jeudi 22 avril

Défendre la dignité humaine...

C'est vrai ! Ces personnes voilées, cachées, empêchées d'être vues, ça me fait bizarre !

Mais quand j'entends que le  roi d'Maubeuge veut l'interdire globalement au nom de la défense de la dignité de la femme, je glousse, pouffe, je piaffe et finis par risquer l'étranglement, comme l'autre avec sa cacahuète... Alors maintenant sa majesté se pose en défenseur de la dignité humaine ? Formidable ! Je connais quelques personnes bien intentionnées qui vont lui dresser la liste de ce qui lui reste à faire !

Au hasard :

  • répondre à la commission sur les droits de l'Homme qui épingle la France sur l'utilisation du Taser et du flash-ball

  • répondre aux demandes de dignité des enfants, des femmes et des hommes sans-papier au lieu de compter combien ils coûteraient

  • interdire au capitalisme financier ou autre de traiter les femmes et les hommes comme des sources de profit et de faire de leur vie ou de leur mort des variables d'ajustement de son bien-être à lui

  • supprimer le fameux droit de réserve des fonctionnaires quand la libre expression ne met pas en jeu la sûreté nationale

  • arrêter de démolir le système éducatif, précieux outil pour la valorisation des droits de l'humain et pour la capacité critique

  • cesser la pratique gouvernementale de stigmatisation de franges de notre société

  • etc.

mais aussi

  • interdire aux chaînes de télé d'imposer une augmentation brusque du volume sonore de leur émission quand elles diffusent de la publicité

  • pénaliser ceux qui violent l'intimité des individus et des foyers (marketing téléphonique, boîtes physiques aux lettres saturées, spams, etc.)

  • etc.

Allez, Majesté, encore un effort !



mercredi 21 avril

encore l'infopollution immobilière !

SERGICÇa y est ! Le printemps arrive et les allergies avec ! Allergie à l'infopollution disséminée par les agences immobilières ! Ce coup-ci c'est le SERGIC - qui, me semble-t-il, ne s'était pas encore rendu coupable de souiller ma boîte aux lettres récalcitrante.

Car elle est franche, elle, ma boîte aux lettres ! Elle met sous le nez du manant l'indication de sa volonté de n'être approchée que du facteur patenté.

Reste que, si le manant ne sait pas lire, l'indication est sans effet !

Mais, je pose la question : quelqu'un qui ne sait pas lire est-il honnêtement capable de négocier une transaction immobilière ?

En fait, c'est de deux choses l'une :

  • soit l'agent immobilier fait semblant de ne pas savoir lire et alors il est malhonnête de faire semblant,

  • soit il sait lire et il est  alors malhonnête de violer l'intimité de ma boîte aux lettres...

Je ne sais pas vous, mais moi, j'en déduis que l'agent immobilier est de toute façon malhonnête !

Une raison pour qu'il attende, non ?


Posté par brich59 à 21:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 20 avril

Improviser et expérimenter

Cœli et Terra accueille un
atelier d'IMPROVISATION VOCALE et d'EXPÉ­RI­MENTATION SONORE

Le stage se déroule en deux séries de 6 séances de deux heures, une série dirigée par Noémie Capron (improvisation codée), l’autre par Maurice Bourbon (expérimentations). Les chanteurs peuvent choisir entre les deux, mais le mieux est qu’ils participent à l’ensemble, car Maurice Bourbon assistera à la majorité des séances de travail de Noémie Capron et imaginera une articulation possible des deux ateliers, susceptible ensuite de nourrir les concerts Sur un fil ou Locus solus du chœur de chambre Cœli et Terra.

Ce stage d’improvisation vocale est ouvert à tout public, aucune expérience musicale ou vocale préalable n’est requise.
Il est aussi ouvert aux chanteurs, chefs de chœur, animateurs, débutants ou expérimentés, souhaitant approfondir la pratique de leur art et développer leurs ressources.
- Age minimum : 18 ans
- Nombre de stagiaires limité à 12.
- Auditeurs libres possibles.

Les intervenants
no_mieprendunephotoNoémie a 6 ans lorsque quelqu'un lui met un jour un violon dans les mains... Boulimique de musique, elle pratique tous les ateliers possibles : violon baroque, orchestres, chant, chant choral, écriture, électroacoustique, jazz etc. A 20 ans, elle rencontre la musique improvisée. Le plaisir et la sensation de liberté de cette pratique l'aspirent pendant plus de trois ans, et la poussent à faire des stages, et des performances sonores. En parallèle de sa vie artistique, Noémie pratique le métier de Musicien Intervenant et continue à se former vocalement (notamment au sein de Biscantor! avec Maurice Bourbon) et instrumentalement (violon, trombone).

