Je reçois depuis quelque temps une information concernant le cocktail-débat organisé par le MEDEF le 24 novembre prochain sur le thème de la justice, ou plutôt des relations entre le monde judiciaire et le monde enchanteur des entreprises, c'est-à-dire des patrons d'entreprises (on notera, en passant, ce raccourci saisissant mais si courant qui assimile entreprise et patron de l'entreprise)...

L'argument est le suivant :
Les relations entre le monde économique et le monde judiciaire sont complexes, d’abord parce qu’elles coïncident le plus souvent avec un contexte de difficulté ou de tension pour l’entreprise. Mais cette complexité intrinsèque est renforcée par des préjugés réciproques entre les chefs d’entreprise et les juristes.
Du côté du monde économique, on stigmatise la méconnaissance de la fragilité de l’entreprise et de son mode de fonctionnement. On souligne les conséquences graves que peuvent entraîner la longueur des procédures et les décisions du juge, notamment dans la phase d’enquête. On dénonce l’
a priori systématique « contre les patrons », notamment dans les juridictions sociales.
Du côté du monde judiciaire, on se méfie d’un justiciable présumé puissant et influent, capable de mettre en œuvre des moyens juridiques, mais aussi de lobby ou de communication, pour défendre ses intérêts.
Cette situation d’incompréhension est-elle insurmontable ? Comment créer les conditions d’une relation plus propice à l’exercice serein de la Justice ?
La mise en œuvre de formations croisées ou le développement de la mixité des juridictions sont-elles des solutions pertinentes ?
Quelles sont les autres voies envisageables ?


Magnifique manichéisme ! On se croirait à Hollywood ou chez Disney ou ... !

Vous, je ne sais pas, mais moi ça me rappelle cet article de décembre 2007 signé par la Présidente du Syndicat de la Magistrature, Emmanuelle Perreux, et intitulé : LA JUSTICE ENTRAVÉE ! C'était dans le n°3 de l'excellent Sarkophage. J'en proposais alors un schéma - que j'offre à Madame Parisot pour qu'elle en fasse profiter ses amis  :

19771398