vendredi 24 février

Le 7ème mois

imagesSarkozy_droiteNicolas Sarkozy annonce qu'un accord a été signé avec Shell pour donner six mois de travail aux salariés de Petroplus...

Et le septième mois, ils se reposent ?


 

Posté par brich59 à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

De "l'intérêt proclamé" en politique...

Sarkozy_gaucheIl en va de l'intérêt proclamé avec insistance au peuple par les politiques, comme de l'intérêt proclamé avec insistance aux enfants dans les situations de divorces des parents : quand on insiste tant, c'est qu'on est vraiment allé trop loin dans l'oubli, c'est qu'il est de toute façon trop tard.

Effets de manche pour sauver sa peau. Ni plus ni moins !


 

jeudi 23 février

Y a pas que l'UMP qui pète les plombs !

Dommage !


Posté par brich59 à 19:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Populaire, populaire, est-ce que j'ai une gueule de populaire !

Ça y est ! Ça devait arrivé ! Le roi d'Maubeuge regrette sa soirée de sacre au Fouquet's en 2007 ! En digne successeur de Louis XIV, il vient de se rendre compte que Fouquet n'était pas fréquentable. Il en a même bafouillé, le pauvre, tout penaud qu'il est ! Il était temps, c'est vrai !

Ceci dit, je suis très déçu : je commençais à être convaincu que la brasserie Fouquet's était populaire comme disait Estrosi le Niçois et voilà que sa Majesté qui s'évente se vante d'aimer la France et son peuple méprise la brasserie de son sacre de 2007. Alors << Union pour la Majorité Populaire comme le Fouquet's >>, ça ne marche plus ? C'est redevenu Union pour la Majorité Présidentielle ? Ils ont si peur que ça ?

Le populo est tout déboussolé !


Posté par brich59 à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 22 février

Vous connaissiez ça ?

73042845Trouvé sur http://mpep34.canalblog.com/


 

Posté par brich59 à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 19 février

Racisme et politique

marine-le-pen-300x2901"Le livre sur ma table de chevet, ce sont les 'Fleurs du mal' de Baudelaire et je ne suis pas une droguée syphilitique", aurait dit la fille Le Pen, avant d'affirmer d'un ton docte : "Je pense que, dans notre civilisation éduquée, on a toujours su faire la différence entre l'homme et l'œuvre".

Quelques remarques s'imposent.

  1. Pauvre Baudelaire !
    Heureusement qu'un auteur n'est pas responsable de ses lecteurs ! Moi qui l'ai bien connu, je sais qu'il n'aurait pas aimé d'être posé là comme ça sur la quai de la Marine. Il détestait la mer et la Marine en général ! Il haïssait ce "mouvement qui déplace les lignes"... Alors le poser là, tout à côté de la Marine, c'est vraiment dégueulasse !
  2. "...faire la différence entre l'homme et l'oeuvre..."
    Ânnerie s'il en est ! Ça fait des lustres qu'on sait qu'il n'y a pas d'hypostase transcendante chez le créateur. S'il est certain que l'oeuvre échappe à son auteur, il est au moins aussi vrai que l'oeuvre ne saurait être détaché de son auteur de façon aussi tranchée. L'oeuvre est de l'auteur et l'auteur est dans l'oeuvre. Plutôt que d'étaler sa confiture livresque (la référence est ici Lagarde et Michard qui ne font que donner une vision tristement scolaire de la littérature...), la fille Le Pen ferait mieux de réfléchir, en appui par exemple sur le paradigme de la création dans l'Ancien Testament !
  3. "...notre civilisation éduquée..."
    Ah bon ? Y aurait-il des civilisations non-éduquées ?
    Mais c'est quoi, Madame la fille de, une civilisation éduquée par différence (vous aimez ce mot apparamment) avec une non-éduquée ? Vous faites peut-être référence aux propos de Monsieur Guéant ? Bon ! Je passe !
  4. Sacré Baudelaire !baudelaire_par_nadar
    Franchement vous m'épatez, Madame la fille de ! J'avais toujours pensé que ce poète était banni par la bourgeoisie : procès en 1857 pour "offense à la morale publique", censure qui s'ensuivit etc. Quand j'étais ado, j'ai lu Le diable au corps avec avidité. Radiguet y écrit ceci : "J'essayais de deviner ses goûts en littérature ; je fus heureux qu'elle connût Baudelaire et Verlaine, charmé de la façon dont elle aimait Baudelaire, qui n'était pourtant pas la mienne. Jy discernais une révolte. Ses parents avaient fini par admettre ses goûts. Marthe leur en voulait que ce fût par tendresse. Son fiancé, dans ses lettres, lui parlait de ce qu 'il lisait, et s'il lui conseillait certains livres, il lui en défendait d'autres. Il lui avait défendu Les Fleurs du mal. Désagréablement surpris d'apprendre qu'elle était fiancée, je me réjouis de savoir qu'elle désobéissait à un soldat assez nigaud pour craindre Baudelaire. Je fus heureux de sentir qu'il devait souvent choquer Marthe. Après la première surprise désagréable, je me félicitai de son étroitesse, d'autant mieux que j'eusse craint, s'il avait lui aussi goûté Les Fleurs du mal, que leur futur appartement ressemblât à celui de La Mort des amants. Je me demandai ensuite ce que cela pouvait bien me faire" (c'est moi qui souligne). Cette expression "assez nigaud pour craindre Baudelaire" est gravée dans le marbre de mon cervelet depuis mon adolescence et je ne conçois pas que Baudelaire ne choque pas les bourgeois, encore moins les intégristes à la Le Pen.
    Bref, là, franchement, vous m'épatez, Madame la fille de ! Ça cache sûrement quelque chose de pas clair !
  5. "...je ne suis pas une droguée syphilitique..."
    Ah, c'est là, le truc pas clair - qui justifie à lui seul l'appel contre-nature à Baudelaire !
    Disant cela, chère Madame, vous stigmatisez purement et simplement. Baudelaire - l'homme, puisque vous tenez à "faire la différence entre l'homme et l'oeuvre" par fidélité aux manuels scolaires du XIXème (je sais Lagarde et Michard date de 1948, mais il ne faisaitn que reprendre la façon d'enseigner du siècle d'avant) - est catégorisé, étiqueté comme drogué et syphilitique. Vous avez beau admirer l'oeuvre, vous ne pouvez pas ne pas stigmatiser l'homme. Stigmatiser, c'est marquer au fer rouge en punition d'un crime (sens avéré dès le XVIème siècle et toujours en vigueur). Baudelaire aurait donc commis un double crime la drogue et la syphilis. Pour ce dernier crime, ça me fait penser à l'emploi du terme 'sidaïque' il y a quelque vingt ou trente ans par un certain ... Le Pen. Dans la famille Stigmatiseurs, je demande le père ! Bref, ça stigmatise sec chez les Le Pen. Et ailleurs hélas ! Ça me rappelle en effet des pratiques récentes, témoignages de la
    pensée unique sarkozienne, pensée où la stigmatisation de l'autre tient lieu de réflexion profonde sur la diversité humaine... Mais j'en ai déjà parlé.
  6. Enfin, on remarquera que, mentionnant Les Fleurs du Mal, Madame la fille de voulait faire pièce de l'éccusation portée contre son papa d'avoir cité Brasillach, raciste de la pire espèce qui collabora avec l'occupant nazi et fut fusillé à la Libération pour cette raison. Elle fait remarquer que le roi d'Maubeuge a sur sa table de chevet à lui du Céline... Moi qui ne sépare jamais l'oeuvre de son auteur, je peux vous confier que je n'ai jamais pu lire une seule ligne de Céline, ni de Brasillach... parce que je n'ai nulle envie de valoriser de tels personnages et surtout que j'ai peur de gerber en lisant.
    Baudelaire, c'est autre chose !

