Il fallait s'y attendre ! L'excellente idée de donner un statut légal à la précarisation fait son chemin : CNE, CPE ... maintenant le BHE !

unpi3Le BHE, "bail d'habitation à l'essai", ce serait un nouveau type de contrat de location, dit « à l'essai » - selon les termes duquel le propriétaire pourrait virer son locataire dès les 9e et 21e mois du bail, avec un préavis de 3 mois ; et ce n'est qu'à l'issue d'une durée de deux ans que cette location serait transformée en bail de droit commun...

Monsieur le premier ministre a ouvert la boîte de Pandore en rendant légalement possible le processus de précarisation des vies humaines. La déplorable politique logement des gouvernements français depuis trop longtemps et cette nouvelle posture idéologique du gouvernement actuel trouve leur aboutissement commun dans cette proposition de l'UNPI, Union nationale de la propriété immobilière (voyez ci-dessus l'une des images fortes de leur charte graphique sur http://www.unpi.org), présidée par un certain Jean Perrin.

Bien sûr, et heureusement, ça a immédiatement râlé dans les associations et chez les élus. Et la meilleure, c'est que notre libéral gouvernement est contre, lui aussi ! Après avoir manifesté son opposition dès fin septembre 2005, lors de la dernière AG de l'UNPI à Dijon, il s'est fendu d'un communiqué la semaine dernière (le 16 mars, très exactement) pour dénoncer cette proposition de l'UNPI, la qualifiant de "tout à fait illégale et inacceptable".
Merci Monsieur Borloo !

On regarde le CPE maintenant ?