mercredi 09 décembre

moralité et égalité républicaines

roid'maubeugeD

Ce mardi soir, le roi d'Maubeuge a fait très fort côté rhétorique foireuse - que je vais me faire un plaisir de prolonger !

Le F-Haine ne serait pas antirépublicain.

Voter pour le F-Haine ne serait pas immoral.

Voter F-Haine serait égal à voter socialiste
[On appréciera ici la tactique, bien connue dans les barreaux et aux tribunes politicardes, qui consiste à accuser l'autre de ce dont on pourrait être accusé. La collusion idéologique entre F-Haine et LR n'est-elle pas plus qu'évidente, et depuis longtemps ?].

Donc, voter socialiste n'est pas immoral ? Ouf ! Merci Sa Majesté d'Maubeuge !


 

 

Posté par brich59 à 00:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


samedi 05 décembre

Le F-Haine ment ?

Voilà six mois que ma chronique de la révolte tranquille est muette. Pas le temps. Trop désabusé peut-être...

ilsontrejointmarineMais là, je craque : le F-Haine ment et les nordistes vont se faire prendre !

Exemple. Ce matin, je jette un oeil sur les documents de campagne électorale distribués très officiellement dans ma boîte aux lettres. Avant de jeter d'un geste machinal le document du F-Haine avant de le lire, me prend l'envie de prendre le temps de jeter ... un oeil.

Blabla habituel puis la 4ème exhibe les "prises de guerre" de la Marine. Les ralliés au F-Haine. Des chasseurs, normal, les gars de la Marine aiment bien les fusils apparemment. Des ex-UMP, normal, la porosité entre les deux postures est extrême. Puis vient le tour de gens qui veulent être présentés comme écologistes ! Tiens ! Hortense de Méroeuil préside une "association de défense de l'environnement" !

Ni une ni deux, je demande à Google de me présenter la Dame. Et quelle n'est pas ma surprise quand je tombe sur ceci :

Capture

D'accord ! En matière de défense, on est plutôt sur le registre du fondamentalisme, du traditionnalisme catholique le plus rétrograde et le plus fascisant, non ?
Mais ça, le F-Haine n'en dit rien sur le document qui a échu dans ma boîte aux lettres !
Mensonge par omission, Monsieur le Curé ?

D'autres éléments de la page Facebook de Dame Hortense la montre luttant contre les charges patronales et autres lubies libéralissimes...
Mais ça, le F-Haine n'en dit rien sur le document qui a échu dans ma boîte aux lettres !
Mensonge par omission, Monsieur le Curé ?

En fait de défense de l'environnement, il semble que notre Dame ait à voir avec l'association très très locale "Dioxine Zero" sise à CUINCY dans le Nord (vers Douai) et adhérente au Collectif CRANE... Léger, non ?
Mais ça, le F-Haine n'en dit rien sur le document qui a échu dans ma boîte aux lettres !
Mensonge par déformation de la réalité, Monsieur le curé ?
Pour un parti qui se plaint trop souvent qu'on sorte ses propos de son contexte, je trouve que le F-Haine va un peu fort, non ? Qu'en pensez-vous Monsieur le Curé ?
Du coup, on se demande si Dame Hortense est vraiment présidente...
Et puis, il y a ce slogan sur la page facebook : "Je ne veux pas protéger l'environnement. je veux créer un monde où l'environnement n'aura pas besoin d'être protégé". C'est sûr qu'avec ses colistiers chasseurs et fiers de l'être, les animaux sauvages seront en sécurité !

Bref, quand La Voix du Nord titre sur l'entourloupe que constitue le discours F-Haine, ce n'est pas encore assez !

Autre chose. Bruno Wosinski, un F-Haine nordiste de longue date mais relégué en place non-éligible sur la liste des régionales, crache le morceau (Nord-Éclair du 11 novembre dernier) : «  Où sont les vrais élus représentant du peuple ?, s’interroge-t-il. Je m’investis depuis 2012 et en retour, je vois des incompétents et des opportunistes inconnus au bataillon me passer devant alors qu’ils viennent juste de prendre leur carte. Comme Hortense de Méreüil [sic]. Je ne peux pas croire que Marine Le Pen soit au courant. Mais peut-être ai-je tort… Pour moi, c’est son directeur de campagne Bruno Bilde qui, avec Philippe Eymery, a joué avec nous comme aux cartes ».
Au F-Haine, la haine n'est pas que dirigée vers l'étranger.