Posté par brich59 à 20:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 17 février

Vous connaissez Youn Sun Nah ?

pochette

C'est tout simplement sublime !

Plus d'un an après sa sortie,

je viens d'écouter

le CD Same Girl.

Génial !

Youn Sun Nah (Same Girl est son second enregistrement) est déjà bien présente sur soundcloud, you tube, daily motion etc.
À découvrir avant d'acheter les CD!


Posté par brich59 à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

buzz bidon ?

Quand c’est Klarsfeld qui le dit, personne ne moufte, mais quand c’est Vaneste, alors là tout le monde hurle au négationnisme.  Alors arrêtons la propagande un instant et reprenons nos esprits :

Serge Klarsfeld, dans une interview au site de droite “Nouvelles de France” précise :

De France, il n’y a pas eu de déportation d’homosexuels. Un déporté homosexuel a bien témoigné, mais il est parti d’Alsace, territoire qui se trouvait régit par les lois allemandes.

C’est exactement ce qu’ a déclaré Christian Vaneste. (...lire la suite sur LibertésInternets...)


Posté par brich59 à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Fracassant ?

lefigaro-coverFracassante ! Fracassante !

Tu parles ! Les médias nous ont expliqué hier de long en large la première journée de campagne. Il a mangé je ne sais plus quoi au resto du coin et il a même pris le temps d'un café... Formidable, non ! Fracassant ?

En fait, s'il a fracassé quelque chose le Sarko, c'est bien la France qui prend l'eau de partout, où les cales de 5ème classe sont surpeuplées et les cabines du haut de plus en plus 1ère classe, etc.

Capitaine Fracasse la France, oui !


Posté par brich59 à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 16 février

la vérité si j'mens

lesechos-coverFaut quand même qu'il soit gonflé le mec !

Je ne sais si la Vème a connu plus bonimenteur et voilà-ti pas qu'il nous la fait "en vérité, mes frères...".
On se croirait dans une église catholique romaine (l'Église de la bonne civilisation la vraie), à l'heure de la Lecture ou à celle du prêche... Sauf que là c'est plutôt "en vérité, mes couillons..."
Bref la rhétorique du mensonge continue son bonhomme de chemin.

Quoi qu'il en soit, mes frères, le principal, c'est que copain Bouygues ait fait 36% des parts de marché grâce au chanoine ce mercredi soir.
Pour un non-événement, c'est quasi un miracle...


Posté par brich59 à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,