samedi 26 juillet

Au pays vermeil

Au pays vermeil,
La vieille femme sourit,
Ignorant le rêve,
Collectant les peines
Ereintantes.


Posté par brich59 à 02:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 23 juillet

L'immobilisme avance à grands pas...

Que dit-on quand on dit : "Voici que s'avance l'immobilisme et nous ne savons pas comment l'arrêter"

[Edgar Faure, un jour a dit ça]


Posté par brich59 à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 21 juillet

Changer d'avis ?

Que dit-on quand on dit : "Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, je l'ai toujours dit" ?

[Jacques Chirac aurait dit cela, mais peu importe qui...]


Posté par brich59 à 01:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 19 juillet

Au pays des merveilles

Au pays des merveilles,
La jeune femme sourit,
Inventant le temps,
Caressant la vie
Etincellante !


Posté par brich59 à 02:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 17 juillet

Le cercle Bolloré

Voilà, Vincent Bolloré, le "frère" du président du pouvoir d'achat des Français a fermé la boucle, la boucle de la manipulation de l'opinion publique à des fins mercantiles - qui émargent à l'objectif global du libéralisme. Fabriquer l'opinion pour connaître les sentiments des gens pour les faire rêver de besoins inassouvis. À moins que ce ne soit dans un autre sens. Ça fonctionne toujours : magie du circulus viciosus...

Le_cercle_Bollor_

Le_cercle_Bollor_2

 

Face à ce frère, le cousin Berlusconi fait plutôt pâle figure, non ? Quant au vendeur de morceaux de cerveau de l'entourage de l'autre frère, le frère Bouygues, il est à la retraite !

Édifiant, non ? Je pense encore et toujours à Matin brun...


Posté par brich59 à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 16 juillet

Comprendre les inégalités

À l'heure où la rhétorique gouvernementale s'attache à brouiller les repères intellectuels du monde où nous vivons, la journée de formation proposée par l'Observatoire des inégalités prend tout son sens et toute son efficacité... Je reproduis le message de l'Observatoire.


« Comprendre les inégalités »
Journée de formation de l’Observatoire des inégalités

Quel diagnostic porter sur l’état des inégalités et des discriminations en France ? Comment s’articulent les différentes problématiques ?
Quelles réponses y apporter ? Fort de ses cinq années d’expérience de recherche dans le domaine des inégalités et des discriminations, le département formation* de l’Observatoire des inégalités propose son module : « Comprendre les inégalités » le 14 octobre 2008 à Tours.  

Cette formation, dispensée par les membres de l’Observatoire, s’adresse à tous les acteurs de l’entreprise, des associations ou des collectivités locales qui cherchent à mieux comprendre les transformations du monde contemporain et définir des pistes pour réduire les écarts qui séparent les citoyens.

L’Observatoire des inégalités s’appuie sur un réseau d’experts reconnus dans leurs différents domaines de compétence. La formation reposera sur les éléments quantitatifs et les analyses collectés par l’organisme sur notre site  www.inegalites.fr.

 

Les axes de travail qui seront abordés :

  • État des lieux des inégalités, interprétation des données, leur compréhension et les sources.
  • Portée et limites du débat sur les inégalités.
  • Perspectives historiques et philosophiques des inégalités.
  • Les inégalités de revenus.
  • Comment les inégalités forment un système.

Voir le programme détaillé
Voir les modalités d’inscription

         
Renseignements et contacts :
35 rue du Canal
37000 Tours
Tél. : 02 47 44 63 08
info-formation@inegalites.fr


Posté par brich59 à 08:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
samedi 12 juillet

Ci-devant citoyen Machin

Ci-devant citoyen Machin,
Holà ! Cessez de geindre !
A la machine qui tranche
Nous irons gaiement
Tous ensemble,
A la machine qui tranche
Le cou !


