Selon le quotidien du Président sortant bientôt sorti, Sarkozy en appelle à la majorité silencieuse.

On comprend l'intérêt, pour la majorité sortante perdante, de clamer ainsi le poids de la majorité silencieuse : cette dernière ne démentira rien !

En appelant ainsi à elle, le roi d'Maubeuge fait un double rêve : rêve de majorité (perdue hélas !) et rêve de pouvoir sans contestation. Impossible rêve, je l'espère...