La France doit ratifier la convention sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille
Cette convention, adoptée le 18 décembre 1990, est entrée en vigueur le 1er juillet 2003. A ce jour 30 États l'ont signée et 39 l'ont ratifiée. Aucun État de l'Union européenne ne l'a signée ni ratifiée. La plupart des États signataires sont donc les pays d'origine des migrants.
 A plusieurs reprises ces dernières années, les autorités françaises ont clairement exprimé leur refus de s'engager pour le droit des migrants en ratifiant ce texte (voir les arguments avancés et les objections d'Amnesty International France).
Pour AIF, aucun de ces arguments ne tient. C'est pourquoi l'organisation lance une année de récolte de signatures, remises le 18 décembre 2009, afin de pousser l'État français à s'engager pour un plus grand respect effectif des droits des migrants et des membres de leur famille.

Signer la pétition en ligne
et inciter votre entourage à le faire aussi
!

source : Amnesty International France (Actionaute de janvier 2009)