 

Posté par brich59 à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 06 mai

Quand VOLTAIRE s'adressait à DIEU.

Priere à Dieu.

CE n'est donc plus aux hommes que je m'adresse, c'est à toi, Dieu de tous les êtres, de tous les mondes & de tous les temps, s'il est permis à de faibles créatures perdues dans l'immensité, & imperceptibles au reste de l'Univers, d'oser te demander quelque chose, à toi qui as tout donné, à toi dont les Décrets sont immuables comme éternels. Daigne regarder en pitié les erreurs attachées à notre nature! que ces erreurs ne fassent point nos calamités! Tu ne nous as point donné un cœur pour nous haïr, & des mains pour nous égorger; fais que nous nous aidions mutuellement à supporter le fardeau d'une vie pénible & passagere! que les petites différences entre les vêtements qui couvrent nos débiles corps, entre tous nos langages insuffisants, entre tous nos usages ridicules, entre toutes nos Loix imparfaites, entre toutes nos opinions insensées, entre toutes nos conditions si disproportionnées à nos yeux, & si égales devant toi; que toutes ces petites nuances qui distinguent les atomes appellés hommes, ne soient pas des signaux de haine & de persécution! que ceux qui allument des cierges en plein midi pour te célébrer, supportent ceux qui se contentent de la lumiere de ton soleil! que ceux qui couvrent leur robe d'une toile blanche pour dire qu'il faut t'aimer, ne détestent pas ceux qui disent la même chose sous un manteau de laine noire! qu'il soit égal de t'adorer dans un jargon formé d'une ancienne Langue, ou dans un jargon plus nouveau! que ceux dont l'habit est teint en rouge ou en violet, qui dominent sur une petite parcelle d'un petit tas de la boue de ce monde, & qui possedent quelques fragments arrondis d'un certain métal, jouissent sans orgueil de ce qu'ils appellent grandeur & richesse, & que les autres les voyent sans envie! car tu sais qu'il n'y a dans ces vanités ni de quoi envier, ni de quoi s'enorgueillir.

Puissent tous les hommes se souvenir qu'ils sont freres! qu'ils ayent en horreur la tyrannie exercée sur les ames, comme ils ont en exécration le brigandage, qui ravit par la force le fruit du travail & de l'industrie paisible! Si les fléaux de la guerre sont inévitables, ne nous haïssons pas, ne nous déchirons pas les uns les autres dans le sein de la paix, & employons l'instant de notre existence à bénir également en mille langages divers, depuis Siam jusqu'à la Californie, ta bonté qui nous a donné cet instant!

----------------------

No comment !


 

Posté par brich59 à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

dimanche 12 avril

La France a les grands hommes qu’elle mérite!

Hier matin à Roissy, Air France (eh oui, je suis à Venise!) a mis à ma disposition pas de quotidiens nationaux (manquaient L’Huma et Libé...). À part Le Figaro où le patron fait sûrement la promo de ses rafales et descend en flèche tout ce qui vient de l'Elysée, j'ai pris quasi tout, même le Paris Worldwide de mars-avril 2015. Attali y dit que "la France est, de loin, le pays le plus parfait du monde". C'est sûrement parce que la France a Attali, non ?

La une du Journal du Dimanche, on a le sentiment que Sarkozy pense que la France est un pays qui va inexorablement vers la médiocrité. C'est parce que la France a Sarkozy, par ailleurs roi d'Maubeuge ?

Oh !!!

Bon ! Je retourne aux gondoles.


 

Posté par brich59 à 23:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 08 mars

Soyons clairs : UMPS=FN. C'est prouvé !

L'autre jour, le roi d'Maubeuge a évoqué le "FNPS" comme seule réalité électorale, ou quelque chose comme ça. Tous les gens de maubeuge auront reconnu une reprise voire un pur plagiat de la rhétorique du F-Haine.

Sarkozy_bas

Pour moi, la cause est entendue et notre roitelet en campagne a visé juste ! Bravo ! Démonstration.

D'abord on déplie le fameux UMPS du F-Haine en UMP*PS et on rétablit la ponctuation dans la royale formule FN*PS.

Ensuite, comme c'est une copie rhétorique pure en simple, on pose l'équation UMP*PS=FN*PS.

Enfin, on réduit l'équation en supprimant PS qui est de part et d'autre de l'opérateur, et on a UMPS=FN.

Décidément, ce roi d'Maubeuge est un mage !!!


Posté par brich59 à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


samedi 28 février

Les mots sales

aedoinoAinsi Jacques Ardoino n'est plus.Il avait l'âge de mon père aujourd'hui déjà disparu.

