mercredi 24 octobre

Le Roi d'Maubeuge contrebandier ?

Voilà ! Il l'a fait ! Faire la nique aux français qui ont majoritairement voter contre le traité constitutionnel européen !
- Ils l'ont refusé quand on leur a demandé leur avis ? Qu'à cela ne tienne ! On leur imposera de force !

Belle démocratie en vérité.
Une démocratie que l'affiche de l'UNEF rend finalement assez bien !


Posté par brich59 à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 23 octobre

Régimes spéciaux de retraite ?

Qui a dit "spéciaux" ?
Réponse sur dailymotion


Posté par brich59 à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Le "souhait" du Roi d'Maubeuge

"Si j'ai voulu que fût lue la lettre si émouvante que Guy Môquet écrivit à ses parents à la veille d'être fusillé, c'est parce que je crois qu'il est essentiel d'expliquer à nos enfants ce qu'est un jeune Français, et de leur montrer à travers le sacrifice de quelques-uns de ces héros anonymes dont les livres d'histoire ne parlent pas, ce qu'est la grandeur d'un homme qui se donne à une cause plus grande que lui." (Extrait de l'allocution du Président de la République, le 16 mai 2007)

DONC,
selon notre bon Roi d'Maubeuge,
être français, c'est être communiste ?
Non ?

Ça me fait penser à une note de Baudelaire qui disait (je cite de mémoire) : Avis aux communistes, tout est commun, même Dieu ! Quel perfide ce Baudelaire ! Quel mauvais esprit !


Posté par brich59 à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 22 octobre

Sarkozy l'a rêvé. Daubresse le fait !

Quelle histoire ! Cette instrumentalisation électoraliste et démagogique de l'histoire !

Un tout jeune communiste est pris en OTAGE* par les occupants allemands, sur la base d'une liste élaborée par un fonctionnaire français aux ordres de l'occupant. Il est froidement fusillé avec d'autres communistes pour venger un soldat allemand assassiné. Une vie allemande valait en ces temps d'obscurantisme plusieurs dizaines de vies communistes !
Et voilà qu'il devient le symbole de l'hommage sarkozien au courage de la jeunesse et de résistance ?!?!

Si c'est pas de la basse récup, ça !
Peut-être le sens de l'ouverture, chère au cœur tactique au Roi d'Maubeuge ? Moi je pencherais volontiers vers le sens sarkozien de la provocation idéologique.

À la limite, seule la famille communiste pourrait à mon sens légitimement commémorer ce sacrifice non demandé. C'est clairement ce que je pense, bien que les commémorations ne soient pas mon fort - je veux dire les commémorations tournées exclusivement vers le passé... Je me demande toujours, par exemple, pourquoi le 11 novembre est encore une fête nationale !

Bref ! Le jeune Guy fait l'objet d'une lutte ridicule entre élus. Le Roi d'Maubeuge a renoncé à investir un établissement scolaire. Il a bien fait ! Mais son copain nordiste Daubresse, lui, a choisi de s'imposer dans le principal établissement scolaire de sa ville de Lambersart.

Le PS local a râle, à juste titre.
Pour se justifier, celui à qui Maurois va bientôt passer le relais de la présidence de la Communauté urbaine lilloise, ne trouve rien de mieux que de dénoncer son adversaire politique communiste, signalant que Michelle Demessine, sénatrice communiste, sera elle au lycée Baggio, de Lille - et que, là-bas, le PS ne manifeste pas... Monsieur Daubresse n'a semble-t-il pas tout compris.

Ou alors il est lui aussi partisan tactique de l'ouverture ? Mais ça ne se voit pas vraiment sur le terrain !

*Un otage, oui un OTAGE, un vrai ! Pas un de ces ploucs qui attirent comme des mouches à... les caméras de nos chères télévisions pour se plaindre d'être pris en otages par ceux qui luttent pour leur survie économique et politique...


vendredi 19 octobre

Des voix roubaisiennes fêtent leurs vingt ans !

Le 11 novembre, la commémoration ne vise pas forcément ce que l'on croit !

Ce 11 novembre 2007,
c'est l'ensemble vocal le "chœur de chambre" Cœli et Terra
qui fête, avec son chef-compositeur,
ses vingt ans et donne concert pour l'occasion,
avec un programme Maurice BOURBON.


