AI_France_logoÀ Lille, vendredi dernier, des militants d'Amnesty International distribuaient aux manifestants un document où l'on pouvait y lire que, en Colombie, participer au défilé du 1er mai ou à d’autres activités syndicales légales et démocratiquement légitimes revient à s’exposer à un vrai danger. Au total, près de 2.200 syndicalistes ont perdu la vie en Colombie depuis 1991. Pour que cesse l'impunité qui couvre ces assassinats de syndicalistes, signez la pétition en ligne adressée au président colombien Álvaro Uribe Vélez.