Hier, lundi 7 mai 2007, vers 16h dans le métro lillois (ligne2, côté ouest), deux jeunes hommes écoutent de la musique, un lecteur MP3 entre leurs visages, sans écouteurs. Cela fait un peu de bruit (mais pas beaucoup plus que l'infâme musique que Transpole inflige aux voyageurs à flux tendu). Deux agents de police leur demande de baisser le son qui sort du haut-parleur de leur lecteur. Les deux jeunes s'exécutent, éteignant carrément leur lecteur... Puis l'un des agents de police commence un "travail d'approche" : mâchant un chewing-gum avec force gesticulation et beaucoup de bruit sous le nez (ce n'est pas une image!) de l'un des jeunes, il lui demande si "y a un problème?", sur un ton qui ne laisse aucune équivoque quant à ses intentions (provocation)... La rame arrivant en station, les deux agents de police intiment aux deux jeunes qui se tiennent à carreau l'ordre de descendre. Les jeunes demandent pourquoi ... mais finissent par descendre sous la contrainte. Arrivés sur le quai les deux jeunes sont plaqués contre le mur mains en hauteur et jambes écartées pour une fouille au corps comme dans les films... La rame redémarre, laissant, sur un quai désert, les deux jeunes avec les deux policiers.
La personne témoin de la scène m'avoue avoir honte de n'être pas intervenue pour faire respecter l'ordre, le vrai, celui qui est fait de respect. Elle avoue n'être pas intervenue par peur des policiers dont le comportement était plus qu'inquiétant...
Au fait, j'oubliais : les deux jeunes étaient visiblement d'origine maghrébine.


mots-clés :
provocation policière, délit de faciès, jeune d'origine maghrébine, métro, Lille