuse Hollande de ne « pas respecter les Français ». Nicolas Sarkozy a débuté son meeting à Lyon, samedi 17 mars, avec quinze minutes d'avance. Il a immédiatement accusé François Hollande de mentir, sans toutefois le citer. "On ne peut pas indéfiniment ne parler de rien, ne s'engager sur rien", a expliqué le candidat UMP. "On ne respecte pas les Français quand pour esquiver le débat, on dit tous les jours le contraire de ce qu'on a dit la veille."


Le pauvre !
Il est encore et toujours dans la tactique rhétorique qui consiste à accuser l'adversaire de ce dont on est soi-même coupable !
Et l'adjudant-chef de l'Union pour la Majorité Populaire comme le Fouquet's va nous expliquer que c'est parce qu'il a un vision hautement stratégique de ce qu'il faut pour le peuple...
Risible !! Tristement risible !


mercredi 14 mars

Quand les journalistes du Figaro écriront correctement...

figSarkozy prône le "droit à la formation" dit aujourd'hui lefigaro.fr - qui poursuit ainsi : Le chef de l'Etat a de nouveau défendu sa réforme de la formation. "Je veux un droit à la formation professionnelle quel que soit l'âge".

Le journal du Président sortant voudrait ainsi nous faire croire que cette idée d'un "droit à la formation professionnelle quel que soit l'âge" est sienne. Il se l'est peut-être appropriée - et c'est tant mieux bien qu'un peu tard -, mais en tous cas là n'est pas SA réforme. Cette idée d'un "droit à la formation professionnelle quel que soit l'âge" est vieille comme la Révolution Française et sa mise en oeuvre légale n'a pas moins de quarante ans passés, sa mise en oeuvre disons sociale datant du XIXème siècle !
Même que, depuis quelques années, les Européens - Français compris - appellent ça la formation tout au long de la vie.
Je crois que le Président sortant ne connaît ni l'histoire ni même la vie réelle actuelle de son pays qu'il dit pourtant tant aimer.
Non cette idée n'est décidément pas sienne. Lui appartient seulement la volonté de cacher le chômage par la formation - ce qui a été, il est vrai, la tentation de tous les gouvernements. Sauf que, derrière la manoeuvre, se cache la culpabilisation des demandeurs d'emploi en même temps que la réduction de la formation des adultes à un instrument de "politique" de l'emploi. Même le patronat va jusqu'à demander qu'on n'oublie pas les salariés qui doivent se former, le gouvernement ayant déjà largement piqué dans les caisses de la formation professionnelle des salariés (cotisations des entreprises), caisses gérées paritairement par les partenaires sociaux, patronat et syndicats de salariés ensemble.

Le journal du Président sortant poursuit en écrivant que La formation est l'un des sujets que le candidat a mis au coeur de son projet présidentiel. Il était temps ! Parce qu'avant il s'en foutait comme de ses dernières guignes (c'est pour ça qu'il y a mis la Nadine).

Suite : Il a annoncé que chaque chômeur recevrait une formation, à l'issue de laquelle il devra accepter le premier emploi proposé correspondant à cette formation. Culpabilisation dont je parlais tout à l'heure : grâce à la formation, tout sera résolu et, si rien n'est résolu, ce sera à cause de la faute du méchant chômeur de mauvaise volonté.

Fin : En cas de désaccord des partenaires sociaux, il soumettra, s'il est réélu, cette question à référendum.Populisme effreiné et justification a priori du vol dans la caisse des partenaires sociaux. Quoi qu'il en soit, le Roi d'Maubeuge déteste les partenaires sociaux - surtout quand ils ont du fric. Il aime leur mettre la pression. Il nous avait déjà fait le coup en 2008-2009 s'agissant des négociations qui ont fini par aboutir à la loi du 24 novembre 2009. En 2008-2009, il ne s'agissait pas de referendum (en ce temps, on sait ce que le roi d'Maubeuge faisait de la vox populi...), mais juste de l'initiative de l'exécutif brandie comme une menace. J'avais fait un schéma (arrêté en décembre 2009).