11nov_fly

11nov_flyV

Je vous communiquerai le déroulement du concert très bientôt. Pour maintenant, vous pouvez toujours diffuser ce tract, ici en pdf.


 

Posté par brich59 à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

information urgente

Le libéralisme a lancé son offensive sur les conditions de travail et les conditions matérielles d'existence des salariés. Une minuscule majorité de Français en a décidé ainsi, constituée, pour la différence avec la grande minorité qui n'en voulait pas, de retraités.
Et ce sont les retraites des actuels actifs qui constituent l'un des principaux fronts de bataille actuel du libéralisme. Il est clair que ce n'est une petite partie de l'activité du front ultra-libéral, qui entend, au bout du compte, défaire tout ce qui a été fait depuis 1944 (cf. le fameux récent article de Denis Kessler dans Challenge). Le Général doit se retourner dans sa tombe !

En attendant mieux, je vous propose un document diffusé par les cheminots CGT du Nord-Pas de calais, qui montre l'entourloupe gouvernementale :

retraite

Si la partie droite de cette image n'est pas visible (ce qui arrive trop souvent sur ce blog!),
cliquez droite sur l'image et affichez-là, elle vous apparaîtra entière...

avec un graphe parlant :

retraite1

Si la partie droite de cette image n'est pas visible (ce qui arrive trop souvent sur ce blog!),
cliquez droite sur l'image et affichez-là, elle vous apparaîtra entière...

J'aimerais bien que messieurs Fillon et Bertrand commente ce document. Mes colonnes leurs sont ouvertes.


Posté par brich59 à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 18 octobre

Vive le roi !

« Sarkozus, collusionis Rex, collusionarum collusio », c'était le titre de mon message du 31 décembre 2005. Eh oui ! Déjà bientôt deux ans ! Sachant qu'on aurait pu dire ça comme ça bien plus tôt...
Cette caractérisation du Roi de Maubeuge prend un relief très intéressant, quand on apprend que c'est le secrétaire général de l'Élysée qui aurait pris les choses en main pour accélérer la procédure de divorce. Ce n'est pas moi qui suce cette hypothèse de mon pouce, c'est Ghislaine Ottenheimer qui la publie dans ces termes sur le site du NouvelObs ce matin.
Un relief d'autant plus intrigant que Sa Majesté avait demandé, je ne sais plus quand, qu'on ne mêle pas sa vie privée à ses responsabilités publiques, et qu'on le laisse tranquille sur ses affaires de couple...
Ce que c'est d'être roi !


Posté par brich59 à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
mardi 16 octobre

caricatures et tyrannies

Un tyran, ça soigne son image. Normal.
Le culte de la "personnalité" est à ce prix.
Sauf qu'on est en démocratie.
Formellement, du moins.
C'est la fonction politique qui compte,
pas l'individu qui l'occupe.
Normalement, du moins.

Il y a bien un biais :
assimiler purement et simplement la fonction et l'individu.
C'est le pied de la tyrannie contre la porte de la démocratie.

Qu'un syndicat important juge que ses adhérents sont grugés par l'autorité politique suprême,
c'est son droit le plus strict.
C'est même son devoir de veiller à ce qu'ils ne soient grugés
par personne.
Déjà qu'ils sont pas très riches,
si en plus on leur pique le peu qu'ils avaient !

affiche_unef_haut_

Quand je dis "gruger", je suis faible dans l'expression.
Si je me laissais aller à davantage de poésie,
je dirais tout cru qu'ils se font baiser...

Que peut un doigt d'honneur contre ça ?
Sauf à être intégriste jusqu'au ridicule,
on ne peut que sourire en se disant non pas
"ils l'ont dans le ..."
mais "tiens, ça y est ! Ils commencent à comprendre !"

affiche_unef_bas_

Allez les jeunes, on se bouge !
On ne se laisse pas manger tout cru par Saint Fric,
l'ange déchu, le diable qui les habite !

...

