samedi 30 juin

bollo niais ?

Lu dans Métro, lundi 25 juin - Métro, le journal gratuit de Bolloré l'ami-yacht de Sarko - en page 4 :

brich59_1

On remarquera les rapprochements terribles : Clearstream/Chirac, UMP/TVA sociale, délinquance.
Ce n'est pas moi qui ai fait ce rapprochement, c'est Bollo-yacht ! Alors...
D'ailleurs, ledit Bollo a inventé un nouveau concept ! C'est quand même beau les capitalistes créateurs ! Il s'agit d'expliquer que le risque de délit d'initié est en fait un risque du métier... si j'ai bien compris !?!

brich59_2


Posté par brich59 à 03:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 29 juin

Le bon mot de l'UMP

Lu, ce jour, sur AGORAVOX, comment le secrétaire général délégué umpLYONde l’UMP parle de la candidate (malheureuse) du MoDem à Lyon... Je n'ose pas écrire ce bon mot ici, tant je suis accoutumé à parler châtié ... Mais, si vous voulez entendre ce bon mot de vos propres et chastes oreilles, je ne résiste pas au malin et coupable plaisir de vous dire que c'est sur DailyMotion ...
TOUS À VOS CASSETTES pour cette leçon de parole ... comment i'dit Sarko ? ... de parole efficace !

On notera que, stigmatisant ainsi une femme politique d'un autre bord que lui, le responsable de l'UMP est dans la droite ligne de la pensée unique sarkozienne, pensée où la stigmatisation de l'autre tient lieu de réflexion profonde sur la diversité humaine... Quand on sait que la stigmatisation est la figure de base du racisme et de l'antisémitisme (cette vérité confondante n'est bien sûr pas de moi, mais de Raymond Aron qui se définissait lui-même comme homme de droite !), on comprend hélas le résultat de la présidentielle ! Je pense que les français sont racistes au fond d'eux-mêmes, alors même qu'ils n'osent pas toujours se l'avouer !

On notera également, mais sur un autre registre, que l'UMP (c'est-à-dire Sarkozy soi-même en personne) pourrait profiter de l'affaire pour se débarrasser de celui qui pourtant ne fait que parler comme on pense à l'UMP (c'est-à-dire ...) ... Mais, là, c'est une autre histoire, du genre de celle du lâchage du bordelais !


jeudi 28 juin

Nicolas Sarkozy, une république sous haute surveillance

Qu'on se le dise !

Serge PORTELLI,
vice-président du Tribunal de Paris,
membre du Syndicat de la magistrature,
sera à la MEP
Maison de l'Éducation Permanente, 1 place Georges Lyon, Lille
ce samedi 30 juin, à 14heures

sur le thème
NICOLAS SARKOZY,
"une république sous haute surveillance"




Sarkozy, l'homme des trusts

À présent que le Parti de la presse et de l'argent
a installé son avocat d'affaires à la présidence,
toute critique du pouvoir
passe par la critique des médias...

[la suite en cliquant sur l'image ci-dessous]

PlanB



Posté par brich59 à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 26 juin

Le capital confiance du Président

On en rirait, si l'heure n'était si grave !
Lu en page 10 de Libération ce matin :

Sarkozy accroît son capital confiance.
Selon notre sondage LH2, le Président totalise
63 % d'opinions positives
.

logoLib_Deux français sur trois sont donc heureux que 53% des électeurs votant le 6 mai dernier aient permis à Nicolas Sarkozy de gravir la dernière marche de son irrésistible ascension personnelle ! Giscard doit se retourner dans son costume étriqué ! Deux français sur trois, c'est quand même quelque chose ! Bon d'accord, c'est surtout chez les personnes retirées de la vie active comme ont dit (plus de 65 ans), chez les personnes qui ont une retraites calculées au plus avantageux, chez les personnes dont les générations plus jeunes financent le bien-être alors même que ces générations plus jeunes vont voir leur bien-être amputé par ce bon Nicolas, bref, c'est chez les très vieux que notre Président fait un carton ! Un mois et demi après, c'est pareil, mais en mieux ! La France gâteuse est gâtée.
Et le journal de détailler les points de satisfaction des 2fr./3. Dans l'ordre décroissant de l'indice de confiance :

  • préserver l'environnement (71%)
  • réduire l'insécurité (70%)
  • réduire le chômage (58%)
  • réduire les injustice sociales (51%)

Pour rester poli, je dirais volontiers que les Français ont de la merde dans les yeux. Il est vrai qu'avec l'âge, les yeux s'abîment... Je n'en dis pas davantage, de peur d'être désagréable.