Bref, on pourrait à loisir démonter la rhétorique du Figaro et montrer comment l'organe de presse malmène la réalité et la vérité à des fins partisanes. Mais qui croit encore le Figaro ?



mardi 13 mars

L'Appel des RASED : une pétition

Signez et faites signer

la pétition "L'Appel des RASED"

à l'initiative du Collectif National RASED

en allant sur le site  www.appeldesrased.fr

L'objectif est de dépasser les 250000 signatures recueillies en 2009 pour la pétition "sauver les RASED"...


lundi 12 mars

Du silence en politique

lefigaro-coverLu sur lefigaro.fr :

« Nicolas Sarkozy

s'est adressé

à la majorité silencieuse ».

Et, franchement,

ce qui est bien quand on fait ça,

c'est qu'on attend pas de réponse, non ?



Posté par brich59 à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 09 mars

Sarko le Hardy

Les Français n'en veulent apparamment plus comme le permier des leurs.
Les Européens ne le trouvent pas terrible en homme politique...

sarkolehardi

Il pourra toujours se recycler dans le comique troupier avec sa troupe populaire comme le Fouquet's !

Ceci dit, sa troupe rigole avec lui (regardez le gentil Bertrand à ses côtés), ce qui est vraiment trop facile. Laurel, lui, avait le sens du comique : la grimace ne le faisait pas rire ;-)


Posté par brich59 à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
jeudi 08 mars

Les fausses relations en politique

NouvObsSarkoAinsi le président qui n'a jamais cessé d'être candidat durant son quinquennat veut que se mette en place un "Comité national de la formation professionnelle" pour "identifier les formations qui préparent à un emploi" (ce matin jeudi 8 mars 2012, sur RMC et BFMTV). Il s'agit d'identifier 'chaque année avec les chefs d'entreprise, les syndicats, les régions et l'État, les formations qui préparent à un emploi", parce que, poursuit le candidat populaire comme le Fouquet's, "ça ne sert à rien de se former avec une formation qui prépare au chômage. Deuxièmement, quand il y aura les formations qualifiantes disponibles, les chômeurs qui n'auront pas l'espoir de trouver un emploi seront obligés de prendre cette formation". Selon lui, "par la formation, chacun pourra vivre d'un travail qui lui permettra de retrouver sa dignité. […] La formation et l'innovation sont avec le travail les clés de la réponse à la crise économique"...

Après immigration & chômage, après étrangers & délinquance, etc. voici donc emploi & formation ! Une fausse relation de plus !

Cette rhétorique n'est pas nouvelle. Franchement pas nouvelle (dans les années quatre-vingt déjà...). Elle est fallacieuse :

  • faire croire que la formation crée l'emploi est dégueulasse, car, dans la plupart des cas, au sortir d'une formation couronnée par un diplôme, le demandeur d'emploi retourne pointer ; il a seulement gagné quelques places dans la file d'attente...
  • faire croire que la formation crée l'emploi est socialement dangereux, car, au mieux, cela exacerbe la concurrence dans la file d'attente...
  • etc.

Je pose une question simple : si tous les demandeurs d'emploi étaient hyper-qualifiés, diplômés etc., auraient-ils tous un emploi ? J'attends la réponse, Monsieur le président-candidat ! En fait, je pense que, de deux choses l'une, :

    Sarkozy_bas
  1. vous répondrez en avouant que nous sommes bien dans une lutte des places comme disait Vincent et que notre monde est un monde de concurrence entre les individus et que les meilleurs (=ceux qui ont les meilleures chances) gagneront au détriment des autres (=ceux qui n'ont eu les meilleures chances)...
  2. mais je pense qu'hélas vous n'aurez pas le courage de répondre non seulement pour ne pas déballer si formellement votre idéologie destructrice d'humain mais aussi pour faire mine d'honorer la fonction élective qui est encore la vôtre pour quelques jours, celle de rassemblement des Français.


mardi 06 mars

On réfléchit ?

Conversation entre Bernard Stiegler, Robin Renucci, Philippe Meirieu et Patrick Bouchain



Posté par brich59 à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :