dimanche 30 janvier

Coeli et Terra recrute

Cœli et Terra, chœur de chambre, a comme mission, à sa création en 1987, la restitution de la musique franco-flamande. Depuis, son répertoire s’est considérablement élargi avec le baroque (Monteverdi, Schütz, Du Mont, Lotti, Bach), le 19° siècle (Brahms, liturgies orthodoxes) et le 20° siècle (Poulenc, Martin). Son parcours a été ponctué de quelques 100 concerts et de 7 enregistrements de CD (voir la discographie).

Ses prochains grands projets sont, entre autres : 

  • aux côtés des solistes de Métamorphoses, restitution des messes méconnues de Josquin des Prés (à partir de 2005 ; un enregistrement fin 2005
  • aux côtés des solistes de Métamorphoses, interprétation du théâtre musical Nymphes des Bois (automne 2005)
  • production de deux programmes du 19° siècle : Chœurs profanes et sacrés de Mendelssohn, Brahms, Tchaïkovski, Strauss / Chœurs d’opéras de Verdi (à partir de mars 2005)

Répétitions principales: 12 WE dans l’année (samedi de 17h à 22h ; dimanche de 9h30 à 13h).

La diversification de ses activités a poussé Cœli et Terra à ouvrir trois nouveaux "pétales" :

  • en 2000 : la musique contemporaine (Cavanna, Bacri, Ohana, Riley, Vasks, Ligeti, Bourbon; nombreuses créations mondiales, nationales ou régionales ; collaborations avec divers partenaires, tels que Ars Nova); en 2005, ce pétale s’enrichit d’un atelier d’improvisation;
  • en 2001 : voix de femmes (romantiques allemands, Caplet, Roussel, Schmitt, Duruflé-Chevalier);
  • en 2005 : voix d’hommes (franco-flamand, romantiques allemands, Schmitt).

Répétitions : certains jeudis soirs, exceptionnellement certains vendredis soirs.

Pour toutes ces activités, Cœli et Terra RECRUTE, en nombre limité :

  • sopranos (en nombre très limité)
  • contraltos
  • contre-ténors
  • ténors
  • barytons
  • basses

NB1. Les chanteurs de Cœli et Terra peuvent choisir de participer ou non à certaines productions.

NB2. Les postulants au recrutement doivent être ou bons lecteurs ou capables de travailler seuls leurs partitions avant les répétitions, réservées à la mise en place harmonique et rythmique, et à l’interprétation.

Candidatures : les adresser, de préférence par courriel accompagné d’un CV musical à  Maurice Bourbon ou par voie postale à

La Chapelle des Flandres
recrutement Cœli et Terra
23 Grand’Place - 59100 ROUBAIX


Discographie de Cœli et Terra

BACH Intégrale des motets, a cappella - ARION, ARN 68305 (1994) - DIX DE RÉPERTOIRE

BACH Te Deum, chorals pour chœur et orgue  - CALLIOPE, CAL 9722 (2000)

MARTIN / VAUGHAN WILLIAMS Messes - STUDIO SM, D2868SM  62 (2000)

MONTEVERDI Madrigaux du IIIème livre  - ARION, ARN 68348 (1997)

SCARLATTI Messe de Madrid / MONTEVERDI Messe in Illo tempore - ARION,  ARN 68292 (1995)

OCKEGHEM Requiem, Messe de l'homme armé  - ARION, ARN 68149 (1991)

VIVAT ! Un demi siècle de chansons  roubaisiennes LE NON LIEU, LNL 0401 (2004)


    

 

Posté par brich59 à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 24 janvier

Tristan Corbière (Le Crapaud)

Tristan Corbière (1845/1875)

Couverture originale de l'œuvre parue en 1873
chez les frères Glady
.

Les Amours jaunes : 21, Le Crapaud

Un chant dans une nuit sans air...
La lune plaque en métal clair
Les découpures du vert sombre.

... Un chant ; comme un écho, tout vif
Enterré, là, sous le massif...
- Ca se tait : Viens, c'est là, dans l'ombre...

- Un crapaud ! - Pourquoi cette peur,
Près de moi, ton soldat fidèle !
Vois-le, poète tondu, sans aile,
Rossignol de la boue... - Horreur ! -

... Il chante. - Horreur !! - Horreur pourquoi ?
Vois-tu pas son oeil de lumière...
Non : il s'en va, froid, sous sa pierre.
..............................................
Bonsoir - ce crapaud-là c'est moi.


corbiereLes amours jaunes, expériences de la vie amoureuse dont on doit rire jaune... La vie amoureuse de Tristan Corbière semble avoir été une suite de désillusions - qui ne méritent qu'autodérision.

Ce texte m'a depuis toujours fasciné, depuis mes quinze ans. Peu avant la quarantaine, j'en ai fait une chanson pour quatre voix mixtes, assez facile à interpréter - dont la partition est téléchargeable ici.

 

Si vous faites quelque chose de cette composition, il serait sympa de me le faire savoir. Juste pour savoir ;-)


 


    

Posté par brich59 à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 16 janvier

Lettre à un éditeur musical

Philippe,

je me rappelle à ton bon souvenir pour te demander un conseil.

Je n'ai jamais mis à l'épreuve de l'engagement mes compétences de chef de choeur acquises en stages auprès de toi dans les années soixante-dix à Aix et à la fac de Vincennes, mais je chante en ensemble vocal amateur depuis fort longtemps comme tu le sais (aujourd'hui avec Maurice Bourbon à Lille). Et j'ai fini par craquer : j'écris pour ensemble vocal, depuis quelques temps déjà. Je ne suis pas particulièrement fier de mes productions qui sont restée pour l'heure soit totalement inédites, soit extrêmement confidentielles. Sauf que ma dernière me semble relativement "achevée" et digne d'un peu d'intérêt.

C'est un madrigal sur les sept premiers vers de La Divine Comédie de Dante :
    Nel mezzo del cammin di nostra vita
    mi ritrovai per una selva oscura,
    ché la diritta via era smarrita.
    Ahi quanto a dir qual era è cosa dura
    esta selva selvaggia e aspra e forte
    che nel pensier rinova la paura !
    Tant'è amara che poco è più morte.


Je m'autorise à t'en adresser un exemplaire [...] pour que, si tu en as l'envie et le courage, tu me dises ce que tu en penses et si tu juges cette partition digne de publication, chez toi (ce qui me serait grand honneur) ou chez un autre éditeur (si ces pages sont publiables mais que tu n'en veux pas; mais alors quel éditeur?).

J'ai publié dans mon "blog" un petit descriptif de ce madrigal que tu pourras lire en cliquant ici.

À part cela [...]

Bruno Richardot

______________________________________

Cher ami,

J'ai lu avec grand intérêt ta composition. C'est trop difficile pour les chorales d'amateurs. Publier des choeurs nécessite un investissement qui doit être couvert par des ventes. Nous avons publié un beau motet assez facile de Jean Sourisse, bien connu dans le milieu choral. Vente: aucun exemplaire en 5 ans. Seuls, les grands éditeurs comme Leduc consacrent un budget spécifique pour les oeuvres contemporaines. Je suis désolé.

[...],

Philippe C.
le 9 décembre 2004

Posté par brich59 à 11:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]