Posté par brich59 à 01:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 09 juillet

Un certain sens du dialogue

Nicolas Sarkozy assistera donc à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques, le 8 août à Pékin. On se souvient que, suite à la "crise tibétaine" du printemps dernier, le roi d'Maubeuge avait menacé de boycotter cet événement, estimant que les "conditions" de sa venue à Pékin étaient liées à la reprise d'un dialogue entre la Chine et le dalaï-lama. De sa décision, nous pouvons conclure que le dialogue a bel et bien repris entre les autorités chinoises et les moines tibétains.

sarko_1C'est sans doute pour confirmer cela qu'Amnesty International affirme que des milliers de "Tibétains croupissent [encore] en prison sans que le gouvernement ait publiquement dit où ils se trouvaient, et sans qu'ils aient été inculpés en bonne et due forme de quelque délit que ce soit"... Le dialogue est tellement bien rétabli dans le Tibet chinois que les journalistes étrangers y sont toujours interdits, que les outils de communication ont été confisqués, etc.
Tout ceci, par ailleurs, devrait rassurer ce grand défenseur des Droits de l'Homme qu'est Monsieur Vanneste, député UMP dans le Nord, qui écrivait il n'y a pas très longtemps ceci : "Il faut noter que l’information étant plus ouverte dans les pays démocratiques, ceux-ci ont droit à un nombre de pages plus élevé qui ne reflète pas nécessairement l’ampleur des problèmes rencontrés. Les États-Unis ont droit à 6 pages et la Chine à 4". Voilà donc la faute amnestienne réparée ! Que l'UMP se réjouisse ! Ceci dit, on n'a pas vu Monsieur Vanneste lors de la manifestation lilloise du 14 juin. Il y avait pourtant été invité...

Cette appréciation ultra-libérale du dialogue dans le discours de politique étrangère est en parfaite conformité avec celle qui fonctionne dans le discours de politique intérieure, sociale notamment. Regardez ce gentil Xavier Bertrand : les autorités chinoises n'ont décidément de leçons à recevoir de personne !


Posté par brich59 à 01:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 08 juillet

Merci Monsieur Uribe ?

Alvaro_Uribe_3On pourra comprendre l'émotion qui a pu conduire l'individu Bétancourt à remercier si chaleureusement le Président colombien et son armée de l'avoir libérer, elle !
Mais il faut savoir que ce Président-là avec son armée n'est pas vraiment un protecteur des libertés collectives et individuelles, notamment quand il s'agit des syndicalistes.
Ce n'est pas moi qui le dit mais Amnesty International !

sarko_1Vous me direz qu'il vaut encore mieux avoir à la tête de l'État, un suppôt de l'ultralibéralisme à la Sarko qui réussit à mécontenter par ses propos même les syndicats qui d'habitude se plaignent des syndicats ! Il paraît que ces propos humiliants pour les travailleurs et autres demandeurs d'emploi visaient à rassurer l'Europe sur la capacité de la France à avancer sur la question du dialogue social... Sûrement la politique comme on doit la faire, comme dirait ce bon Guéant !
Pauvres de nous !

Même que, poursuit le secrétaire général du château, nous (avec Ségolène Royal) devons "assumer que Nicolas Sarkozy est le président de la République, et a toute la légitimité pour exprimer l'émotion du peuple français". Eh bien moi, monsieur le secrétaire général, le Roi d'Maubeuge n'exprime que très très rarement mes émotions ! Je ne me sens aucunement engagé par le vote imbécile de tous ces couillons qui se sont laissés prendre dans les filets de la rhétorique médiatico - ultralibérale. Et pourtant je suis du peuple, sûrement très très plus que l'ancien maire de Neuilly sur Seine, sa très très actuelle majesté du château !
Pauvre de moi !


Posté par brich59 à 01:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 07 juillet

"Ensemble pour faire gagner la France"

Blog "Ensemble pour faire gagner la France"- UMP - Nicolas Sarkozy
Blogs de la France d'après. Blog de Nicolas Sarkozy et de l'UMP.
Blog pour faire ensemble gagner la France.
blog-ump.typepad.fr/

"Ensemble pour faire gagner" est devenu l'expression magique, le sésame de la politique libérale française.

Admirez tout d'abord cette confusion (une règle sarkozienne) : celui qui se dit Président de tous les Français est partie intégrante de la trademark d'un parti politique, partisan par définition, l'UMP. Comme s'il avait besoin de s'adosser à l'image d'un parti politique pour être visible. Admirez comme il est humble ce président-là ! Mais surtout, admirez comment les choses se disent à l'envers chez ces gens-là ! Ce parti ne serait-il pas plutôt gouverné, manipulé par ce Président-là ? Regardez ce qui s'est passé concernant l'audiovisuel : aux alentours de Noël dernier, le témoin de mariage du Président et parrain du prince Louis, par ailleurs propriétaire de la première chaîne privée de télévision, adresse à son copain Président un livre blanc - dont l'une des doléances est la suppression de la pub sur la télévision de service public. Le Président décide, dans la solitude de sa conscience politique, qu'il ne voit aucune raison de ne pas satisfaire à la requête de son ami, et donc décide qu'il n'y aura plus de publicité sur le service public de télévision. Puis confie à ses sbires élus du peuple le soin de faire la bouillabaisse qu'il faut pour que la décision soit effective. Les élus rendent des propositions de bouillabaisse - dont le Président valide la recette non sans forcer sur le piment, histoire qu'on ne sente plus rien du tout au goût... Le rôle des élus UMP là dedans ? Juste le rôle de ceux qui se mettent Ensemble pour faire gagner Martin Bouygues. Les communicants et autres "cérébrovioleurs" sont aux manettes de la France, vous pouvez dormir tranquilles... Vous aurez juste à payer davantage pour que l'harmonie règne en France...

Ce qui est assez remarquable également dans la présentation de ce blog UMP, c'est que la rhétorique est la même qu'au temps de la campagne pour l'élection présidentielle. Comme s'il ne s'était rien passer le 6 mai 2007 ! Ou bien comme si leur compétence langagière était limitée au point d'en être restée au dernier moment fort et vivant de leur parti politique. Il est vrai que, depuis mai 2007, l'UMP radote et rogne de vieux os !
En fait, quand on superpose à cela, le ton belliqueux qui caractérise le discours du Président et de ses godillots, on sent comme un malaise : le 6 mai n'est rien, la première année de règne Sarkozy-UMP n'est rien, tout va se révéler plus tard. Les Français ne perdent rien pour attendre, comme on dit. La guerre est déclarée, mais rien n'est joué : les sarko-troupes doivent rester mobilisées etc. On a ici un messianisme politique de premier plan. Le marxisme politique n'est rien à côté, du pipi de chat ! Les sarko-troupes vont libérer la France de ses vieux démons, au Kärcher s'il le faut !

Enfin, on est dans une mécanique rhétorique d'une rigidité absolue mais d'une efficacité redoutable en terme de manipulation des foules. Dans des énoncés comme "faire gagner la France", ou "la France d'après", il n'y a rien de palpable, juste une direction indéfinie... Rhétorique publicitaire. Termes creux mais accrocheurs !
Se demander de quelle France on parle là, par exemple, est relégué au second plan, tant on se sent porté par un souffle prometteur.
Et puis les termes peuvent peuvent s'échanger, ça fonctionnera toujours :

"Ensemble pour faire gagner l'UMP"
"Ensemble pour faire gagner Nicolas Sarkozy"
"Ensemble pour faire gagner la France"

Mieux, on peut même supposer des égalités forcées et/ou partisanes :

"Ensemble pour faire gagner l'UMP = Nicolas Sarkozy"
"Ensemble pour faire gagner l'UMP = la France"
"Ensemble pour faire gagner Nicolas Sarkozy = l'UMP"

"Ensemble pour faire gagner Nicolas Sarkozy = la France"

"Ensemble pour faire gagner la France = Sarkozy"

"Ensemble pour faire gagner la France = l'UMP"
etc.

Quand je constate de telles mécaniques dans les discours de la politique, je ne peux pas ne pas penser à tous ces grands manipulateurs de foules qui ont abîmé le monde au siècle dernier. Relisez juste l'article Propagande de Wikipédia, vous comprendrez ce que j'ai en tête... Ça, plus le fait de la grande collusion politico-médiatique qui caractérise l'ère sarkozienne, vous comprendrez que je ne peux pas ne pas penser à la nouvelle de Franck Pavloff, Matin brun. Et ce n'est pas le décret publié ce 27 juin - constituant l'acte de naissance d'Edvige - qui va me rassurer !

Ensemble, dénonçons la rhétorique

creuse, trompeuse et belliqueuse !


Posté par brich59 à 01:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,