De nombreuses personnalités lui ont rendu hommage, tel Christian Verrier.

Je ne l'ai rencontré qu'une seule fois, lors d'un séminaire interne organisé par le département Relations Humaines du CUEEP dans les années 90.

Une seule fois, précédée de la lecture de ces écrits, écrits toujours épais, riches de sens et de significations, écrits germinatifs, du genre de ceux qui font réfléchir, qui vous déséquilibrent le cervelet tout en vous donnant les moyens (les mots, les concepts, les connexions, etc.) de retrouver un autre équilibre bien plus solide et généreux, ancré dans la complexité de la vie pensée.

Une seule fois, une seule, mais je m'en souviens comme si c'était hier. Il avait avancé l'idée forte que les mots ont toujours un sens propre, certes, mais aussi plein de "sens sales" ! Ayant touché à la philologie quand j'étais jeune, j'étais sensible à la polysémie "naturelle" des mots, à leur épaisseur plus ou moins stratifiée repérable dans le temps (temps des textes témoins), mais là, Ardoino y allait fort : les mots ont un ou plusieurs sens "sales" ! Diable ! Pourquoi salissure et pas seulement polysémie ou historicité etc. ?

Je n'ai jamais posé la question à Jacques Ardoino. Je n'en ai jamais vraiment cherché la réponse ni l'ai même jamais posé si nettement. Cela se formule aujourd'hui, maintenant qu'il n'est plus. Enchaînement étrange de circonstance, non ?

En fait, je me demande si le "sale" n'intervenait pas dans le discours de séminaire, à l'adresse de gens venus docilement boire les paroles du sage, comme une provocation à leur intention, un coup de poing à leur entendement studieux, une provocation pour faire éclater la douce certitude du dictionnaire élémentaire, du dictionnaire qui affirme le ou les sens des mots (en moyenne et dans un dictionnaire francophone, un mot aurait cinq signification différentes), du dictionnaire qui laisse penser qu'il détient un savoir des mots, un savoir établi, stabilisé (la mise à jour annuelle n'ayant a priori que deux justifications : bonne conscience sociolinguistique et rentabilisation économique de l'entreprise). Car à bien regarder, il y a quelque chose qui cloche dans l'enchaînement où le lecteur va chercher dans le dictionnaire ce que signifie un mot, alors que ce mot utilisé par tel auteur peut très bien avoir un sens nouveau, un sens oblique, un sens oublié... surtout s'il s'agit de poésie par exemple. Cela relève carrément du cercle vicieux quand on regarde le statut des dictionnaires de langues dites mortes - dont les seuls témoins sont des textes, voire des textes peut-être fautifs dans la copie de copies qui nous est parvenue. Cercle vicieux au sens où :

  1. ces textes - avec toutes leurs "fragilités" - sont les seuls garants de l'emploi des mots ;
  2. c'est par l'analyse philologique de ces textes que les auteurs de dictionnaires ont fait des hypothèses sur leur signification ;
  3. nous allons, humanistes du XXIème siècle, chercher dans ces dictionnaires de quoi comprendre ces textes ;
  4. nous utilisons, humanistes du XXIème siècle, ces dictionnaires pour imaginer comment fonctionnait telle ou telle langue disparue... oubliant que l'acte de lecture est poseur de sens...

Mais je m'égare ! Ardoino n'a jamais parlé des dictionnaires de langues disparues. J'ai juste tiré un fil de la bobine qu'il m'avait un jour proposée...

Peut-être que Jacques Ardoino parlait de sens sale par opposition au fameux "sens propre" et en faisait ainsi un synonyme de "sens figuré". Pourquoi pas (figure rhétorique?), mais je n'en suis pas si sûr. Sauf à penser à une opposition de même niveau que celle du latent et du caché, de l'explicite et de l'implicite, etc.  et où recourir aux sens sales d'un mot permet de lui donner sa bonne assise sémantique, à mettre le sens "propre" dans la bonne perspective sémantique. Un peu comme si le sens propre d'un mot était la partie visible d'un iceberg...

Ou alors il s’agissait d’octroyer au sens "figuré", au sens "décalé" (changement de registre), à la métaphore, au déplacement de sens un rôle sémantique de premier ordre, un rôle consistant à entourer le sens "propre" des deviances propres à lui restituer son identité, sa qualité la plus profonde, la plus épaisse et la plus complexe...


