lundi 16 mars

politique, commerce et illettrisme

L'encadrement du crédit est revenu à l'ordre du jour en France, au moment où les USA nous envoient des images de ces acheteurs de maisons bradées parce que saisies à des familles acculées aux dettes démesurées par un système où le prêteur (le riche) gagne sa vie sur le dos de l'emprunteur (ici, le pauvre)...
Très bien, que le crédit s'encadre, que les riches usuriers ne puissent faire n'importe quoi pour faire du profit, y compris en mangeant sur la tête des pauvres !

arcadim090316Mais comment faudra-t-il le dire aux agences immobilières, courroie essentielle du système de l'usure, élément opérationnel de l'appauvrissement des pauvres ?

En tous cas, elles poursuivent leur opération de pollution des boîtes aux lettres, de viol caractérisé de l'intimité bourgeoise.

Témoin ce carton dans ma boîte aux lettres aujourd'hui, ma boîte aux lettres qui porte la mention très explicite d'un refus de publicité...

Ils ne savent peut-être toujours pas lire les agents immobiliers...


Posté par brich59 à 19:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :