Fallait-il qu'il en soit ainsi ?
Risque-t-on sa vie à la vivre ?
Ange de musique parmi nous,
Notre ami s'en est allé
Causant tristesse et déploration.
Où qu'il soit maintenant,
Il est fatalement mieux
S'il l'a décidé ainsi.

Galaxie chorale,
Recueille son souffle
En ton immortel sein !
Ne l'oubliez jamais,
Instrumentistes, jouez
Et vibrez sous le continuo
Racé de ce François-là !

 

Cet acrostiche est reproduit dans la page d'hommage à François Grenier du site de l'associaiton La Chapelle des Flandres ainsi que sur le mur Facebook de l'ensemble Hemiolia.