 

Posté par brich59 à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 17 janvier

Les ego de l'UMP n'en ratent pas une ;-)

Lu dans un journal municipal du Nord, à savoir le supplément de Lambersart (infos) de la semaine du 17 au 23 janvier 2015, que nous sommes tous Charlie. En première page, un extrait du discours de voeux de Monsieur le Maire, Marc-Philippe Daubresse. Ce dernier insiste sur le "tous" : il parle de Charlie hebdo, de Martine Aubry, sa rivale locale, et de Robert Badinter, ancien ministre socialiste. C'est beau l'union républicaine !

Quand on tourne la page, on trouve quatre photos, au centre est écrit sur toute la largeur "une mobilisation républicaine sans précédent". Et, en fait de mobilisation républicaine, on voit :
1. Monsieur le Maire tenant micro devant ses élus et employés au lendemain des attentats ;
2. Monsieur le Maire paradant aux côtés de Martine Aubry lors du défilé lillois du 10 janvier (le texte adjoint précise que ce défilé a réuni 40000 citoyens ;-) ;
3. Le Dieu vivant auquel croit dur comme UMP notre Monsieur le Maire, Nicolas Sarkozy, parfois appelé Joe l'incruste, au premier rang du cortège entre le premier sioniste euh ministre Netanyaou et le Président malien... (les citoyens rassemblés à Paris le 11 janvier se comptaient par millions).

img001

On parle de quatre millions de citoyens debout les 10 et 11 janvier pour dire non à l'intolérance religieuse et à la violence fanatique.
Mais, pour Monsieur le Maire de Lambersart, parler de cette mobilisation républicaine, c'est fatalement le montrer lui et Joe l'incruste... étonnant, non ?


Posté par brich59 à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 11 janvier

Lillois en marche

2015-01-10-15h26m29

C'était hier

samedi 10 janvier

vers les 15 heures.

 

Dans les rues

de Lille la Flamande.

 

Un cortège

plein de jeunes ;-)

 

Un cortège

où la tristesse

se conjuguait

à l'espérance...

 

Ne laissons pas

les ennemis de la liberté

faire leur loi !

 

2015-01-10-15h38m23Très grande

Posté par brich59 à 22:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

vendredi 09 janvier

marche citoyenne « Je suis Charlie »

« Je suis Charlie »

Le Club de la Presse et les forces républicaines du Nord-Pas de Calais
(associations, organisations politiques et syndicales)
se joignent aux initiatives citoyennes, en soutien aux victimes de la tuerie de Charlie-Hebdo.
 Ils refusent les atteintes à la liberté d'expression et toute tentative d'amalgame.

Ils appellent à une marche citoyenne, derrière une banderole unique, « Je suis Charlie »

samedi 10 janvier, à Lille

départ de la Porte de Paris, à 14h30.

Le cortège rejoindra la place de la République.

Ne laissons pas les ennemis de la liberté faire leur loi.

Premiers signataires :

Club de la Presse Nord-Pas de Calais
Europe Écologie – Les Verts
Ensemble
École Supérieure de Journalisme de Lille
Fédération Syndicale Unitaire
Ligue des Droits de l'Homme
Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples
Mouvement Républicain et Citoyen
Mouvement des Jeunes Socialistes
Parti Communiste Français
Parti de Gauche
Parti Radical de Gauche
Parti Socialiste
Syndicat National des Journalistes
Syndicat National des Journalistes CGT
Union des Démocrates et des Indépendants
Union pour un Mouvement Populaire
Union syndicale des journalistes CFDT

 

Contacts

Club de la presse Nord - Pas de Calais
Faouzia Allienne ou Nicolas Bailly
03 28 38 98 40 / 06 07 69 27 63
clubdelapressenpdc@nordnet.fr
www.clubdelapressenpdc.org

Posté par brich59 à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 23 décembre

Pauvre Zemmour ! Pauvres de nous !

Contre-Zemmour-72-dpi

Zemmour "fait de la politique et il doit assumer les critiques", a dit Stéphane Le Foll - qui a également laissé entendre que les propos de l'auteur du Suicide français  "ne resteraient pas sans réponse".

Une réponse - et quelle belle réponse ! -, a pourtant déjà été apportée par  Noël Mamère et Patrick Farbiaz qui ont écrit ensemble Contre Zemmour, Réponse au "Suicide français" (éd. Les Petits Matins).

Ce petit livre devrait être entre toutes les mains.

Pourquoi diable le ministre et porte-parole du gouvernement ne l'a-t-il pas mentionné ?