lefigaro-cover

Et l'uèmpéïté du Figaro, c'est toujours ?

Ceci dit, je remercie l'UMP le Figaro d'écrire correctement le nom de l'ancienne ministre de Giscard qui s'illustra dans les années 70, affrontant le machisme et le conservatisme le plus ringard de la droite parlementaire d'alors.

On écrit Simone Veil et non Weil. Simone Weil, c'est une philosophe, disciple d'Alain et activiste syndicale à sa façon, avant de tomber dans un mysticisme épuré (foi catholique d'autant plus "dure" que Simone Weil était de tradition juive), qui ne reniait rien de sa vie antérieure mais avait la fâcheuse tendance à en passer les traits les plus saillants sous silence. En outre, une plume magnifique...