Maurice Bourbon ? On ne le présente plus !

Renseignements pratiques

  • Dates : Vendredi 28 mai et 18 juin (20h – 22h) + autres dates déterminées à partir de septembre
  • Lieu : Salle de musique de l'église St Joseph rue de la Chaussée à ROUBAIX
  • Frais : adhésion à La Chapelle des Flandres [tarif normal : 16 €uros ; tarif réduit : 8 €uros pour les étudiants et les demandeurs d’emploi].
  • Pour plus d'info, télécharger ce document
  • Contact pour renseignements auprès de Maurice Bourbon ou à La Chapelle des Flandres.

Posté par brich59 à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 16 avril

Concert à Arras

ConcertConcert à l'Église St Nicolas en Cité à Arras, ce 27 avril à 20h30 !

L'ensemble vocal et instrumental Adam de la Halle (dir. Jean-François Fourmaux) donne deux magnifiques pièces :

  • la cantate 21 de Bach
  • la messe in Tempore belli de Haydn

Solistes : Juliette de Massy, Mathilde Cardon (en remplacement du contre-ténor prévu initialement), Michel Pastor, Christian Mogeon

(voir l'affiche ci-contre ou en pdf).


Posté par brich59 à 09:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 12 avril

Entourloupe à Amsterdam

2010_04_10_11h33m03__cTrois jours à Amsterdam. Promenade tranquille dans les rues et le long des canaux de la ville de Baruch Spinoza. Baruch, c'est-à-dire "béni", béni des élèves des classes de philosophie qui ont tant de mal à entrer dans son texte si dense...

Ce qui est sympa, entre autres merveilles, c'est qu'Amsterdam fourmillent de musées. Tiens ! As-tu essayé la nocturne du Musée Van Gogh, assidu lecteur, le vendredi soir ? Ce vendredi, admirant à l'aise les tableaux dans les étages, nous étions bercés dans le flot des scintillements charnus de trois xylophones installés au rez-de-chaussée. Magique !

Samedi, j'ai abandonné le groupe familial pour visiter le Bijbels Museum, le long de l'Herengracht. Le livre avec un l minuscule - son histoire, son édition - me passionne et la perspective d'un regroupement de témoignages autour de la Bible - le livre avec un L majuscule - dans la capitale hollandaise où l'imprimerie alla bon train dès le XVème siècle me remplissait d'espoir...

Le diable m'avait trompé ! De l'imprimerie hollandaise de la renaissance je ne vis rien, ou presque : la Bible Moerentorf (Anvers 1599) et un 2010_04_10_11h31m48__cmissel romain de 1620 d'Anvers également.

Par contre, si j'en avais eu désir et besoin, j'eusse été comblé de contempler irrésistible histoire du peuple juif, du Tabernacle à la Palestine, de la fuite d'Égypte à l'impérialisme.

Tout était là.
Tous les symboles forts.

La Bible comme prétexte du sionisme le plus affirmé, du colonialisme le plus revendiqué.

2010_04_10_11h28m58_ac2

2010_04_10_11h28m58_bc

2010_04_10_11h36m28__c

 

Devant l'une des vitrines,

j'ai pris conscience d'une continuité

entre les Croisades médiévales et

le colonialisme israélien.

Il me semblait toucher du doigt

la raison souterraine

qui empêche les peuples chrétiens

de vraiment dénoncer le génocide palestinien...


jeudi 08 avril

sans commentaire

elysee_guignolx2


Posté par brich59 à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 04 avril

Paroles paroles paroles...

Pendant la campagne présidentielle, en 2006/2007, le candidat Sarkozy avait promis d'éradiquer la pauvreté au pays du Fouquet's. Aujourd'hui force est de reconnaître que la promesse n'est pas tenue.  C'est la promesse inverse - non dite, mais très réelle dans son efficacité - qui l'est : la pauvreté augmente continûment. Bien sûr notre bon roi d'Maubeuge et ses roquets-laquais vont nous sortir le coup de la crise. Mais alors il faudra qu'ils nous expliquent pourquoi les riches s'enrichissent...

Le Président Mitterand aimait Dalida. Le roi d'Maubeuge, lui, aime surtout les paroles de l'une de ses chansons... et les Rollex.