mercredi 29 janvier

Évaluer ou prescrire, il faut choisir !

Une évaluation ne peut être conduite par ceux qui font en même temps de la prescription, a proclamé Vincent Peillon installant le CNESCO (Conseil national d'évaluation du système scolaire) hier, mardi 28 janvier 2014, à Paris. Cette instance sera indépendante, là où la DEPP (Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance) était un service du Ministère de l'Éducation nationale...

Si tant est que le CNESCO a des chances de rester authentiquement indépendant, on ne peut que saluer l'initiative du ministre. Qui a oublié l'usage désastreux, dégoulinant de communication politicarde, que le précédent ministre faisait de la DEPP et de l'inspection générale ? Rapports planqués sous le tapis quand aucun "élément de langage" de pouvait les tordre dans le sens du poil sarkozien etc.

C© Ambroise Monod, 1992 (c)eci dit, cette pratique chatelo-sarkozienne de l'évaluateur-prescripteur n'est pas l'apanage de la droite réactionnaire. J'ai connu, il y a certes longtemps, de tels agissements commis par la gauche d'avant-garde. C'était au début des années quatre-vingt-dix et ça s'appelait recherche-action de type stratégique. La stratégie n'était en l'occurrence possible que grâce à une confusion des rôles en règle, où le prescripteur de l'action évaluée, le prescripteur de l'évaluation et l'évaluateur étaient, en dernière analyse, concentrés dans la même instance. Rien que ça ! Tellement gros que j'en avais publié un article dans Actualité de la formation permanente (120, Septembre-Octobre 1992 (p.103-119) - qui en a malgré tout surpris plus d'un !


Posté par brich59 à 23:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

samedi 25 janvier

Conseil des Régions ADBS à Lyon

Hier 24 janvier 2014 le Conseil des Régions de l'ADBS s'est tenu à Lyon, à l'invitation de la délégation régionale Rhône-Alpes-Lyon, dans les locaux de l'ENSSIB. Toutes les délégations n'étaient pas de la partie, mais la communication interne remédiera à leur absence : le président du Conseil a promis de diffuser un compte-rendu très rapidement ;-)

ENSSIB bibliothèque

L'une des co-présidente de l'association étaient présente, ce qui a permis de réaffirmer les axes stratégiques de l'ADBS. Après quoi les représentantes des délégations (je mets le féminin parce que j'étais le seul mec de l'équipe!) ont débattu selon un ordre du jour serré. Réunion très tonique et très nourrie qui a été l'occasion de nombreux échanges fructueux et prometteurs s'agissant de l'avenir de notre association cinquantenaire.

Après la tenue du Conseil, Elisabeth Noël, responsable de la bibliothèque de l'ENSSIB, nous a fait l'honneur d'une visite guidée de sa belle et riche bibliothèque. 


 

Posté par brich59 à 08:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 19 janvier

BONNE ANNÉE 2014 !

voeux2014

Posté par brich59 à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
vendredi 10 janvier

Rhétorique politique de la compétitivité

La vraie compétitivité c'est la capacité à produire dans de bonnes conditions, en respectant les conditions de travail et avec une organisation du travail qui soit humaine, vient de dire notre ministre du Travail, si l'on en croit le site du PS.

Le problème de cette sentence politique, c'est que, quel que soit le dictionnaire vers lequel on se tourne, elle est proprement mensongère, du moins erronée. Ce qu'il y a de commun à toutes les (bonnes) définitions de 'compétitivité', c'est la présence, comme en toile de fond, de l'idée de concurrence, voire simplement de compétition. La compétitivité ne saurait être quelque chose d'absolu : on est plus ou moins "compétitif" en fonction des autres compétiteurs, en fonction des concurrents.

Please-No-Dumping-Thank-YouC'est pourquoi, bien qu'interdit par le droit de la concurrence et dénoncé par la mauvaise conscience qui se cache sous l'habit du loyal-et-non-faussé, le "dumping" est très logiquement dans le droit fil de la compétitivité. Dumping commercial des entreprises, dumping fiscal des États, dumping social des États et des entreprises. L'objectif, par contre, est pour les entreprises toujours unique en dernière analyse : faire du profit - pour emplir les poches des "investisseurs" ou pour améliorer la compétitivité, c'est selon. En tout cas jamais pour améliorer l'emploi et les conditions de travail : la diminution de la masse salariale est une des principales variables d'ajustement pour augmenter la "compétitivité" (i.e. le profit, euh ! pardon la "rentabilité") ; par ailleurs, la qualité des conditions de travail a un coût certain. Du coup les États...

Bref, on baigne dans une concurrence régulièrement "faussée" et "déloyale" parce que nous sommes dans le grand bain de la compétitivité.

Alors pourquoi le ministre essaie-t-il de faire croire que la compétitivité est hors de ces eaux troubles de la concurrence ?

Ah ! Il parle de la "vraie" compétitivité ! Je n'avais pas bien lu le début de la sentence. La compétitivité dont parle les bons dictionnaire serait donc "pas vraie", fausse, mensongère ?

Vous m'expliquez, Monsieur le Ministre ? Et vous, les camarades du PS, vous ne publieriez pas un mot sur ce concept de compétitivité sur votre site ?


Posté par brich59 à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 01 janvier

Meilleurs voeux 2014 !

 
 
 
Meilleurs vœux 2014
Au nom de toutes les équipes d'Amnesty International, je suis heureuse de vous présenter mes meilleurs vœux, à vous et à tous ceux qui vous sont chers.
Je souhaite que 2014 soit l'année d'un monde plus juste et plus humain, d'où la barbarie et les injustices disparaitront.
   

Posté par brich59 à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Carlo Gesualdo, Madrigaux VI : Alme d'amor rubelle

Carlo Gesualdo - Sesto libro di madrigali: XI. Alme d'amor rubelle

Le premier de chaque mois, Brich59 propose un extrait de la discographie de La Chapelle des Flandres (source : YouTube). Sympa, non ?