J'arrête : sinon je risque d'être accusé d'incitation à la rébellion !


lundi 15 octobre

Faire connaître et reconnaître l’apport de l’immigration en France

"Faire connaître et reconnaître l’apport de l’immigration en France", tel est le rôle que se donne la Cité nationale de l'histoire de l'immigration, ouverte depuis peu.

cnhi2Rôle de premier ordre, si l'on en juge par le niveau de racisme des français, et la qualité humaine du projet politique du roi de Maubeuge !
Dernier exemple en date de cette grande qualité humaine, comme une concrétisation de la promesse faite publiquement par la France de protéger toutes les femmes victimes de violences : une jeune femme de 20 ans, Madie Fofana, est menacée d'expulsion pour être mariée de force...
Si vous voulez aider notre beau pays à tenir ses promesses, vous pouvez envoyer un mot au Préfet de l'Isère - tout le matériel est ! N'hésitez pas : s'il doit y avoir du patriotisme dans nos comportements, peut-être s'exhibe-t-il le mieux et le plus utilement en rappelant à nos gouvernants que, bien au-delà de toute démagogie sécuritaire, notre pays possède des qualités humaines qui furent exemplaires et qu'ils n'ont pas le droit de brader sur l'autel de leurs quêtes individuelles de pouvoirs non moins individuels !

Après avoir envoyé votre pétition, allez donc à la Cité...

tetiere

Cité nationale de l'histoire de l'immigration
Palais de la Porte Dorée
293, avenue Daumesnil
75012 Paris


Posté par brich59 à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 03 octobre

La grande salade, à la sauce amère !

Décidément, les politiques ne sont jamais si forts que quand ils disent n'importe quoi ! Regardez cette histoire de fusion UNEDIC/ANPE.
Lisez donc le début de l'édito de Nicolas Barré dans Le Figaro d'aujourd'hui : Le bon sens voudrait qu'un demandeur d'emploi n'ait pas affaire à des guichets différents. Le bon sens voudrait que l'indemnisation du chômage ne soit pas totalement déconnectée de la recherche d'emploi. Bref, le bon sens serait que les deux entités fusionnent pour rendre le meilleur service possible aux chômeurs. Etc.
On appréciera l'amalgame thématique exhibé dans ce texte, et surtout les non-dits qui en disent long !

  • Primo, on enchaîne - comme s'il allait de soi (le fameux "bon sens") que tout cela est lié par des relations de causalité - l'intérêt du chômeur en tant que chômeur et la nécessité de connecter indemnisation du chômage et recherche d'emploi ! Il est vraiment formidable cet éditorialiste ! Il vraiment dans le moule de ce libéralisme arrogant qui veut faire porter au chômeur la responsabilité de sa propre condition de chômeur ! Pourquoi ne pas tout simplement, avec "bon sens", considérer l'indemnisation du chômage comme une réparation faite au salarié jeté sur les bords du marché du travail par l'entreprise qui usait et abusait de sa force de travail puis n'en veut plus ? Que l'indemnisation s'arrête lorsque le chômeur n'est plus chômeur, certes. Cela veut dire que l'indemnisation du chômage est directement connectée à la qualité de chômeur de celui qui la perçoit.

  • Deuxio, affirmant que notre service public de l'emploi a historiquement échoué, notre éditorialiste voudrait nous laisser entendre que le chômage est dû à l'incompétence du SPE ! Si le nombre de chômeurs est si élevé en France, ce n'est pas du tout parce que la politique social du patronat le décide ainsi ; ce n'est pas du tout, mais alors pas du tout, parce que les chefs d'entreprises licencient pour faire toujours plus de profit... Non non ! Quelle idée ? S'il y a des chômeurs en France, c'est juste parce que les personnels de l'ANPE font pas bien leur boulot et sont incapables de travailler avec les personnels des ASSEDICs etc. taratata.

  • Tertio, on notera tout le mépris pour les travailleurs sociaux qui rament pour colmater les brèches que le patronat peu soucieux de l'impact social de son comportement taillent dans le pays. Notre éditorialiste ne parle-t-il pas des petits barons locaux du social ? Dans la même veine, on remarquera le même mépris envers ceux qui vendent leur force de travail, ce qui est le premier bon sens cette l'idéologie libérale  où les demandeurs d'emploi [doivent être] pris en charge le plus efficacement possible, comme s'il s'agissait de déficients mentaux ou je ne sais quoi !

  • ...

J'arrête, ça m'écœure ! Toute cette logorrhée juste là pour nous faire avaler la toujours plus grande précarisation des salariés, la toujours plus importante dégradation des conditions de travail... et pour, peut-être - mais Dieu qu'ils sont sots de faire ainsi ! - donner bonne conscience à un patronat et un gouvernement qui n'hésitent pas à verser la larme devant les caméras... et jure leurs grands dieux qu'ils ne vivent que pour faire le bonheur de la France !