lundi 15 octobre

Ouvrir la boîte de Pandore... des conneries droitistes

Merci à Vincent Peillon ! Mille fois merci !

Sa sortie sur la nécessité d'ouvrir un débat sur la dépénalisation du canabis est un magnifique tremplin, sur lequel se sont précipités les grandes gueules droitistes que comptent notre bon pays. J'ouvre Libé :

  • "Alors que les scientifiques ont démontré, sans aucune contestation possible, l’effet désastreux du cannabis sur le développement cognitif des adolescents, Vincent Peillon souhaite engager la discussion sur la dépénalisation du cannabis", déplorent les gens de la Droite populaire comme le Fouquet's. La chasse aux produits qui ont des "effets désastreux [...] sur le développement cognitif des adolescents" est certes louables, mais alors allons jusqu'au bout : pénalisont les produits alcoolisés. Vous voulez les statistiques sur les dégâts commis par l'alcool sur les jeunes ?
    Mince ! Il se trouve que la droite franchouillarde monte en première ligne quand il s'agit de toucher au pinard...
  • Quant à la Dati, elle nous fait le coup du grand itadmélange où on touille tout ce qu'on peut : "La montée du communautarisme et du radicalisme dans certains quartiers, ça a été une lâcheté des politiques. Sur le cannabis, la gauche veut recommettre cette lâcheté vis-à-vis du cannabis". Tout et retout ! En fait ce qui lui plait à la Dati, c'est le "vis-à-vis" : "Je trouve que Vincent Peillon se comporte de manière lâche vis-à-vis de la toxicomanie. Et c’est irresponsable vis-à-vis de nos jeunes en France. On a autre chose à nous proposer que de pouvoir se droguer légalement". Vis-à-vis de vis-à-vis...
    Ceci dit, elle tente une argumentation : "Toutes les études scientifiques le démontrent : quand les jeunes qui fument du cannabis passent à d’autres drogues c’est irréversible sur leur santé. On ne guérit pas de la toxicomanie. Donc il vaut mieux lutter pour que nos jeunes ne tombent pas dedans". Des scientifiques pourraient aussi bien montrer comment TF1 formate irrémédiablement l'esprit de nos jeunes (et moins jeunes d'ailleurs) et, développant des appétences sans intérêt, bloque leurs compétences intellectuelles et sociales... On interdit TF1 ? Chiche !
  • On passe sur Fillon, le F-Haine, etc.

Je n'ai jamais touché un pétard, ne suis pas malade alcoolique, ni consommateur de TF1, mais je tente de réfléchir et ne vois dans toutes ses logorrhées que verbiages populistes et réfractaires au dialogue.


 

Posté par brich59 à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 02 octobre

Au nom de l'emploi, du fisc et du saint mépris

VdN

Un parlementaire apparenté UMP dénonce le projet de taxation de la bière au nom de l'emploi... Il va bientôt proposé que les usines se remettent à fabriquer de l'amiante ?

N'empêche ! Les gens malades de boire, de fumer, de travailler dans des conditions sanitaires déplorables, tous ces gens malades vont nécessiter la création ou le maintien d'emploi dans le secteur sanitaire...
Il aurait donc un peu raison, notre apparenté UMP de service !

Mais comment fait-il pour financer ces emplois ? Le point d'interrogation qui apparaît sur la page web de La Voix du Nord n'en dirait-il pas long sur cette question ...

Aïe ! Allez, on reboit une chope pour s'éclaircir les idées ?


 

Posté par brich59 à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 16 juillet

maintenant ? toujours ?

lefigaro-cover

Et l'uèmpéïté du Figaro, c'est toujours ?

Ceci dit, je remercie l'UMP le Figaro d'écrire correctement le nom de l'ancienne ministre de Giscard qui s'illustra dans les années 70, affrontant le machisme et le conservatisme le plus ringard de la droite parlementaire d'alors.

On écrit Simone Veil et non Weil. Simone Weil, c'est une philosophe, disciple d'Alain et activiste syndicale à sa façon, avant de tomber dans un mysticisme épuré (foi catholique d'autant plus "dure" que Simone Weil était de tradition juive), qui ne reniait rien de sa vie antérieure mais avait la fâcheuse tendance à en passer les traits les plus saillants sous silence. En outre, une plume magnifique...

 

Posté par brich59 à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 13 juillet

Pièges, polémiques et calomnie...

lefigaro-cover

 

Le journal de Sarko

et de l'Union des Mauvais Perdants

aime bien les pièges...

 

... et les polémiques !

 

Beaumarchais, quant à lui,

détestait la calomnie, non ?

Posté par brich59 à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 06 juillet

Tiens, c'est nouveau, ça !?

lefigaro-cover

 

- Le Journal de Sarko et de l'Union des Mauvais Perdants a l'air de prendre la défense des fonctionnaires...

 

- Ah bon ?

 

- Oui oui c'est nouveau... depuis un bon mois...

Posté par brich59 à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 19 juin

Vive le large !

figaronautisme
Le Figaro aime parler du grand large et des grands voyages loin des terres...

 

À quand un numéro spécial sur les naufrages ?

La grande aventure de la bande à Copé est pourtant là.

La bande va prendre le large et nous sommes très nombreux à nous en réjouir...


 

Posté par brich59 à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 15 juin

manipulation ? n'empêche que c'est bien elle qui cause, non ?

Constatez le propos et admirez le style !

moranotêtebêche


Posté par brich59 à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 13 juin

Moi j'm'en balance !

liberation-coverDésolé, mais je n'ai pas voté pour elle - qui n'était pas candidate, juste la compagne de la personne que j'ai contribué à installer à l'Élysée à la place de l'autre. Alors, ce qu'elle dit, écrit, touïte, etc., je m'en contrefiche. Tout ce tintouin pour moins de 140 caractère touïté par une nana que personne n'a élu, c'est de l'infopollution caractérisée ! Les média crétins et la droite bête et méchante s'enfoncent dans la fange du divertissement comme aurait dit Blaise. Laissons-les s'enfoncer ! En tout cas, je n'ai jamais accordé à la compagne du Président la moindre autorité politique. Je n'ai pas voté pour elle. Point barre.

La seule fois où j'ai voté malgré moi, c'était en 2002 pour faire barrage au F-Haine. J'ai voté pour le représentant de la lhumanite-coverdroite dite républicaine - cette droite qui, dix ans après, fait dans le ni-ni, mettant sur le même plan la gauche forte - celle qui défend le mieux les valeurs de la démocratie et de la République - et le F-Haine... Comprenne qui pourra ! Je ne regrette pas. Parce que, moi, à la différence de Copé&C°, je suis un vrai rébublicain...

 

Reste que le comportement de Copé&C° me conforte dans le jugement que je porte à cette droite dite républicaine MAIS QUI N'EST PAS RÉPUBLICAINE DU TOUT. La porosité est visible entre la posture de la Haine et l'Union des Mauvais Perdants... et "l'affaire du touït Trierweiler" arrive au bon moment pour masquer cette écoeurante porosité, non ?


Posté par brich59 à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 28 mai

L'occasion de se taire

lagarde3Extrait d'un article du quotidien Le Monde.

"Je pense qu'ils devraient s'aider mutuellement (...) en payant tous leurs impôts", a-t-elle dit dans une interview publiée ce week-end par le Guardian, en évoquant "tous ces gens qui tentent en permanence d'échapper à l'impôt". "Je pense davantage à ces petits enfants d'une école d'un petit village du Niger qui n'ont que deux heures de cours par jour, qui partagent une chaise pour trois et qui cherchent passionnément à avoir accès à l'éducation", poursuit-elle. "Je pense à eux en permanence, parce que je pense qu'ils ont davantage besoin d'aide que la population d'Athènes."
lefigaro-coverVous pouvez lire comment Le Figaro présente ça, mais ATTENTION certaines tournures peuvent choquer !

Classique de chez classique ! C'est comme quand le chômage, c'est à cause de la faute - pardon : de la très grande faute - des chômeurs. Laurent Cordonnier nous l'avait décrit minutieusement dans son bouquin sorti en octobre 2000 aux éditions Raisons d'agir, Pas de pitié pour les gueux. Sur les théories économiques du chômage. J'en avais rendu compte : la dévictimisation accusatrice est l'une des principales armes morales de l'etabishment capitalistique mondial contre les masses laborieuses. Et l'etablishment en question trouvera toujours des Kapos dans la population des victimes pour que la chaîne de commandement fonctionne au mieux, c'est-à-dire pour que le plan d'exploitation des masses laborieuses ait l'air aussi "naturel" que possible (cf. le travail d'Alain Accardo, Le petit-bourgeois gentilhomme. La moyennisation de la société, publié par les Éditions Labor et les Éditions Espace de liberté, à Bruxelles en 2003 - cf. ici).

img_0119Le tour de force du propos de la cheftaine du FMI, c'est qu'à la population d'Athènes rendue responsable des manquements de l'etabishment elle oppose d'autres vicimes de ce dernier, à savoir les enfants du Niger - qui, les pauvres petits, sont vraiment trop petits pour être responsables de quoi que ce soit. Elle veut faire pleurer nos bonnes âmes chrétiennes et charitables et se repentir les familles grecques SDF d'être si bien lôties, elle qui dirige l'institution mondiale sensée aider ceux qui ont besoin d'aide ... c'est-à-dire ... l'etabishment. Bon ! Mais du moment que Madame du FMI pense en premanence aux "petits enfants d'une école d'un petit village du Niger qui n'ont que deux heures de cours par jour, qui partagent une chaise pour trois et qui cherchent passionnément à avoir accès à l'éducation", tout va bien du côté de l'etablishment et la morale est sauve.
Écœurant, non ?


Posté par brich59 à 09:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 23 mai

Con...tents !

lefigaro-cover

À l'UMP,

Union des Mauvais Perdants,

on profite de n'avoir pas encore

pris sa décollotée

pour se féliciter

des éventuels dysfonctionnements

du couple franco-allemand...


On se marre !

Posté par brich59 à 09:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,