Par contre, j'aurais aimé qu'on pose aux sondés la question "renforcer la démocratie". Ils auraient sûrement répondus massivement oui, pour cause d'ouverture. Non ?
J'aurais aimé parce que, juste à côté de cet article, il y a un autre article intitulé :

L'Élysée verrouille la tête de l'UMP

En gros, le culte modernisé de la personnalité fonctionne à plein, avec toutes les dérives antidémocratiques possibles, celles que l'on imagine mais les autres également. Ça commence à l'intérieur, dans sa propre famille où la contestation est censurée dans sa possibilité même, puis ça continue au dehors plus tard, trop tard pour que les soumis puissent réagir. D'ailleurs, si les Français n'avaient pas de la merde dans les yeux, il comprendraient que le travail a déjà commencé avec la pratique de l'ouverture politique notamment, pratique de soumission de l'individu qui concrétise l'ouverture, et partant pratique de musellement ou de dévaluation de la contestation possiblement issue de la famille d'origine de l'ouvrant...

Mais là ça devient franchement compliqué et c'est impossible d'expliquer ça au peuple de France qui maintenant attend de se faire bouffer tout cru, en se disant : "il travaille cet homme-là, attendons de voir le résultat de son effort". Au bout de l'attente, il y aura la déception

  • parce que l'environnement ne sera protégé qu'au prix de l'accroissement de la rentabilité économique,
  • parce que l'insécurité, si elle est vaincue, ne sera vaincue qu'au prix d'une soumission généralisé (une sorte de couvre-feu qu'on nous présentera comme sociétal),
  • parce que le chômage, s'il disparaît jamais, basculera en précarisation sociale à outrance,
  • parce que les injustice sociales vont [donc] s'exacerber et se multiplier.

Expliquer tout ça, ce n'est pas évident. Comment faire comprendre au peuple de France les risques réels qu'il encourt aujourd'hui... Les slogans style "travailler plus pour gagner plus" sont plus simples à faire comprendre, tout simplement parce qu'il n'y a rien à comprendre, rien à analyser. Juste une fausse évidence logique à gober... Comme dit Raffarin, il n'y a que Sarkozy qui sait parler au "bas peuple"...



lundi 25 juin

autojustification et soumission

J'ai toujours pensé que les développements rhétoriques des uns et des autres avaient pour fonction de dernière instance de justifier a posteriori le comportement social, la vie même de celui ou celle qui les construit... Un de mes proches est ainsi fait que toutes ses théories sociales et politiques - et cela va même jusqu'à la façon de cuire le foie gras !- étaient proférées avec l'exclusive finalité d'une autojustification intégrale. Une sorte d'auto-absolution par le discours.
Ainsi Bockel, qui constate le mauvais état de santé interne du PS... et le déplore ! Comme s'il n'y avait pas contribué à sa façon et comme s'il ne s'agissait pas, pour lui maintenant, de justifier a posteriori sa trahison... Vous allez voir que ce bon Nicolas va nous refonder le PS ! Après l'avoir liquidé !
Clipboard01Moi je trouve qu'il est quand même très fort le Nico : avoir mis sous le joug l'une des fondatrice du mouvement né dans les banlieues Ni pute ni soumise ! Toute la question maintenant est de savoir quel chemin conduit de la soumission à la prostitution politique...

À côté de ça, Vanneste refuse d'être évincé de la photo gouvernementale ! J'adore la couleur de fond de l'appel de Une de 20minutes (rose) ! Et aussi son titre en page deux :

Clipboard01

Au moins là, on comprend à quel niveau se place le débat !

Bonne semaine !


Posté par brich59 à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 22 juin

Au pays de Voltaire et d'Hugo

Au pays de Voltaire et d'Hugo,
un français sur mille est en prison,
un français sur vingt est en situation d'illettrisme.

Belle et douce France en vérité.
Le libéralisme a beaucoup de vertus.
Notamment celle de produire ses exclus
- cette bonne vieille "armée de réserve",
de plus en plus nombreuse
au train où va le souffle libéral.

Où sont les humanistes français
qui énonceront clairement les enjeux humains
de notre vie réglée sur le papier millimétré
de l'efficacité économique
c'est-à-dire du profit de quelques uns ?

Mais les Français semblent ainsi faits
qu'ils se choisissent avec délice
un avenir pour les noircir.


Grande soirée du 21 juin

ManguelD'abord Chasseneuil-du-Poitou, 19h. Alberto Manguel tient salon avec une bande de documentalistes - dont je suis. Quelle énergie intellectuelle, cet Alberto argentin canadien poitevin ! Sage polyglotte, citoyen du monde, lecteur pour JL Borgès, lecteur devant l'univers. Le temps a vite passé à écouter ce quasi-sexagénaire parler de sa bibliothèque aux 30.000 volumes, de la bibliothèque d'Alexandrie - l'ancienne comme la nouvelle -, de la médiathèque de Poitiers et du bibliobus qui passe dans son village... De bons mots donnent le change à de profondes réflexions qui, l'air de rien, vous plongent dans les abîmes d'une pensée enfouie enfin ragaillardie. Je ne répéterai ici les dires de l'historien de la lecture. Je me les garde, au dedans de moi, pour qu'ils fructifient et sèment dans les sillons de la pensée profonde les graines de la liberté de penser, de la liberté d'apprendre à réfléchir...
poitiersPoitiers, 22h, fête de la musique. J'ai raté les petits concerts sympas qui m'auraient sûrement intéressé (musique chorale, orgue, etc.). Tant pis. Je déambule dans les rues de Poitiers. Ça musique partout. Place de l'hôtel de ville, un ensemble de cuivre joue jazzy. Pas mal, belles sonorités malgré un rythme quelque peu raplapla. Sur le côté de la place passe un cortège de percussions genre carnaval brésilien mâtiné bande du Bronks. Peu à peu les rythmes endiablés quoique maîtrisés des percussions couvrent l'ensemble de cuivres jazzy. Ça commence par une curiosité sourcilleuse et inquiète. Ça devient une cacophonie insupportable. Ça se prolonge en étouffement des cuivres par les percus. C'est celui qui fait le plus de bruit qui se fait entendre ; ou plutôt c'est celui qui a le plus de moyens qui écrase l'autre, sûrement au nom de la liberté, de la liberté du libéralisme, pas celle du respect de l'autre. La bande genre Bronks fait le tour de la place, prenant le temps d'étouffer l'ensemble de cuivres qui poursuit ses gestes inaudibles. Puis les percus s'engouffrent lentement dans une rue jusqu'à ce qu'on ne l'entende plus. Ouf, les cuivres respirent ! Nos oreilles se réhabituent doucement à la musique, c'est-à-dire à cette architecture qui combine mélodies, rythmes et harmonie. Que les rythmes cuivrés sont légers, portés dans un flot de musique.
Je déambule encore, croise quelques documentalistes qui déambulent comme moi. Je croise aussi de la viande saoûle. Des jeunes qui n'en finissent pas d'être ados et picolent comme de vieux débris... Triste !
Sous un porche un groupe d'instrumentistes jouent folk. Du folk gentil, pas très relevé mais sympa. La bande genre Bronks passe pas très loin, et couvre de ses rythmes bruyants la douceur de la musique populaire ancienne... Il faudra vraiment que notre société qui vient de se marier avec le libéralisme mondialisant réfléchisse un jour prochain à ce que signifie le mot "liberté". Avant qu'il ne soit trop tard...


Posté par brich59 à 01:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 21 juin

Je retourne, tu retournes...

Lu dans le quotidien (soi-disant) gratuit Métro ce matin : Vidéo: Sarkozy suggère que le M_tro070621commentateur belge était lui-même ivre !
Donc, c'est bien ce que je disais : c'est celui qui le dit qui l'est !
Version trivial de la vieille rhétorique du retournement chère à Monsieur Sarkozy et ses sbires.

Ils ont tellement ça en eux, qu'ils ne peuvent s'empêcher de penser que c'est la même musique pour tout le monde... surtout quand il s'agit d'effacer une mauvaise note !

Allez ! Bonne fête à tout le monde !


Posté par brich59 à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 09 juin

Nicolas DAQUIN à la médiathèque de ROUBAIX

Flyer_A5

C'est, comme le dit le "flyer" ci-dessus, mardi 12 juin à 18 heures...
Plein de chansons, plein de Roubaix !


Posté par brich59 à 10:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,