samedi 27 février

Traitement documentaire de l'image fixe

50241912_pLa délégation régionale Nord-Picardie de l'ADBS tiendra, le 30 mars prochain, sa prochaine assemblée annuelle dans les locaux de l'Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole (Espace International, 299, Boulevard de Leeds - 59777 EURALILLE).

À cette occasion, elle invite quelques professionnels à discuter autour de la question du traitement documentaire de la photographie, et plus globalement de l'image fixe. Il sera question du droit de/à l'image  (Michèle Battisti), de la gestion numérique et de la numérisation d'image, ainsi que de la collaboration entre photographe et iconographe (Vincent Lecigne et Nicolas Fernandez), de l'analyse documentaire de l'image (Marie Després-Lonnet), des outils de gestion des photothèques (Éric Delcroix & Maryse Rizza).

L'ADBS présentera son bilan régional annuel certes, mais également - Flora Lagneau, déléguée générale de l'ADBS, nous faisant le grand plaisir d'être des nôtres - l'ensemble de ses activités au niveau national, y compris bien évidemment son offre de formation « images ».

En fin de journée, Emmanuel Persyn nous présentera  la photothèque de la communauté urbaine, dont il est responsable.

Bref ! Que du bon pour les documentalistes qui souhaitent en savoir sur le traitement documentaire de l'image fixe. La participation est libre, sous réserve d'inscription préalable. Les détails de la journée sont sur le site de l'ADBS et dans ce document à télécharger. Et je profite de ce message pour inviter les adhérents à voter pour le renouvellement du bureau... Le bulletin de vote électronique est (après identification).


Posté par brich59 à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 25 février

Paul Otlet et la bibliologie

J'étais à Mons en Belgique aujourd'hui : l'équipe du Mundaneum organisait un colloque. Passionante journée !

Stéphanie Manfroid, historienne archiviste et maitresse de cérémonie, nous a parlé de Paul Otlet et l’expérience du Musée International (De la dimension muséale à la présentation synthétique et didactique des connaissances).
Puis Jacques HELLEMANS a retracé ce qui avait conduit au fameux congrès international de 1910.

En deuxième partie de journée, nous avons entendu trois conférenciers :

  • Sylvie FAYET-SCRIBE nous a raconté comment elle était passée du travail historien à l'écriture romanesque ;

  • Felix SAGREDO FERNANDEZ ayant été empêché (grève d'avions), un des membres de l'équipe du Mundaneum a lu le papier qu'il avait préparé sur le thème de la création de la carte de San Franciso des Nations unies et la constitution européenne et du rôle éminent joués par les "documentalistes" Paul Otlet et Henri La Fontaine ;

  • Robert ESTIVALS a évoqué avec une force pédagogique hors du commun le rôle clé de Paul Otlet dans l’histoire de la Bibliologie.ScanImage001

En dernière partie,

  • Marie-France BLANQUET a évoqué le cercle des contemporains de Paul Otlet, précurseurs comme lui des sciences de l'information (voir les formidables portraits écrits par Marie-France sur SavoirsCDI) ;

  • Jorge Rodrigues FERREIRA a dressé l'histoire des relations entre Paul Otlet et les portugais Raúl Proença et Jaime Cortesão (de la direction de la Bibliothèque Nationale du Portugal).

Que du bonheur à entendre toutes ces paroles d'où émerge un personnage universel dans ses désirs et concret en son humanité !

J'ai profité d'être au Mundaneum pour acquérir le dernier ouvrage sorti des presses des Impressions nouvelles, Paul OTLET, fondateur du MUNDANEUM (1868-1944). Architecte du savoir, Artisan de paix. Et pour acheter le DVD de Françoise Levie (je n'avais qu'une mauvaise copie VHS de la diffusion de son film sur la RTBF)...


Posté par brich59 à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 23 février

Sans papiers ?


Posté par brich59 à 19:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 16 février

Dans la série "Et si les journalistes faisaient attention à ce qu'ils écrivent ?"

Les Échos de ce matin01 :

Retraites : Nicolas Sarkozy fait un geste en promettant cinq mois de concertation
Le chef de l'État a exclu, hier, lors du sommet social, d'imposer une réforme sur les retraites qui serait votée dès juillet. Un geste en direction des syndicats. Le texte de loi sera dévoilé en septembre. Les syndicats restent méfiants et prévoient de mobiliser le 23 mars pour peser sur les choix du gouvernement.

Trop gentil, non, ce roi d'Maubeuge ! C'est du moins ce que voudrait nous faire accroire le quotidien économique...

Il s'agit en fait, d'une nouvelle danse en vogue au Château, que nous nommerons "danse du gentil geste". Il s'agit tout simplement de faire deux pas contraires, celui qui va dans la direction souhaitée étant un peu plus étiré que le pas qui va dans la direction souhaitée par le partenaire. Nous avons déjà eu le cas récemment, lors du dénouement (provisoire) de l'affaire Clearstream : le Château dit Non, nous ne ferons pas appel : justice est rendue taratata. Après quoi le Parquet fait appel. D'accord, Parquet n'est pas Château ! Mais si le Château avait vraiment voulu qu'il n'y ait pas appel, le Parquet aurait obéi aux ordres de sa hiérarchie.

Aujourd'hui (ou plutôt hier), même histoire, mais inversée dans l'ordre des séquences : le Château dit à la population et à ses dignes représentants (syndicats) qu'il va falloir y aller sans négocier pendant des plombes, qu'on a assez perdu de temps comme ça sur la question des retraites taratata ; puis le roi d'Maubeuge arrive en promettant qu'il y aura concertation !

La clé de compréhension de cette danse du gentil geste est dans la reconnaissance de l'identité foncière entre les deux danseurs : Château = Parquet, Château = roi d'Maubeuge. Je me souviens, il y a  bientôt vingt ans, avoir publié un article où ce genre de manœuvre interlope (jeu de masque)  fonctionnait dans le cadre d'une analyse sur la méthodologie de la recherche-action dite de type stratégique...

Bref, revenons à aujourd'hui. Tout d'abord, nous devons remarquer qu'il est assez étrange qu'on soit heureux qu'il y ait concertation dans notre bonne République. Est-elle tant que que ça mise à mal ? Et par qui ? Passons ! Mais le pompon, c'est quand les milieux économiques font un titre de gloire à leur grand chef-adjoint à la politique, lorsqu'il ne s'agit que d'une manœuvre, une de plus, pour imposer le diktat du capital aux travailleurs, sans aller au clash avec les représentants des travailleurs, comme dit clairement la Une du quotidien économique. Tel est bien le véritable enjeu pour le patronat - qui peut donc féliciter son chef-adjoint à la politique.


Posté par brich59 à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 14 février

UGC missionne la police ?

Il y a quelques heure, Rue89 a posté une information pour le moins troublante : pour régler d'éventuelle infraction au règlement intérieur des salles UGC, les autorités de cette société n'hésitent pas à faire intervenir la marée-chaussée dans les salles de projection. Et il semble que ce ne soit pas la première fois...

Ce coup-ci, l'histoire est très édifiante : quelqu'un entre dans la salle avec une cannette de Coca qui n'a pas été acheté dans le complexe UGC...

Si c'est bien cela qui s'est passé, cela signifie que l'autorité policière, financée par les impôts des citoyens, est mobilisée pour garantir l'intérêt commercial très privé d'un commerçant. Il est en effet très clair que, toujours si cela est avéré (mais on compte sur la fiabilité a priori de Rue89 !), que le fait d'entrer dans une salle de cinéma avec une cannette qui n'a pas été achetée dans le complexe cinématographique ne saurait constituer un trouble de l'ordre public...

Étrange, non, cette histoire de forces publiques au service de la puissance commerciale privée ? Surtout après l'apparition de membres de la force publique en très bonne place sur une liste du parti du Président pour les régionales...

Vous avez dit collusion d'intérêts ?



No Sarkozy Day

NoSarkoyDayTous au rendez-vous sur la page de Jean-François Garsmeur, pour comprendre ce qu'est ce No Sarkozy Day programmé pour le 27 mars prochain...


Posté par brich59 à 00:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 13 février

Musique & Sciences humaines

La musique et les sciences humaines : entrevue publique du professeur Jean-Jacques Nattiez avec le philosophe Georges Leroux. C'est sur le site de l'Observation International de la Création et des Cultures Musicales, OICCM, de l'université de Montréal. À ne pas manquer !

entete01


Posté par brich59 à 02:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 12 février

Dans la série "Faites ce que je dis, pas ce que je fais"

Décidément, après le droit de propriété intellectuelle, c'est le code des marchés publics que bafoue nos chantres du libéralisme rénové ! La Cour des comptes l'avait pointé de son doigt autoritaire. Le PS avait demandé des investigations parlementaires - demande que le parti du roi d'Maubeuge   a tôt fait d'enterrer. C'est maintenant une association de lutte contre la corruption, la bien nommée Anticor, qui remet ça sur le tapis. Parrainée notamment par un certain Éric Halpen, l'association porte plainte contre X pour "délit de favoritisme", autrement dit pour violation du code des marchés publics, code qui est un modèle de libéralisme avancé et destructeur de dynamiques sociales et de solidarités...

Vive les juges et les associations citoyennes !


Posté par brich59 à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Auteurs médiévaux

Pour les besoins du cours Poétique de l'écriture scientifique :

  • Pierre de Beauvais

Cf. http://www.arlima.net/mp/pierre_de_beauvais.html

Le bestiaire.
Extrait sur le loup (édition en français moderne par Gabriel Bianciotto [1980])

  • Robert de Fournival

Cf. http://www.arlima.net/qt/richard_de_fournival.html

Le bestiaire d'amour par Richard de Fournival, éd. Célestin Hippeau, Paris, 1860

Le bestiaire d amour / par Richard Fournival. suivi de la Réponse de la dame / publ. pour la première fois d après le manuscrit de la Bibliothèque impériale, par C. Hippeau,...

Le bestiaire d'amour / par Richard Fournival. suivi de la Réponse de la dame / publ. pour la première fois d'après le manuscrit de la Bibliothèque impériale, par C. Hippeau,...
Source: Bibliothèque nationale de France

  • Brunetto Latini

Le Livre du Trésor
dans Gallica, à partir de l'interface proposée par le site de Lexilogos.
Le texte sur le loup est dans sa version originale, ici en français moderne...

  • Jean Corbechon, trad. de Barthélemy l'Anglais

Extrait du Livre des propriétés des choses consacré aux nombres.

Le reste à suivre...

Retour à la page principale


Posté par brich59 à 08:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :