couvJe n'étais pas parti en vacances que le Figaro commençait déjà sa litanie du PS qui pète, qui explose, qui implose, etc. (cf. mon dernier post).

À peine suis-je revenu que je vois que la rente de situation est entretenu avec zèle comme le montre les unes d'hier.

Et mon petit doigt me dit que ce n'est pas prêt de cesser ;-)

No comment !